logo_decathlon

Dress code de la route: 5 questions pour rouler sous la pluie avec plaisir

Tim est un salarié-étudiant. Anna est une femme active qui veut garder une bonne condition physique. Leur point commun : tous 2 sont des aficionados du vélo. Et même si Tim prend aussi le métro, le vélo lui fait gagner un temps précieux et de l’argent.

Mais, quand il pleut, pas question de sacrifier son look ! Tous les 2 sont malins : dans leur dressing, ils ont anticipé leurs déplacements par temps pluvieux. Quand les piétons ont le réflexe du parapluie, eux s’habillent et s’équipent pour
profiter un max de chaque coup de pédale.

En quelques questions, ils vous aident à faire les bons choix pour que, comme eux, rouler sous la pluie reste un vrai plaisir.

Tim, c’est la classe incarnée ! Son conseil mode quand il pleut, c’est le poncho. Incontournable pour le vélo. Oui mais pourquoi ?

A) Parce que peu importe ce qu’il a en dessous, il sera protégé de la tête aux genoux (+1 pour la rime).

B) Parce que tout le monde n’est pas breton, et passer à travers les gouttes, c’est chaud !

C) Parce qu’un costard tout trempé, c’est tout de suite moins chic ! C’est la honte (À prononcer avec l’accent de Karl Lagerfeld).

D) Ni B , ni C mais A et donc D.

poncho velo

Réponse A (et D)

Si comme Tim vous souhaitez rester chic en toute circonstance, le poncho est le must-have de la garde-robe du cycliste.

Pour vos trajets quotidiens, de courte distance, par forte pluie, c’est incontestablement le poncho à manches longues qu’il vous faut ! Avec lui, tendre le bras pour indiquer votre route, enfourcher votre vélo… aucun de vos gestes de cycliste urbain n’est gêné. Il est conçu pour vous offrir une grande liberté de mouvements.

Très rapidement, vous apprécierez son côté hyper pratique et rapide à enfiler. Et pour être totalement protégé de la pluie et des flaques d’eau, associez automatiquement le poncho au sur-pantalon. Poncho et sur-pantalon préservent votre style et votre tenue reste impeccable.

Votre trajet est plus long et dure + de 15 minutes ? Ayez le réflexe de la veste de pluie. Continuez le quizz : on vous en dit plus sur cette veste dans les questions suivantes ;)

Pour garder ses affaires de boulot bien au sec, Tim a un accessoire super-pratique dans lequel glisser son sac à dos. S’agit-il ?

A) D’un sac poubelle 50 litres, non usagé si possible.

B) D’un couvre-sac étanche, coloris jaune fluo top tendance.

C) D’un sac en papier recyclé (étanchéité prouvée : 30 secondes)

D) D’un poncho, parfaitement coupé pour passer au-dessus de son sac.

velo pluie

Réponses B et D

Pour garder vos affaires bien au sec, vous avez donc 2 solutions. 2 solutions aussi efficaces l’une que l’autre.

Vous avez déjà adopté le poncho par météo pluvieuse ? Parfait ! Sa coupe permet de couvrir un sac à dos de 20 litres max. Vous enfilez votre veste, votre sur-pantalon, votre sac à dos, votre poncho et le tour est joué. Facile, rapide et astucieux ;). Gain de temps garanti.

Vous portez une veste de pluie ? Pas de soucis ! Le couvre-sac s’impose alors. Il met à l’abri les sacs à dos de 15 à 30 litres. En un tour de main, il s’adapte à votre sac. Et double avantage : comme il est jaune fluo, il renforce votre visibilité sur la route ;) D’une efficacité redoutable.

Pluie et gros coups de vent : quand elle part travailler, Anna ne jure que par ?

A) Un coupe-vent, qui ne protège malheureusement pas de la pluie.

B) Un ciré, qui ne protège malheureusement pas du vent.

C) Une veste de pluie, efficace contre le vent ET la pluie.

D) Le télé-travail (son boss est très compréhensif).

veste pluie velo

Réponses C

Lorsque la météo prévoit pluie et grosses bourrasques, on vous recommande chaudement la veste de pluie ! Le dos et les manches de cette veste sont coupés plus longs pour vous assurer d’être bien protégé.e des intempéries. Et malgré tout, le bas de ce vêtements vous laisse libre de vos mouvements : l’enjambement de votre vélo n’est pas bloqué, les poches sont placées pour que votre téléphone ou vos clés ne vous gênent pas à chaque coup de pédale.

Bref, vivement qu’il pleuve !

Bien sûr, vous pouvez aussi opter pour le poncho, (idéalement si votre trajet dure moins de 15 minutes). Et pour être très précis, les affirmations des réponses A et B sont vraies aussi. Quant à la réponse D, on l’espère pour vous ;)

Avec son poncho, Anna sait que son pantalon ne sera pas totalement protégé de la pluie. Quel conseil lui donneriez-vous ?

A) Opter pour un short. Le pantalon dans le sac, prêt à être enfilé une fois arrivée.

B) Mettre un sur-pantalon qui garde aussi ses boots bien au sec !

C) Choisir un pantalon de ski. La pluie, ça mouille et ça donne froid aussi.

D) Prendre une serviette éponge (un pantalon de pluie ça n’existe pas.)

poncho pluie velo

Réponses B

Le sur-pantalon, c’est le summum de la panoplie du cycliste urbain quand il pleut. Le poncho couvre jusqu’aux genoux, le sur-pantalon vous couvre jusqu’aux pieds. Il est plus long que les coupes de pantalon standards pour être sûr que vous êtes bien protégé. Il est aussi suffisamment ample pour être enfilé aisément au-dessus de votre jean.

Enfin, il est équipé de plusieurs possibilités de réglages ; ce qui vous permet de l’ajuster à votre morphologie et éviter tout frottement avec le vélo. Magique ? Non, juste bien pensé ! L’essayer, c’est l’adopter !

Le casque, c’est un accessoire pas accessoire. Alors, quelle est la bonne façon d’associer casque et poncho ou casque et veste de pluie ?

A) Oublie la capuche Tim et va chercher ton couvre-casque !

B) Le casque, c’est au-dessus de la capuche (c’est + logique comme ça !)

C) Le casque, c’est en-dessous de la capuche (la s’ajuste à la taille de ta tête, casque inclus.)

D) Mets plutôt un bonnet de bain et lance une nouvelle mode.

poncho pluie velo

Réponses A, B et C

Pour porter votre casque avec votre veste de pluie ou votre poncho de pluie, il y a beaucoup de façons possibles. 3 pour être exact ! Après, c’est une affaire de goût.

Les capuches de nos vêtements sont toutes réglables pour que vous puissiez porter correctement votre casque en-dessous (sauf pour les casques volumineux) ou au-dessus. D’autant plus qu’elles sont creusées sur les côtés pour ne gêner, à aucun moment, votre champs de vision.

Vous préférez le couvre-casque ? On y a pensé aussi ! Et même ajouté un truc en plus : il augmente votre visibilité auprès des autres cyclistes, des piétons et des automobilistes.

Pédalez, vous êtes bien vu et bien protégé.

Poncho ou veste de pluie, sur-pantalon, couvre casque et couvre-sac : avec Tim et Anna, vous avez fait les bons choix pour rouler sereinement par météo capricieuse. Vous continuez à vous régaler à chaque coup de pédale. Parce que bien équipé et correctement habillé, c’est un plaisir de voir arriver la pluie. Parce que rien ne doit nous arrêter de faire du vélo tous les jours ! 

DÉCOUVREZ NOS CONSEILS AUTOUR DU VÉLO VILLE

Conseil
WEB_dsk,mob,tab_sadvi_int_TCI_2018_URBAN CYCLING[8385333]cc panier ou sacoche velo ville
Oubliez l'image du cycliste professionnel qui ne transporte rien d'autre qu'une petite gourde d'eau ! Quand vous circulez à vélo, votre credo serait plutôt : « jamais sans mes affaires » ! Alors panier, sacoche, ou topcase ? Pas facile de dénicher l'accessoire le plus adapté à vos besoins. Pour faire votre choix en toute sérénité, suivez le guide !
Conseil
WEB_dsk,mob,tab_sadvi_int_TCI_2018_URBAN CYCLING[8385337]conseils les 5 regles d'or du velotaf
Chaque jour, aux heures d'ouverture et de fermeture des bureaux, les rues de nos villes sont le théâtre d'un étrange ballet : celui des cyclistes qui se rendent de leur domicile à leur lieu de travail, ou inversement. Simple mode passagère ou tendance de fond ? Un peu des deux mon capitaine ! Zoom sur une pratique en vogue.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE