TRACER SA ROUTE À VÉLO INTERMODAL

Comment en vient-on à laisser sa voiture au garage pour choisir un nouvel itinéraire combinant train et vélo ? Parce qu’en plus des céréales matinales on a parfois envie d’un grand bol d’air frais. De casser la routine. De sortir des sentiers battus. Il paraît que c’est bon pour le moral, et plus si affinités.

Tracer sa route à vélo intermodal 1

SORTIR DU CADRE

Réveil (difficile). Informations (pas gaies). Douche (froide). Tartines (brûlées). Voiture (bouchons). Arrivée (en retard). Bon les matinées en semaine ne sont pas toujours une succession de petits plaisirs. Sauf si on décide du contraire : Réveil (en musique). Douche (en chantant). Trajet (à vélo intermodal). Arrivée (en avance). Café (en terrasse). Boulot (en sifflant). Joie (contagieuse).

BRISER LA ROUTINE

Une fois qu’on a pris goût à cette nouvelle routine, le danger c’est de s’y habituer. Pour continuer à se surprendre chaque matin, rien de tel que de se donner quelques petits défis : si vous faites 4,5 km à vélo pour vous rendre au travail, pourquoi ne pas arrondir jusqu’à 5 ? Justement, ne passez-vous pas près d’un joli petit parc qui mérite le coup d’œil ? Ou devant une librairie alors que le dernier tome de votre BD préférée vient de sortir ?

Chaque minute supplémentaire compte pour atteindre les 150 minutes hebdomadaires d’activité sportive recommandées par l’OMS !

Tracer sa route à vélo intermodal 2

PLUS MALIN QUE LE QUOTIDIEN

Là, vous vous dites : « l’idée ce n’est pas d’arriver après tout le monde au travail ». Et vous avez raison. Plusieurs options :

Se lever plus tôt comme tous les convaincus du miracle morning : la théorie de l’américain Hal Elrod selon laquelle accomplir quelque chose le matin avant d’entamer sa journée est la clé du succès.

Trouver un itinéraire « vélo + voiture » ou « train + vélo » plus rapide que juste voiture ou juste transports en commun. Un itinéraire malin pour éviter les embouteillages, les difficultés à stationner ou les travaux sur la ligne.

NO PLAY NO GAIN

Quand l’argument bien-être ne suffit pas. Quand la carte écoresponsable ne suffit plus. Il y a l’excuse de la productivité. Ainsi quand vos collègues vous verront sortir de l’ascenseur vélo pliant en main en haussant les sourcils vous pourrez leur dire : « d’après une étude du Medef et du Comité national olympique et sportif français, les salariés qui pratiquent une activité physique gagnent 6 à 9 % de productivité ». Ferez-vous des émules ?

NOTRE PETIT SECRET

D’après nos différents témoignages, rien de tel pour surprendre son partenaire que de lui annoncer : « j’arrête la voiture, désormais j’irai au boulot à vélo ». Un partenaire souvent aussi surpris que dubitatif ! Ce qui est tant mieux parce que plus l’autre remet en cause notre capacité à tenir parole, plus on est motivé (pas vrai ?).

Et quand vous lui prouverez que vous avez réussi en lui apportant ses pâtisseries préférées qui n’ont valu qu’un tout petit détour sur le chemin du retour, on verra bien qui des deux est le plus convaincu des bienfaits du vélo intermodal !

NOUS VOUS RECOMMANDONS ÉGALEMENT NOS CONSEILS VÉLO

Conseil
velo pliant velo intermodal
Intermo… quoi ? On vous l’accorde, ce n’est pas évident : ni à comprendre, ni à retenir. En revanche, c’est une merveilleuse façon de lancer un sujet de conversation. « Bonjour, moi, je fais du vélo intermodal ». Essayez, vous verrez ! À condition, bien sûr, de pouvoir expliquer de quoi il s’agit exactement. Mais c’est justement tout l’objet de cet article.
Conseil
Si le vélo intermodal ne vous parle pas encore, c’est le moment d’apprendre à mieux le connaître : un jour il débarquera dans votre vie, et vous ne pourrez plus vous en passer au quotidien. Voici 5 de ses meilleurs atouts séduction.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE