“UNE SENSATION DE BIEN ÊTRE ASSEZ GÉNÉRAL"

Yannick était très sportif jusqu’à ce que, comme beaucoup, les études viennent perturber une mécanique bien huilée. Ajoutez une vie de famille là dessus… Bref, pas toujours facile de faire du sport comme on l'entendrait. Alors, comment s'y remettre ? Et pourquoi ?

QUEL ETAIT TON RAPPORT AU SPORT JUSQU'ICI ?

 

J’ai commencé le foot à l’âge de 5 ans, et continué jusque mes 18 ans. Ensuite, j’ai ajouté la natation… jusqu’à être sélectionné en équipe de Lorraine. Muscu, aikido, boxe thailandaise, plongée sous marine (je suis initiateur niveau 3)… J’adore le sport ! Si je pouvais je me lancerais dans tous les sports qui existent. Mais bon, entre des contraintes de temps, de famille, d’argent… la vie... j’ai du faire un choix. Et j’ai arrêté le sport en compet.

J’ai continué à faire un peu de foot five. Et lors d’un match, je me suis fait une rupture du ligament croisé et j’ai dû arrêter complètement. Et, en avril 2017, je me dit que je devais m’y remettre.

QUEL A ÉTÉ LE DÉCLIC ?

J’étais en congé parental depuis quelques mois et j’avais besoin de me défouler, besoin de prendre l’air. Le sport le plus facile, c’est le running : on peut partir facilement, avec juste une paire de basket. J’avais bien pensé à la poussette pour courir… mais ce type de poussette coûte cher ! Et puis j’aime bien courir seul.

Bref, je suis allé courir et j’ai constaté que j’avais vraiment perdu tout ce que j’avais pu faire quand j’étais plus jeune. Depuis janvier 2018, je me suis fait un vrai planning, à hauteur 3 séances par semaine.

se mettre au sport pour se défouler

QUELS BENEFICES AS-TU PU RESSENTIR ?

Je suis plus posé, plus calme. Je m'énerve moins et je dors beaucoup mieux. Le sport me permet vraiment d’évacuer tout ce qui peut stresser au quotidien. On se sent quand même beaucoup mieux, on voit les choses avec plus de recul, on a moins envie de s’énerver, de crier.

La sensation de bien être est assez général. Et le bonus, c’est que cela permet de perdre du poids sans faire spécialement attention. Ce n’était pas l’objectif premier, mais c’est bon à prendre.

trail Yannick

COMMENT ENVISAGES-TU LA SUITE ?

J’espère diminuer mon temps au 10 km (passer à 40 minutes). Je fais aussi du renforcement musculaire (abdo, gainage, pompes…) les jours où je ne cours pas. J’ai également commencé le trail et je prévois de me lancer dans le Trail des crêtes vosgiennes. 33 km avec un dénivelé de 1100 m ! J’envisage aussi un triathlon S cross… pour tester.

C’est aussi le temps qui manque pour tout faire !

QUE DIRAIS-TU A UN·E NON SPORTIF·VE POUR LE·LA MOTIVER ?

Que prendre du temps pour soi, ça vaut le coup ! On se sent bien mieux après une bonne séance de sport plutôt que de rester devant la télé...

D'AUTRES HISTOIRES DE SPORTIF·VE·S ? C'EST PAR ICI...

Conseil
démarrer la muscu - témoignage
Théophile court. Beaucoup. Il fait aussi pas mal de voile. Bref, Théophile est sportif. Le truc, c'est quand c'est le haut du corps qu'il sollicite, il se rend bien compte qu'un peu plus de muscles ne pourraient pas lui faire de mal. Première étape : dépasser les a priori.
Conseil
Lille Hardelot - cyclosportive
Mathilde a 29 ans et pas spécialement un passé de grande cycliste quand elle se dit, “tiens, et si je m’inscrivais à Lille Hardelot ?. Là, il faut que vous sachiez tout de même que Lille-Hardelot, c’est une cyclosportive : une looooonngue randonnée (sportive) à vélo. Au programme : pas loin de 160 km à parcourir. Alors, qu’est-ce que lui a pris pour en arriver là ?
Conseil
photo teasing premier triathlon - témoignage
Ce qu'il se passe entre le moment où l'on s'inscrit, sans trop réfléchir, à son premier triathlon et celui où l'on franchit la ligne d'arrivée. Où l'on parle de découverte de l'équipement tri et de nage en eau libre...

ET VOUS, C'EST QUOI VOTRE HISTOIRE ?

ON SE DIT TOUT !

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE