SPORT BILLARD : UNE HISTOIRE DE PÈRE EN FILS

Il y a des sports qui se partagent et se transmettent en famille. Le billard en fait partie. C’est une passion transgénérationnelle et contagieuse !

Jean-François et Louis. Le père et le fils s’entraînent régulièrement au billard. L’un est compétiteur, formateur et coach, l’autre est écolier, hyper fier du parcours de son papa.

Pourquoi le billard est-il tellement présent dans leur vie ? Quelles sont leurs motivations ? Et qu’est-ce qu’il leur apporte ? Voici une histoire de famille pas comme les autres.

billard

Joie, détente, compétition... des plaisirs partagés en famille !

Le billard convient-il aux enfants ?

Les grandes tables et queues de billard et la méconnaissance de ce sport peuvent être un frein pour les parents. Pas pour nos enfants. Pour eux, il n’y en a aucun, pourvu qu’ils se fassent plaisir et qu’ils s’amusent. Ils s’adaptent. Ne serait-ce pas le bonheur ? Animés par l’envie, la joie et le plaisir, ils sont capables de tout !

 

A titre d’exemple, Louis, 8 ans, très fier de son papa, en suit les traces :

Je joue au billard depuis l’âge de 4 ans. Mon papa fait de la compétition. Ça me donne envie de jouer.

De même, Jean-François, qui a débuté alors qu’il avait 13 ans a, lui aussi, voulu faire comme son père.

 

Tous les mercredis, Louis vient s’entraîner à raison de 2 heures et compte bien prochainement participer à sa première compétition de billard français 4 billes.

Dès que j’aurai 9 ans, je ferai des compétitions de billard 4 billes”.

 

Vous connaissez le billard français ? Une table sans poches (trous) avec 3 billes : 1 rouge, 1 jaune et 1 blanche. L’objectif : percuter, avec sa bille, les 2 autres. Cette discipline est parfois difficile et quand on débute, le “4 billes” est plus simple. La bille supplémentaire est bleue. La règle est toujours la même mais il existe davantage de possibilités de réussite et de plaisir. Par exemple, on peut toucher la rouge et la jaune ou, la rouge et la bleue ou encore, la jaune et la bleue avec la bille blanche.

Avis aux débutants et aux enfants, le billard 4 billes est pour vous !

 

C’est certain ! Pratiquer le billard en famille, c’est y assuré de la joie et de la détente. Bref, beaucoup de plaisir partagé ensemble !

Je suis content parce qu’on est une famille qui joue beaucoup au billard. On s’amuse. Ça m’apporte de la joie. Je m’entraîne pour réussir mes coups. Il ne faut pas s’arrêter parce qu’on n’y arrive pas. Le plus dur, pour moi, c’est de me concentrer.

 

Le billard se partage aussi à l’école. Les copains posent des questions et c’est une occasion pour Louis de faire découvrir sa passion à travers une présentation orale.

J’ai fait un exposé à l’école pour parler du billard et de mon père qui est Champion de France, cette année. Je suis content et fier de le dire. En fait, j’en parle tout le temps.

Des petits ou grands objectifs : À vous de choisir !

Et Louis n’a pas que de petits objectifs : il rêve d’être Champion de France, d’Europe et du Monde mais “le plus important, ce n’est pas de gagner, c’est de m’amuser… et d’être connu !”.

Si vous êtes intéressé(e)s par le billard et/ou les compétitions, on vous conseille de vous adresser à un coach. Jean-François a son Brevet d’Etat d’Educateur Sportif en Billard Carambole. Grâce à lui, vous pourrez progresser rapidement. Ses conseils sont précieux et ont permis à certains joueurs et joueuses de faire des podiums.

J’ai eu d’excellent(e)s élèves avec de beaux palmarès : Aurore, championne de france à la libre, Céline, au jeu de série et mon petit-frère, Julien qui s’est qualifié à la finale de France masters à la bande, à la libre, plusieurs fois champion de france. C’est mon meilleur élève.

En revanche, coaché son propre enfant n’est pas toujours évident. Il est conseillé de trouver un bon compromis entre le travail et l’amusement, ne ne pas mettre trop de pression.

A 8 ans, il a, d’abord, besoin de s’amuser. Le moment viendra peut-être ou il me demandera de lui donner des conseils et bien sûr, je serai là. Ce serait un joueur confirmé de plus dans la famille.

Lui-même, entraîné par Marc Massé, l’un des meilleurs joueur national et international, en est à son 18ème titre national. Il a eu la chance d’être “pris en main par les bonnes personnes.” Et sa plus grande fierté est d’avoir fini 3ème à un championnat d’Europe organisé à Ronchin : “Ça m’a fait super plaisir, c’est autre chose. Aussi, avec mon équipe, nous avons fait 2 places de vice champion d’europe. Ce sont de belles aventures personnelles et en équipe !

Alors, envie de débuter, de devenir un(e) joueur(se) averti(e) ou un(e) futur(e) champion(ne) de billard ?

billard

Entraînements, progression et bienfaits

Les entraînements sont indispensables pour progresser. On conseille de faire 2 à 6 h par semaine à raison de 1 à 2 heures à chaque fois. Le but : Faire des séries et cumuler les points, maîtriser les effets (rétro, massé, coulé, etc.) et les trajectoires.

Je fais beaucoup de répétitions d'enchaînements classiques pour bien maîtriser, construire des grosses séries, avoir de l’endurance et connaître mes limites.

 

Connaître ses limites en billard, c’est sentir la fatigue arrivée, le moment où la moindre erreur peut nous faire perdre la partie. Alors, le travail d’endurance et de concentration sont aussi primordiaux que les tactiques et techniques.

 

Le billard pour Louis, c’est surtout de la joie, pour Jean-François, c’est plutôt de la détente :

Après une séance, je me sens super bien. Je rentre dans ma bulle avec ma table, mes billes, et ma queue de billard et j’oublie tout le reste. C’est mon moment de tranquillité et de détente et ça fait vraiment du bien”.

Quelques conseils de pro ?

Essayer, c’est l’adopter : Vous connaissez le dicton ? C’est l’avis de Louis.

Il faut essayer et comprendre que c’est trop bien et même si le billard est trop grand, on peut faire des points avec des billes placées sur le côté pour avoir l’impression que la table est plus petite.”

 

Et puis, quand à 8 ans, on a le souci de la parité, ça mérite d’être dit : “Aussi, je voudrai dire que les filles ont le droit de jouer au billard. En fait, elles peuvent faire ce qu’elles veulent. C’est nul de penser que la gym ou la danse leur sont réservés. Si elles ont envie de faire du foot ou du billard, je trouve ça bien et normal.”

 

Pour Jean-François, le billard français nécessite d’être pris en main par un coach dans un club affilié à la Fédération Française de Billard.

Se faire conseiller en commençant par le “4 billes” en plaçant la bille blanche ou l’on veut. L’idée ? Rendre les choses plus ludiques pour faire des points et prendre plaisir.

Voilà, le billard est un sport, une passion qui se partage et se transmets, sans pression, avec joie et plaisir, le tout combiné à des entraînements réguliers pour progresser ou faire de la compétition.

 

Une histoire à nous faire partager ? Laissez-nous vos commentaires.

Signature Julie

JULIE 

Equipe Communication, Sport Billard 

Coach sportive passionnée de fitness cardio, de pilates et de nutrition. Maman de deux petits garçons, comment dire ? ... super actifs !
Le billard pour moi ? un super sport pour les enfants, un chouette moment en famille et un nouveau défi : Obtenir le billard de bronze ;)

NOTRE SÉLECTION DE CONSEILS :

Conseil
billard
Le billard peut se définir sous des angles très différents. formidablement riche de son histoire, cela peut-être un loisir, un sport, pour d'autres encore, un art réunissant de nombreux talents. Albert Einstein, fervent adepte de la discipline le résumait ainsi : Le billard constitue l’art suprême de l’anticipation. Il ne s’agit pas d’un jeu mais d’un sport artistique complet qui nécessite, en plus d’une bonne condition physique, le raisonnement logique du joueur d’échecs et le toucher du pianiste de concert. Albert Einstein
Conseil
Dossier : témoignages de femmes
Concentration, précision, stratégie... mais le billard c'est surtout un moyen de vivre des histoires (de réussites, et, parfois, de défaites) et de faire de belles rencontres. Que vous soyez sportif chevronné ou à la découverte d'un loisir, vous trouverez à coup sûr votre bonheur dans cette discipline sportive. Et si on partait à la découvertes des ces histoires de femmes et de billard plus incroyables les unes que les autres ?
Conseil
Billard anglais - les règles
Toi qui te poses toujours la question quand tu arrives sur la noire “Faut-il faire une bande, trois bandes ?”, toi qui te demandes si tu as le droit de jouer dans toutes les directions, toi qui décolle la blanche de la bande quand elle est trop collée... Bref, cet article est fait pour toi !

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE