Sorties VTT: comment résister aux fortes chaleurs ?

SORTIES VTT: COMMENT RÉSISTER AUX FORTES CHALEURS ?

Lors de vos sorties vélo tout terrain estivales , le corps est soumis à un effort intense qu’il faut apprendre à gérer. L’organisme brûle plus de calories, le corps se déshydrate plus facilement et la chaleur s’accumule. Pour se protéger de ces températures, il existe quelques bons réflexes à adopter pour résister aux fortes chaleurs et profiter pleinement de vos sorties VTT.

number 1

UN TEMPS D’ACCLIMATATION EST NÉCESSAIRE

L’été arrive souvent rapidement, et la sensation de chaleur est d’autant plus importante que votre organisme n’est pas préparé à ce changement. Une à deux semaines sont nécessaires pour une assimilation complète des nouvelles températures.

D’ici là, privilégiez les sorties sur des plages horaires plus fraîches (matin et soir). Évitez donc les sorties entre 12 h et 15 h, car ces horaires correspondent aux pics de chaleurs journaliers. Les jours sont plus longs pendant la période estivale et vous pourrez désormais faire des séances nocturnes.

Toutefois, si vous êtes compétiteur et que les organisateurs ne décalent pas les horaires de vos épreuves, vous devrez aussi vous entraîner aux horaires les plus chauds.

Dès l’arrivée de la chaleur, réduisez  l’intensité et la distance de vos parcours VTT peut être aussi une bonne solution.

Privilégiez les randonnées en forêt aux sorties dans les montagnes pierreuses. La pierre emmagasine et restitue de la chaleur, elle amplifie donc la sensation de chaleur.

number 2

QUELLE TENUE PORTER ?

Les tenues sont maintenant pensées avec de nouveaux matériaux pour permettre une excellente évacuation de la transpiration. L’indication de « mesh » sur une partie ou la totalité d’une tenue est un bon indicateur de la respirabilité du produit.

Pour le reste des équipements, le maillot doit être léger et avec des mailles aérées afin d’évacuer rapidement la sueur. Préférez un textile de couleur claire, il absorbera moins les rayons solaires. La présence d’un demi-zip ou zip-intégral permettra également une meilleure ventilation (notamment en montée).

Pour le choix de votre cuissard, préférez un modèle à bretelles avec une très bonne peau de chamois. C’est dans ces périodes chaudes que le cycliste est le plus soumis aux blessures à la selle.

Et les gants ? Même s’ils tiennent chauds, ils vous protègent les mains en cas de chute. Ils sont donc vivement conseillés. Cependant pour ne pas trop subir la chaleur, vous pouvez privilégier des modèles fin et aérés comme les gants VTT 500 Noir.

Le casque, été comme hiver, reste indispensable pour une séance VTT. Il en existe différentes sortes, certains sont très ventilés et d’autres ont des petites moustiquaires qui évitent aux insectes de se glisser à l’intérieur.

Plus présents l’été, les insectes peuvent facilement se retrouver prisonniers de votre maillot entrouvert ou se glisser sous votre casque. Si vous faites des réactions allergiques aux piqûres d’insectes, pensez à vous munir d’une crème à appliquer en cas d’attaque.

Les lunettes de soleil sont également indispensables pour protéger vos yeux d’une luminosité trop intense et des branches d’arbres.

number 3

ADAPTEZ VOTRE ALIMENTATION ET VOTRE HYDRATATION

En été, vous transpirez plus que d’habitude, ce qui vous fait perdre rapidement l’eau et les sels minéraux de votre organisme. Vous devez donc impérativement vous réhydrater tout au long de votre séance.

On considère en effet que la perte par la déshydratation d’1% de votre poids entraîne une baisse de vos performances de 10%. En été, ces quelques pour-cents de votre poids sont vite perdus. Pendant vos séances, consommez au minimum cent 100ml par tranche de dix minutes.

Pensez également à préparer votre parcours en identifiant les points d’eau où vous pourrez vous rafraîchir et/ou remplir vos réserves hydriques.

Après vos efforts, nous vous conseillons d’ingérer une soupe qui peut être une excellente source de réhydratation. Vous trouverez sur internet de nombreuses recettes de soupes froides qui vous aident à reconstituer vitamines et ration d’eau.

En cas de pratique intensive, ajoutez un peu de sel dans votre alimentation et pourquoi pas dans vos bidons.

Ne buvez pas de boissons trop fraîches. En été on tend à s’hydrater beaucoup plus qu’on ne s’alimente et le système digestif supporte difficilement de l’eau trop froide.

Après l’entraînement, profitez de votre séance d’étirements pour vous réhydrater à l’aide d’une eau gazeuse, riche en sels minéraux. Si elle possède un taux important de bicarbonate, vous éliminez en même temps l’acide lactique.

Pour une compétition disputée sous des températures élevées, réduisez les portions de protéines dans vos rations alimentaires . Votre organisme a déjà assez de toxines à éliminer, ne lui rajoutez pas de travail supplémentaire.

Vous voilà avertis. Alors, prenez vos précautions pour profiter pleinement et en toute sécurité de vos sorties VTT même au plus chaud de l’été !

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE