Rotor et pegs, quels sont ces équipements freestyle indispensables ?

ROTOR ET PEGS, QUELS SONT CES ÉQUIPEMENTS FREESTYLE INDISPENSABLES ?

Les pegs et le rotor font partie des équipements indispensables pour réaliser vos premiers tricks. Voici quelques explications.

number-1

LE ROTOR, UN SYSTÈME DE FREINAGE 360° TAILLÉ POUR LE FREESTYLE

Sur un vélo classique, les freins sont actionnés par un câble et une gaine reliant la poignée de frein à l’étrier. Pour offrir un maximum de possibilités de figures avec le guidon, les BMX freestyle sont dotés d’un système de freinage permettant une rotation infinie du guidon tout en maintenant un freinage efficace. 

Ce mécanisme utilise deux câbles dédoublés, un rotor et deux plateaux de fixations positionnés au niveau de la direction. Le rotor est un élément à roulement monté sous la potence et situé entre les deux fixations. Il offre ainsi un freinage identique, quelle que soit la position de votre guidon et le nombre de tours que vous faites.

Très utilisé en flat, en street et en skatepark, le système de freinage à rotor vous permet de réaliser une multitude de tricks avec le guidon tout en conservant votre capacité de freinage. Apprenez vos premiers bus driver et vos premiers tailwhip sans faire de nœud avec votre gaine !

Notre conseil : les systèmes de frein avec rotor sont parfois difficiles à régler… Si vous avez du mal à trouver le bon réglage, rendez-vous dans votre magasin Décathlon pour une petite révision.

number-2

PEGS BMX, À LA DÉCOUVERTE DES GRINDS ET DES TRICKS EN FLAT !

Le peg est un tube fixé sur l’axe des roues de votre vélo BMX. Il invite les riders à « grinder » (glisser) sur des modules, des rambardes et des murettes, mais aussi à réaliser de nombreux tricks en flatland. Contrairement à ce que pensent les non-initiés, les pegs ne sont pas seulement des repose-pieds pour un passager supplémentaire sur votre vélo !

En street et en skatepark, les pegs sont généralement lisses, constitués d’acier, de chromoly ou de plastique pour résister à l’abrasion et aux chocs lorsque le rider se pose sur les modules. Utilisez-les par deux (un à l’avant et un à l’arrière) ou par quatre pour réaliser vos premiers grinds ! Positionnez un ou deux pegs sur un rail ou un angle de module afin de glisser sur vos pegs.

Pour la pratique du flat, les pegs sont en aluminium ou en plastique, généralement d’un diamètre supérieur et doté d’une surface favorisant l’accroche. Utilisés par quatre, ces accessoires ne servent pas à glisser, mais à poser un pied ou attraper le vélo avec une main. Ils permettent ainsi de se déplacer d’un bout à l’autre du BMX tout en restant en équilibre et réaliser des figures de flatland.

number-3

DES ÉQUIPEMENTS FREESTYLE POUR RIDERS DÉBUTANTS ET CONFIRMÉS

 En street et en skatepark, les premiers tricks à apprendre en BMX avec des pegs et un rotor sont :

le feeble grind : la roue avant roule sur le module et le peg arrière glisse sur l’arête ou le tube (coping)

le double pegs grind (ou axel grind) : les deux pegs glissent sur l’arrête ou le tube d’un module

le bus driver : lancez votre guidon pour effectuer un tour. Réalisez cette figure en roulant à faible allure pour les débutants ou en bunny-up et en saut pour les plus expérimentés.

Libre à vous de combiner ensuite toutes sortes de tricks à base de rotation et de grind, comme un feeble grind associé à un bus driver, utilisant à la fois le rotor et les pegs !

Grâce aux pegs et au rotor, les apprentis flatlanders peuvent apprendre les bases de la discipline et maintenir l’équilibre sur la roue avant et arrière, avant de réaliser des wiplashs et des megaspins.

Ces équipements freestyle vous donnent de nouvelles possibilités dans la pratique du BMX freestyle, notamment pour apprendre de nouveaux tricks et progresser !

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE