Logo header comment choisir ski de fond

RESTER AU CHAUD ET AU SEC EN RANDONNÉE OU TREK: LA TECHNIQUE DES 3 COUCHES

Durant une randonnée ou un trek, vous alternez entre des efforts soutenus dans les montées et des moments plus calmes lors des descentes ou de la pause déjeuner. Comment rester au chaud et bien au sec pour profiter au mieux de votre journée et de votre soirée en bivouac ?

LA TECHNIQUE DES 3 COUCHES

On parle généralement de la technique des 3 couches mais bien sûr en fonction de votre lieu de pratique et des conditions vous pouvez en mettre davantage ou moins. L'idée étant qu'en superposant les vêtements vous adaptez votre tenue à votre effort et vos besoins de chaleur, ou de protection.

rester-au-chaud-randonnee
couche-1-sous-vetement-montagne-homme trek
number-1

LA COUCHE 1 : RESPIRANTE

Trop souvent négligé, le choix d'une bonne première couche est pourtant essentiel. C'est elle qui permet de rester au sec en assurant le transfert de la transpiration de la peau vers les autres couches. Il faut donc préférer un tissu respirant au séchage rapide (composé de fibres dites "hydrophobes").  La laine mérinos est une des matières les plus adaptées en terme de première couche, elle ne prend pas les odeurs et aurait des vertus de thermorégulation.
couche-2-vetement-chaud-polaire-pull-softshell
number 2

LA COUCHE 2 : ISOLANTE

Pour l'apport de chaleur, il faut vous munir d'une deuxième couche qui vous isole du froid. C'est le rôle des pulls, polaires mais aussi des doudounes. Attention à bien gérer vos couches de vêtement, et notamment la 2nde couche, en fonction de l'intensité de votre effort. En effet, si en montée vous avez la flemme d'ôter votre polaire par exemple, vous allez transpirer davantage et vous serez mouillé même si vous êtes équipé d'une première couche bien respirante. Vous pouvez aussi opter pour des vêtements munis de zips de ventilation (aérations dans le cou, sous les aisselles) pour vous aider à réguler votre température corporelle.  Une softshell qui vous protège du vent peut suffire lorsque vous êtes en plein effort, on appelle ce type de produit une isolation active. Et vous n'aurez qu'à rajouter une doudoune lors de votre pause pour conserver votre chaleur.
Couche 3 veste imper
number 3

LA COUCHE 3 OU 4 : PROTECTRICE

La dernière couche de vos vêtements est là pour vous protéger des éléments extérieurs. Nous pensons en premier lieu aux éléments climatiques tels que le vent ou la pluie. Mais aussi aux éléments naturels qui pourraient vous blesser si vous aimez sortir des sentiers battus (blessures causées par des ronces etc.).
veste-3-en-1-impermeable-randonnee
Aujourd'hui la technologie des matériaux permet d'avoir des vêtements remplissant plusieurs fonctions : une veste modulable par exemple, qui assurera à la fois la fonction de seconde et troisième couche, ou encore un T-shirt technique à la fois respirant et isolant. Ainsi, le vêtement utilisé en couche 2 l'hiver pourra servir à la fois de couche 1 & 2 en été... A vous de composer la tenue qui sera la plus adaptée en terme de chaleur mais aussi de compacité. 

Gants et bonnets peuvent compléter votre tenue et vous aider à moduler votre température corporelle.

icone bon à savoir

BON À SAVOIR !

Pour avoir moins froid aux mains et aux pieds, portez un bonnet ! En effet, 80% de la chaleur du corps s'échappe par les extrémités et notre système priorise l'afflux sanguin dans le cerveau. Si ce dernier est bien au chaud, il consomme moins d'énergie pour se réchauffer et permet au reste du corps -et notamment aux extrémités- d'être bien alimentées.

RETROUVEZ NOS CONSEILS RANDONNÉE

Conseil
Bien choisir ses chaussures pour randonner en hiver - teaser
En automne et en hiver, pour affronter la pluie, la boue et parfois même la neige ou la glace, il faut être bien équipé ! Suivez nos conseils sur les points essentiels pour être à l'aise sur tous les terrains et par tous les temps !
Conseil
5 astuces pour vous réchauffer en randonnée
Lorsqu’on est pas assez équipé ou que l’on a pas les bons réflexes, le froid peut nous décourager de partir marcher ou transformer nos sorties en cauchemars : crispations, contractures, onglées, coups de froid… Retrouvez nos conseils pour contrer la chute des températures et randonner confortablement.
signature-margaux-quechua

MARGAUX

RÉDACTRICE CONSEILS RANDO

Mon Top 3 randonnée : le lac d'Anterne, le West Coast Trail et le Vercors (mais j'arrive pas à choisir) ! 

J'aime : partir à l'aventure sur les sentiers oubliés, anciens chemins de bergers ou de postiers. 

J'aime pas : les gens qui jettent leurs papiers dans la forêt.

Commentaires utilisateurs

3.89 / 5 9 commentaires
Répartition des notes

Chez Decathlon, les avis sont fiables.

  • 14 novembre 2019

    Génial je suis prête à essayer.

  • 04 novembre 2019

    La négation est TOUJOURS partie intégrante de la langue française :
    - je N'arrive pas à choisir
    - je N'aime pas les gens qui...
    Reprendre les cours de grammaire me semble indispensable...
    Bonne journée.

  • 21 octobre 2019

    Excellents conseils que je met en application chaque week-end en rando (3 à 4h minimum) ....

  • 10 octobre 2019

    Autre remarque concernant ce point:
    "C'est le rôle des pulls, polaires mais aussi des doudounes."
    Attention, toutes les doudounes ne sont pas adaptées en 2ème couche... il faut qu'elle soit respirante (pour laisser passer la transpiration), ce qui est rarement le cas des doudounes.
    Quelques modèles sont adaptés (généralement au rayon alpinisme), elles sont toujours en synthétiques, avec des zones dédiées pour laisser passer la transpiration (zones polaire, mesh, ouvertures etc).
    Par définition une doudoune classique étant peut respirante, elle est utilisé uniquement en statique (pause ou bivouac) en couche 2.5 (entre la couche 2 et la couche 3, mais ne fait pas partie du système 3 couches en soit qui est pensée pour le dynamique) ou à la place de la couche 3 (une doudoune reste un bon coupe vent).
    Ainsi, une doudoune duvet n'est pas du tout indiqué en couche 2 (dynamique), déjà de part sa conception (système de caissons retenant le duvet, donc non respirants par nature) et du fait que le duvet perd son pouvoir isolant une fois humide (ce qui arrivera forcément en dynamique, en particulier en 2ème couche).
    En effet si elle portée en couche 2 (donc directement sur la couche 1) la couche 1 (humide pendant l'effort ou juste après) va forcément transmettre son humidité sur la doudoune et donc le duvet (vu que c'est le role de la couche 1).

    Cordialement,
    Redfish

  • 10 octobre 2019

    Bonjour,
    Petite correction concernant la couche 1:
    " Il faut donc préférer un tissu respirant au séchage rapide (composé de fibres dites "hydrophobes"). La laine mérinos est une des matières les plus adaptées..."
    La laine de mérinos n'est pas hydrophobe. Elle à une surface légèrement hydrophobe mais une structure interne clairement hydrophile (d'ailleurs elle peut stocker 35% de son poids en humidité).
    D'ailleurs elle ne sèche pas très vite, certes plus que le coton, mais bien moins que le synthétique... sont principale avantage de ce côté là est qu'elle reste chaude même humide (contrairement au coton ou au synthétique).
    Les tissus type polaire sont eux hydrophobe, à tel point qu'ils ne sont vraiment adaptés à une 1ère couche (pas d’absorption de la transpiration qui va crée une couche désagréable sur la peau, même si elle laisse passé la vapeur d'eau).
    ;-)
    Cordialement,
    Redfish

  • 03 octobre 2019

    Après trente années de pratique en extérieur, montagne , haute montagne et campagne (maintenant j'élève des chevaux) qui se souvient des premières vestes Cardis et des godasses René Demaisons en cuir à semelle armée Vibram ? Les nouvelles matières sont plus confortables qu'avant mais leur durabilité est éphémère lorsque le service demandé est quotidien et intense. ....

  • 03 octobre 2019

    Bonjour, il n’y a hélas pas que du papier jeté !
    Le mérinos, ce n’est pas une matière qui gratte comme la laine ? Et encore plus avec la transpiration ?
    Merci pour tous ces bons conseils

  • 03 octobre 2019

    Merci pour cet article instructif. Dommage que les liens affiliés ne soient plus valides...

  • 10 décembre 2018

    Article intéressant, mais concernant la première couche, vaut il mieux opter pour un vêtement moulant ou ample ?
    Merci d'avance

    Notre réponse :

    Bonjour,

    Merci pour votre retour, très bonne question ! Le mieux est de prendre un vêtement ajusté (pas forcément trop moulant). Ainsi le textile sera plus rapidement en contact avec votre transpiration et la diffusera vers l'extérieur. Avec un vêtement trop ample, l'humidité peut stagner sur votre peau et engendrer un effet coup de froid.
    Attention à bien choisir une couche 1 respirante pour qu'elle puisse jouer son rôle d'évacuation de la transpiration (éviter le coton qui conserve l'humidité).

    Dernière astuce "taille" : pour la couche 2, on a parfois tendance à la prendre une taille au dessus de sa taille habituelle en pensant qu'elle sera portée par dessus la couche 1, mais nos équipes de conception prennent déjà ce facteur en compte, il n'est donc pas nécessaire de la choisir une taille au dessus.

    Je reste à votre écoute si besoin.

    MARGAUX

    a trouvé cette réponse satisfaisante

HAUT DE PAGE