Rester au chaud et au sec en randonnée : la technique des 3 couches

Logo header comment choisir ski de fond

RESTER AU CHAUD ET AU SEC EN RANDONNÉE : LA TECHNIQUE DES 3 COUCHES

Durant une randonnée, vous alternez entre des efforts soutenus dans les montées et des moments plus calmes lors des descentes ou de la pause déjeuner. Comment rester au chaud et bien au sec pour profiter au mieux de votre journée ?

LA TECHNIQUE DES 3 COUCHES

rester-au-chaud-randonnee
couche-1-sous-vetement-montagne-homme
number-1

LA COUCHE 1 : RESPIRANTE

Trop souvent négligé, le choix d'une bonne première couche est pourtant essentiel. C'est elle qui permet de rester au sec en assurant le transfert de la transpiration de la peau vers les autres couches. Il faut donc préférer un tissu respirant au séchage rapide (composé de fibres dites "hydrophobes").
couche-2-vetement-chaud-polaire-pull
number 2

LA COUCHE 2 : ISOLANTE

Pour l'apport de chaleur, il faut vous munir d'une deuxième couche qui vous isole du froid. C'est le rôle des pulls, polaires mais aussi des doudounes. Attention à bien gérer vos couches de vêtement, et notamment la 2nde couche, en fonction de l'intensité de votre effort. En effet, si en montée vous avez la flemme d'ôter votre polaire par exemple, vous allez transpirer davantage et vous serez mouillé même si vous êtes équipé d'une première couche bien respirante. Vous pouvez aussi opter pour des vêtements munis de zips de ventilation (aérations dans le cou, sous les aisselles) pour vous aider à réguler votre température corporelle.  
number 3

LA COUCHE 3 : PROTECTRICE

Enfin, pensez à prendre une troisième couche coupe-vent ou imperméable, pour vous protéger des éléments extérieurs. Nous pensons en premier lieu aux éléments climatiques tels que le vent ou la pluie. Mais aussi aux éléments naturels qui pourraient vous blesser si vous aimez sortir des sentiers battus (blessures causées par des ronces etc.).
veste-3-en-1-impermeable-randonnee
Aujourd'hui la technologie des matériaux permet d'avoir des vêtements remplissant plusieurs fonctions : une veste modulable par exemple, qui assurera à la fois la fonction de seconde et troisième couche, ou encore un T-shirt technique à la fois respirant et isolant. Ainsi, le vêtement utilisé en couche 2 l'hiver pourra servir à la fois de couche 1 & 2 en été... A vous de composer la tenue qui sera la plus adaptée en terme de chaleur mais aussi de compacité. 

Enfin, n'oubliez pas d'équiper vos jambes, et vos pieds avec un pantalon (vous pouvez le choisir modulable en été, imperméable en hiver ou le compléter avec un collant) et des chaussettes chaudes et respirantes. En cas de grand foid ou pour les frileux, prévoyez aussi des gants ou un bonnet.

icone bon à savoir

BON À SAVOIR !

Pour avoir moins froid aux mains et aux pieds, portez un bonnet ! En effet, 80% de la chaleur du corps s'échappe par les extrémités et notre système priorise l'afflux sanguin dans le cerveau. Si ce dernier est bien au chaud, il consomme moins d'énergie pour se réchauffer et permet au reste du corps -et notamment aux extrémités- d'être bien alimentées.

RETROUVEZ NOS CONSEILS RANDONNÉE

Conseil
Bien choisir ses chaussures pour randonner en hiver - teaser
En automne et en hiver, pour affronter la pluie, la boue et parfois même la neige ou la glace, il faut être bien équipé ! Suivez nos conseils sur les points essentiels pour être à l'aise sur tous les terrains et par tous les temps !
Conseil
5 astuces pour vous réchauffer en randonnée
Lorsqu’on est pas assez équipé ou que l’on a pas les bons réflexes, le froid peut nous décourager de partir marcher ou transformer nos sorties en cauchemars : crispations, contractures, onglées, coups de froid… Retrouvez nos conseils pour contrer la chute des températures et randonner confortablement.

MARGAUX

RÉDACTRICE CONSEILS RANDONNÉE

Commentaires utilisateurs

4 / 5 1 commentaire
Répartition des notes

Chez Decathlon, les avis sont fiables.

  • 13 avril 2018

    Bonjour,
    À propos de la description de la 2e couche, je lis : "En effet, si en montée vous avez la flemme d'ôter votre polaire par exemple...". La langue française fournit bon nombre de vocabulaire plus approprié que "flemme" pour aider un professionnel à donner des conseils à ses clients ; nous ne sommes pas dans une discussion entre amis. Néanmoins, je trouve les explications de cet article très pertinentes.

HAUT DE PAGE