Quelles vérifications faire sur son vélo avant de sortir ?

QUELLES VÉRIFICATIONS FAIRE SUR SON VÉLO AVANT DE SORTIR ?

Nous avons tous déjà eu l’expérience des pneus sous gonflés, des crevaisons soudaines, d’une chaîne qui grince parce que nous n’avons pas pris le temps de vérifier notre vélo avant une sortie… Découvrez nos conseils pour vous assurer des sorties sans encombre.

QUELLE QUE SOIT LE TYPE ET LA LONGUEUR DE LA SORTIE QUE VOUS ALLEZ EFFECTUER, UN MINIMUM DE VÉRIFICATIONS EST NÉCESSAIRE AFIN DE PARTIR EN TOUTE SÉCURITÉ ET L’ESPRIT TRANQUILLE.

 

Votre sortie pourrait être trop vite écourtée pour avoir voulu négliger cette vérification.

number-1

PNEUMATIQUES

Inutile de sortir la pompe avant la sortie pour vérifier la pression exacte de vos pneus. Mais avec votre pouce, vous pourrez tout au moins déceler une crevaison.

Même si vous êtes rentré sans encombre lors de votre précédente sortie, un silex a très bien pu se loger dans le pneumatique, ce qui a pu provoquer une légère fuite d’air. C’est ce que l’on appelle la crevaison lente. En une nuit, votre pneumatique peut être à plat ou avoir sérieusement perdu en pression.

Vous pouvez aussi en profiter pour jeter un rapide coup d’œil sur toute la surface de vos pneumatiques pour repérer d’éventuels objets incrustés dans la gomme ou un problème sur votre pneumatique (hernie, déchirure…).

Si vous avez crevé lors de votre dernière sortie et réparé en bord de route, pensez à prendre une nouvelle chambre à air de rechange !

number-2

FREINS

Vérifiez le bon fonctionnement de votre freinage et l’état de vos patins. Si vous avez fait une ou plusieurs sorties sous la pluie ou en atmosphère très humide, les patins peuvent s’être complètement usés en quelques sorties.

number-3

LUBRIFICATION

Autre point à vérifier, la lubrification de votre chaîne. Si vous avez roulé sous la pluie, un nettoyage en fin de sortie est idéal pour éliminer les saletés et la sécher. Vous éviterez ainsi qu’elle ne rouille.

Mais même par temps sec, une lubrification régulière sera le gage de longévité. De l’huile fine suffit à assurer une très bonne lubrification. Mais point trop n’en faut ! Une fois la chaine lubrifiée sur toute sa longueur, tournez le pédalier à vide et ensuite, essuyez le surplus d’huile avec un chiffon.

Evitez à tout prix la graisse pour la chaine. Votre transmission fera certes moins de bruit, mais la graisse a le gros défaut de garder toute la poussière ou le sable. Ainsi recouverte, votre chaine très abrasive et réduira fortement la durée de vie de vos pignons et plateaux.

Si vous voulez être certains de l’état de votre chaine, n’hésitez pas à « investir » 10€ dans un indicateur d’usure de chaîne qui vous permettra de connaître facilement le degré d’usure de celle-ci. Vous ne changerez votre chaîne ni trop tôt, ni trop tard (provoquant l’usure accélérée des plateaux et pignons).

number-4

SERRAGES

Vérifiez tous les serrages rapides, notamment ceux des roues.

Pour les autres serrages, comme celui de la potence ou de la tige de selle, une vérification mensuelle devrait suffire. Mais ne serrez pas trop fort, vous pourriez endommager le pas de vis. Si vous ne possédez pas de clé dynamométrique, essayez de serrer au minimum pour que ça ne bouge pas..puis remettez un quart de tour de clé, pas plus.

number-5

DÉRAILLEURS

Si vous avez constaté un léger dysfonctionnement lors de votre précédente sortie, profitez-en pour faire un réglage rapide de vos dérailleurs. Un simple quart de tour sur une vis suffit en général pour repartir avec un vélo parfaitement réglé.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE