QUEL ÉQUIPEMENT POUR PRATIQUER LE VÉLOTAF EN TOUTES SAISONS ?

QUEL ÉQUIPEMENT POUR PRATIQUER LE VÉLOTAF EN TOUTES SAISONS ?

Quand on a pris goût au vélotaf, difficile de s’en passer et de revenir à un autre mode de transport. Si vous souhaitez aller travailler en vélo, quel que soit le temps, équipez le cycliste et le vélo en conséquence !

Titre 1

EN HIVER : AU CHAUD ET EN SÉCURITÉ

Les basses températures présentent un double défi au cycliste : rester au chaud sans pour autant souffrir de sa transpiration. Pour cela, il convient d’appliquer la règle des trois couches.

Un sous-vêtement vélo à manches longues agit comme une seconde peau qui laisse passer la transpiration et réalise une première isolation thermique. Il a, de plus, la particularité de sécher rapidement. Préférez les modèles en polyester ou en laine, évitez le coton.

La deuxième couche retient la chaleur produite par le corps : un vêtement technique en fibres polaires est particulièrement adapté, pour sa qualité et sa légèreté.

Votre dernière protection est assurée par la veste thermique, qui doit laisser respirer le corps tout en étant imperméable.

Vos extrémités sont soumises à rude épreuve : gare aux doigts engourdis ! Les gants vélo vous garantissent un grand confort sans pour autant vous gêner pour manœuvrer et freiner. En cas de froid tenace, n’hésitez pas à enfiler des sous-gants en soie, très agréables et efficaces.

En hiver, les journées sont courtes et les trajets domicile-travail se font souvent de nuit. Votre éclairage doit être performant pour que les autres usagers vous repèrent : une lumière rouge clignotante à l’arrière et un éclairage homologué à l’avant.

Ajoutez des réflecteurs latéraux sur les roues et le cadre pour que les véhicules venant de côté vous voient aux intersections. Quand il n’y a pas de piste cyclable, roulez sur la chaussée et munissez-vous d’un écarteur de dangerCette extension en plastique d’environ 50 cm se fixe sur le porte-bagages et oblige les voitures à doubler en laissant de la marge au cycliste

number 2

ÉTÉ COMME HIVER, LUTTER CONTRE LA PLUIE

Si vous êtes coutumier des climats humides, il vous faut cajoler votre vélo. Séchez-le soigneusement après chaque averse, et lubrifiez régulièrement la chaîne et les différents mécanismes pour éviter l’apparition de rouille.

- L’entretien de la chaîne

Pour prévenir les projections les garde-boues sont essentiels.

- Comment choisir des garde-boues ?

Comme en voiture, il faut également adapter sa conduite aux conditions climatiques. Sur la route, faites très attention aux surfaces glissantes comme les plaques d’égout, les rails de tramway, les passages piétons… N’oubliez pas que les distances de freinages sont plus longues par temps de pluie.

Pour rester bien au sec, gardez toujours un coupe-pluie plié dans la sacoche de votre vélo, en cas d’averses passagères.

Complétez l’équipement par un sur-pantalon avec des sur-chaussures intégrées.

Ces larges ponchos vous protègent à la fois les jambes et les bras. Préférez les modèles dont les côtés de la capuche sont transparents, ils vous facilitent la vision latérale. 

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE