logo-btwin-kids

PROMENADES ÀLO EN FAMILLE: OÙ ET COMMENT ?

Quoi de mieux qu’une escapade VTT en famille pour déconnecter du quotidien et recharger les batteries de chacun ? Pour préparer ce moment et en faire une sortie réussie, voici quelques conseils et astuces…

L’avantage avec le VTT, c’est qu’il vous permet de varier les terrains à explorer et de faire découvrir de nouveaux horizons à vos enfants. En milieu rural, entre les champs et les forêts, ou en ville, par le biais des pistes cyclables et autres aménagements, il y a 1001 possibilités de parcours pour des sorties en famille inoubliables. 

balade-a-velo-avec-son-enfant

1 - Un démarrage en draisienne

Quel sentiment de liberté de pouvoir enfourcher son vélo et de partir ensemble à la (re)découverte de son environnement ! Car, admettons-le, les choses paraissent bien différentes vues depuis l’angle d’un deux-roues… Mais pour profiter d’une promenade qui plaira à chaque membre de votre famille, veillez à adapter le parcours aux capacités et à la pratique des plus jeunes : gardez en effet à l’esprit que les cyclistes en herbe n’ont pas encore les mêmes réflexes et aptitudes que les plus grands ! “L’idée, c’est vraiment d’adapter l’environnement choisi pour la promenade à la pratique de l’enfant ”, pointe Vincent Bouchet, Conseiller Technique Ufolep & Moniteur VTT et bien au fait de la question. “L’idéal, pour profiter au maximum des sorties vélo avec les enfants, c’est de les habituer tout petits à la draisienne. Le parent marche à côté et c’est de cette façon que l’apprenti cycliste prendra conscience des notions liées à son évolution dans l’espace et fera l’acquisition de certaines aptitudes à vélo. La draisienne, pour commencer, c’est un moyen ludique de déplacement qui fera que les sorties à vélo en famille, un peu plus tard, seront profitables à chacun.” 

balade-a-velo-avec-son-enfant

2 - Des itinéraires sécurisés pour les plus jeunes

A partir de 6 ans, l’enfant peut tout à fait suivre ses parents à vélo ! Les premières sorties ensemble sont souvent inoubliables. Elles doivent être cependant adaptées aux plus petits. “Je conseille de privilégier des trajectoires assez linéaires, des espaces sécurisés qui seront simples à analyser pour le jeune cycliste. Pour démarrer et apprécier les promenades, il faut lui permettre de se concentrer uniquement sur sa pratique et ne pas lui poser encore davantage de difficultés. Il faut également choisir des pistes sans danger, par exemple inaccessibles aux voitures.” Pour mettre en confiance votre petit vététiste, choisissez des chemins forestiers ou de grandes pistes cyclables. Des itinéraires sécurisés et assez simples de pratique : le chemin doit être roulant et ne pas présenter de difficulté pour les plus jeunes qui, à cet âge, n’ont pas encore de réelles capacités d’anticipation. 

3 - Des rendez-vous avec l’imaginaire

Pour mettre en confiance les plus jeunes, n’hésitez pas à fréquenter par exemple les chemins forestiers : les pistes y sont généralement assez larges, roulantes et l’environnement y est très agréable ! Vous sentez cette odeur de pins et de sous-bois mouillé ? “Avec les plus jeunes, il vaut mieux privilégier des endroits qui ne vont pas être trop fréquentés”, poursuit Vincent Bouchez. “Et puis, la forêt, c’est toujours un endroit fascinant : l’idée, quand on part en promenade, c’est aussi d’imaginer des aventures, de se donner des objectifs, de projeter d’aller à tel endroits, de s’approprier des lieux et d’en faire des rituels. Lorsque je pars avec mes enfants à VTT, on se raconte des histoires en dotant certains lieux de caractéristiques bien à nous. ” Passez ainsi devant la maison hantée, gagnez le bois de l’aventure ou arrêtez-vous dans la clairière des champignons : ponctuez vos escapades de repères, qui permettront à vos enfants de se raconter de jolies histoires. Les sorties deviennent des explorations, des trajets ludiques, des mises en scène et en situation où les enfants sont les héros de leurs scenarii. Les promenades paraîtront bien plus plaisantes à vos petits cyclistes, qui trépigneront avant chaque départ. N’oubliez pas non plus la petite pause sur le banc du 4 heures… 

ou-se-balader-a-velo-avec-les-enfants

4 - Redécouvrir son environnement

Outre les grandes pistes forestières, les coulées vertes en milieu urbain ou les City stades, qui font leur apparition dans les villes, sont également des itinéraires adéquats pour les petits sportifs. “Il y a de très belles promenades à faire en ville”, certifie Vincent Bouchez. “A VTT près de chez soi, c’est aussi une manière de redécouvrir son environnement et de le voir différemment. Le tout, c’est de bien préparer sa sortie pour être sûr d’emprunter un itinéraire sécurisé. Les parcs urbains et les pistes cyclables qui se multiplient offrent de réelles possibilités.” Variez-vos itinéraires, partez d’un sens, puis de l’autre et partez ensemble à la conquête de nouveaux territoires. “Avec les enfants, il faut explorer de façon progressive. A partir de 6 ans et jusqu’à la fin de l’école primaire, je conseille quand même aux parents de rester à l’intérieur des sentiers battus, de privilégier des pistes faciles d’emprunt et des itinéraires sécurisés. Mais, déjà, il est possible de s’aventurer dans de multiples endroits, forêt, sentiers et pistes cyclables en milieu urbain. Aujourd’hui, dans les villes, l’idée est de faciliter de plus en plus la circulation des deux roues”, énumère Vincent Bouchez. “Et puis, s’il est tout à fait possible de partir de chez soi à vélo, on peut aussi emmener les VTT en vacances et partir à la découverte de nouveaux milieux ! Une façon pour les plus jeunes de s’aguerrir sur des pistes inconnues…” Dans ce cadre, n’hésitez pas à passer par la case office de tourisme pour tout savoir des itinéraires VTT de la région et en profiter un maximum. 

balade-VTT-mere-et-fille

5 - Se dépasser et réussir

Après 10 ans, les enfants, avides de découverte, sont généralement beaucoup plus aguerris dans leur pratique et manient leur vélo quasiment comme les adultes. Dès lors, il est possible d’élargir le champ des itinéraires de promenades ! “On va commencer à pouvoir varier un peu plus les terrains”, admet le moniteur Ufolep. “A partir du moment où le jeune cycliste sait utiliser un dérailleur, changer de vitesse, anticipe le danger, freine et adapte sa trajectoire, il peut suivre ses proches et ses amis sur des chemins un peu plus techniques.” L’aventure se poursuit donc sur les itinéraires balisés, dont les kilomètres augmentent chaque année dans l’Hexagone. “Aujourd’hui, les pistes de randonnée accessibles aux cyclistes sont de plus en plus nombreuses”, pointe Vincent Bouchez. “En famille, avec des petits pratiquants un peu plus aguerris, on va pouvoir jouer avec la topographie des pistes et axer la promenade sur un côté plus sportif. Mais attention, l’escapade doit toujours être un moment de partage et de plaisir. Elle doit être assimilée par les enfants comme un moment de réussite, et non pas de galère…” Veillez donc, encore une fois, à adapter la technicité des chemins aux capacités de chacun. “Il faut qu’il y ait du plaisir. Et le plaisir, c’est aussi de pouvoir rouler dans la flaque d’eau qui se trouve au milieu du chemin !” En termes de promenades, aux pistes forestières, sentiers et coulées vertes, viennent s’ajouter les chemins de randonnée, les sentiers plus ou moins techniques et les routes de campagne, qui serpentent au milieu des champs (Tiens, des chevaux !). 

6 - LA bonne promenade : modus operandi

Pour bien choisir votre escapade et l’adapter aux possibilités de chacun, prenez quelques minutes pour identifier les itinéraires que vous souhaitez emprunter : “aujourd’hui, sur le web et grâce aux offices de tourisme, vous pouvez prendre connaissance de la durée de telle ou telle boucle, de sa distance, du dénivelé et de sa difficulté technique”, indique Vincent Bouchez. “Plus le dénivelé sera fort, plus le chemin sera technique et ainsi, peut-être pas adapté à la pratique des plus jeunes. Il faut donc se renseigner avant de s’aventurer en terrain inconnu, afin que la balade ne se transforme pas en une sortie interminable et trop contraignante pour les plus jeunes.” De façon générale, entre 6 et 10 ans, prévoyez environ une heure de promenade. Au-delà de 10 ans, les cycliste peuvent rouler jusqu’à 2h30, en bénéficiant de pauses. “Une escapade en famille, c’est aussi savoir s’arrêter pour partager un goûter ou profiter d’un joli point de vue”, suggère le moniteur Ufolep. “C’est du plaisir et pas de la dépense physique. La promenade VTT en famille n’a pas la même visée que celle d’un sportif chevronnée qui va faire ses 60 bornes seul le dimanche matin.” Attention donc : si les cordons littoraux offrent de magnifiques panoramas, certaines portions peuvent comporter un sacré dénivelé. De même, pédaler dans le sable mou ne sera sans doute pas du goût des plus jeunes ! En revanche, mixer les pistes forestières, les routes de campagnes, les sentiers balisés et les pistes cyclables offrira une diversité de milieux bien appréciables pour les petits et plus grands… Allez, c’est cadeau, voici quelques infos bien pratiques par ici : https://sitesvtt.ffc.fr/le-balisage-du-parcours-vtt/, et quelques idées de promenades selon votre zone d’habitation par là : https://sitesvtt.ffc.fr. 

pause-VTT-famille

Comme les voyages, préparez vos sorties. Et, à l’instar de recettes de cuisine, n’hésitez pas à répertorier vos itinéraires favoris. Notez les, agrémentez-les parfois de quelques kilomètres en plus, partez vers l’inconnu et associez cette escapade à une nouvelle aventure. Variez les milieux et les pistes, enrichissez vos promenades de quelques histoires et le tour sera joué.

Et vous, quels sont vos pistes et milieux préférés pour vous adonner aux joies du VTT ? Quelles sont vos astuces pour en faire un vrai moment de partage en famille ? Partagez-nous vos expériences !
Exergue : “Une escapade en famille, c’est aussi savoir s’arrêter pour partager un goûter ou profiter d’un joli point de vue”

Logo-UFOLEP
Cet article a été co-rédigé avec Vincent, moniteur Ufolep

Fédération multisports, l’Ufolep offre une large palette d’activités.

Forte de son réseau de bénévoles et professionnel.le.s via 7500 associations et 350 000 adhérent.e.s, l’Ufolep a pour ambition de rendre les activités physiques et sportives accessibles à tous les publics, des plus jeunes aux plus âgés. 

PLUS DE CONSEILS ? C'EST PAR ICI: 

Conseil
comment_choisir_VTT_enfant
Retrouvez nos conseils pour choisir le VTT qui sera adapté à la fois à la taille de l’enfant et aussi à ses envies.
Conseil
velo_VTT_24_pouces
Vélo route, VTT, VTC, vélo ville, BMX… Dès l’âge de 6 ans, vos chères têtes blondes (ou brunes, ou rousses) ont déjà la possibilité de découvrir à vélo pas moins de cinq pratiques différentes. Les connaissez-vous? Si ce n’est pas le cas, suivez le guide!
Conseil
Le vélo est choisi et le casque (à la bonne taille) aussi. Paré pour la balade ? Pas tout à fait… il reste un dernier « détail » à régler : le casque.
Conseil
rando_VTT_enfant
Dès l’âge de 6 ans, en famille ou dans le cadre de sorties encadrées, vos kids peuvent tout à fait s’adonner aux joies de la rando VTT. Mais avant de partir, minute papillon, voici quelques trucs et astuces pour bien préparer l’escapade de vos p’tits loups!

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE