Préparez votre vélo avant l’arrivée du mauvais temps

PRÉPAREZ VOTRE VÉLO AVANT L’ARRIVÉE DU MAUVAIS TEMPS

Pour continuer à pédaler tout en préservant l’état de votre vélo, préparez ce dernier au mauvais temps !

AVANT LE MAUVAIS TEMPS, RÉVISEZ VOTRE VÉLO

Pédaler par mauvais temps n’est jamais très agréable. Si vous devez en plus réparer une pièce qui vous a lâché, votre sortie vélo peut rapidement tourner court.

Pour pallier ces désagréments, une révision de votre vélo s’impose. Voici quelques points à vérifier :

– Le freinage

Éléments incontournables de votre sécurité, les freins sont à réviser en priorité. Attention, le processus de vérification sera fonction du dispositif installé sur votre vélo.

 

– Les patins de frein

Dans un système de freinage avec patins, la gomme s’use rapidement sous l’action de l’humidité. Vérifiez que vos patins ne sont pas trop usés ! Pour vous aider, un indicateur d’usure vous notifie s’il est temps ou non de changer de patins de frein.

 

 – Freins à disques

Dans le cas d’un dispositif de freinage à disques et plaquettes, nettoyez l’ensemble des composants utiles au freinage et dégraissez-les si nécessaire.

Si les plaquettes ou les disques sont usés ou endommagés, n’hésitez pas à les remplacer.

Attention :les dispositifs de freinage n’apprécient pas les lubrifiants ! Si par accident, ils se retrouvent au contact d’un lubrifiant, n’attendez pas et nettoyez immédiatement disques et plaquettes ou jante et patins.

Pour remettre au propre un disque de frein sale ou lubrifié, démontez-le, nettoyez-le à l’aide d’un chiffon, puis appliquez un produit tel que l’acétone ou l’alcool à brûler.

Quant aux plaquettes, elles ont de grandes chances d’être irrémédiablement endommagées si elles se trouvent lubrifiées. Vous pouvez essayer de les tremper immédiatement dans l’acétone. Laissez agir le produit, avant de les sécher puis de les frictionner avec de la toile émeri.

Mais le plus sage est tout de même de remplacer vos plaquettes de vélo.

 

– Les pneus

Observez l’état général de vos pneumatiques. Ces derniers ne doivent présenter ni craquelures, ni fissures.

La pression doit être aussi vérifiée et corrigée si nécessaire, avant chaque sortie. Cette précaution n’est d’ailleurs pas spécifique à une sortie sous la pluie.

 

La câblerie 

Avant d’exposer votre vélo aux conditions hivernales, remplacez vos câbles et gaines en vue de conserver un bon fonctionnement, tout au long de l’hiver.

Notre conseil : effectuez cette opération deux fois par an, couplé à un entretien régulier : la première fois au printemps et la seconde à l’automne. Vous disposerez ainsi en permanence d’un matériel fonctionnel et sécurisé.

 

– La transmission 

Vérifiez l’usure de votre chaîne, de vos plateaux et pignons. Remplacez ces éléments au besoin.

Pour la vérification de l’usure de la chaîne, vous avez deux solutions :

-La méthode manuelle

Placez la chaîne sur le grand plateau et tirez sur l’un des maillons situés sur la face du plateau. Si vous apercevez pratiquement toute la dent du plateau, vous devez la remplacer.

-À l’aide d’un outil « chain checker »

Placez l’outil sur la partie haute de la chaîne et manipulez-le jusqu’à ce que les deux petites pointes s’enfoncent dans votre chaîne. Vous obtenez alors le pourcentage d’usure de la chaîne. Si ce dernier est proche de 100 %, alors il est temps de remplacer votre chaîne.

– Points durs ou sauts de chaîne

Si votre chaîne présente des points durs ou se met à sauter, c’est qu’il est probablement temps de la remplacer.

Quand vous changez la chaîne, il est nécessaire de remplacer aussi la cassette ou a minima les pignons les plus usés. Si vous ne le faites pas, votre chaîne neuve risque de sauter sur les pignons usagés et vous ne pourrez pas pratiquer.

Notre conseil : en saison froide, vous pouvez utiliser un ancien jeu de plateaux dont la dentition n’est pas usée et le dédier à votre pratique hivernale. Vous évitez ainsi d’exposer votre meilleur matériel aux mauvaises conditions météorologiques, mais aussi au sel, particulièrement corrosif. Une astuce bien connue des coureurs sur route.

Retrouvez nos conseils pour savoir quand changer la chaîne de votre vélo.

number 2

QUELQUES CONSEILS POUR PRÉPARER VOTRE VÉLO AU MAUVAIS TEMPS

Pour vous protéger des projections d’eau ou de boue, équipez votre vélo de garde-boues.

Choisissez le garde-boue adapté à votre pratique et vérifiez que celui-ci s’adaptera bien sur votre vélo.

Restez vigilant : avec les mauvaises conditions météorologiques, votre cadre ou vos roues peuvent contenir de l’eau. Normalement, de petits trous sont présents dans les jantes et sous le cadre pour permettre l’évacuation de cette eau. Mais en VTT, la pratique en conditions boueuses peut parfois boucher les évacuations et bloquer l’eau à l’intérieur de votre cadre et de vos roues.

En plus de vous pénaliser en alourdissant votre vélo, cette eau stagnante peut aussi endommager votre matériel.

Pour résoudre ce problème, commencez par nettoyer votre vélo et plus particulièrement, les trous conçus afin de libérer l’eau. Si c’est insuffisant, il vous faut démonter les roues, enlever les pneus et les chambres à air.

Pour ce qui concerne le cadre, ôtez la tige de selle et chassez l’eau par le trou laissé libre. Si cela n’est pas suffisant, vous devez démonter le boîtier de pédalier.

Remarque : n’hésitez pas à répéter cette opération après chaque sortie pluvieuse ou dès que vous constatez que de l’eau s’accumule dans votre matériel.

Vous avez en main des pistes pour bien préparer votre vélo à l’arrivée du froid et de la pluie. À votre tour de bichonner votre monture pour traverser l’hiver sereinement : partagez avec nous vos astuces pour protéger votre vélo !

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE