J'ai testé le camping

J'AI TESTÉ LE CAMPING, UNE SACRÉE AVENTURE

“Aventurière dans l’âme”, c’est bien beau de parler mais il a fallu le prouver ! Quoi de mieux que de concrétiser ce dont on a toujours rêvé. Partir en vadrouille entre amis avec son sac à dos, sa tente et son duvet pour explorer de nouveaux horizons. Etudiante Lilloise de 21 ans, c'est exactement ce dont j’avais envie en venant faire mon stage à la montagne.

sac-a-dos-randonnée-quechua

1/ PREMIÈRE QUESTION : QU'EST-CE QUE J'EMMÈNE ?

Vous vous demandez sûrement comment je me suis retrouvée chargé comme un baudet à gambader sur les sentiers Alpins ?

C’est très simple, on m’a proposé de partir en bivouac (terme inconnu au bataillon), et comme toute nouvelle expérience est bonne à prendre, c’était parti pour la découverte.

Mais c’est quoi le bivouac ? Un campement provisoire en plein air. Cette pratique consiste à installer son campement le soir et à le démonter le lendemain (au lever du soleil). 

Le plus compliqué a été de prendre le strict minimum mais sans oublier le nécessaire. N’y connaissant rien, je n’étais pas équipé et mon premier réflexe a été de demander autour de moi le matériel de base comme la tente, le matelas, le duvet et le sac à dos. Ensuite il a fallu penser aux indispensables : la brosse à dent, des vêtements adaptés à la météo, une batterie externe pour ne rater aucune photo, de quoi grignoter et boire un petit coup. 

découverte-randonnée-camp-bivouac-quechua

2/ RÉVELATION : LE CAMPING, C'EST BEL ET BIEN DU SPORT !

Qui dit camping dit randonnée, parce que oui, n’oublions pas que je suis partie en bivouac et que ce sont mes petites jambes qui m’ont mené jusqu’au lieu de camp et non la voiture.

C’est ici que la première étape de préparation du sac à dos est très importante quand les premières montées arrivent… et c’est là que j'ai regretté les paquets de gâteaux que j'avais pris en trop de peur de mourir de faim perdu au beau milieu de nul part.

Mais l’effort paye et pas à pas les paysages se découvrent et varient à n’en plus finir et on finit par apercevoir le petit hameau dans lequel on allait passer la nuit !

découverte-test-camp-bivouac-quechua

3/ L'INSTALLATION DU CAMP

Le moment tant attendu de poser ses affaires et de construire son petit chez soi est arrivé.

Et étonnamment, malgré les clichés, monter une tente c'est pas sorcier. Notice en main, les yeux fermés et à cloche pied, ma tente était montée !

Non ce n’était pas une tente 2seconds… bien tenté. Mais très fière d’avoir monté ma tente à arceaux en 10 minutes avec ma colocataire d’une nuit.

Puis s'ensuit la recherche de bois pour faire un feu. Bon, là on laisse les garçons gérer mais la prochaine fois ce sera mon objectif.

Se poser près d’un ruisseau aura été un choix pratique et stratégique quand il s’agit d’aller se rafraîchir ou de faire la vaisselle.

A ma grande surprise, le site assez connu des autres campeurs et randonneurs était très bien entretenu d’un point de vue environnemental et j’ai remarqué que le respect de la nature s’inscrivait vraiment dans l’air du temps.

 

découverte-test-camp-bivouac-quechua

4/ UNE SOIRÉE À LA BELLE  ÉTOILE

Laissez-moi vous faire rêver : être allongé face au ciel étoilé à chercher les constellations, ambiance chamallows grillés, jeux et musique pour passer une bonne soirée !

Un festin à base de pâtes pesto pour les filles en concurrence avec la nourriture lyophilisée des garçons. Le temps de préparation n’était pas le même mais chacun son truc. Je ne connaissais pas ce concept de nourriture déshydratée mais en tout cas ça a l’avantage d’être pratique pour les campeurs.

découverte-randonnée-camp-bivouac-quechua-human-friends

5/ LES MEILLEURS SOUVENIRS DE MON PREMIER CAMP

La plus belle chose reste pour moi le côté humain. Créer des liens, découvrir des personnalités, les expériences de chacun, des méthodes de camp et de condition physique aura été très enrichissant et m'aura permis de bien profiter de mon séjour.

Ce qu’il faut retenir, c’est que dans toutes les galères il y a toujours une solution. Ça renforce les liens, ça transmet des fous rires et surtout des souvenirs.

Les escapades toilettes dans la nuit me resteront gravées dans la mémoire.

Et vous, vous nous emmenez où ? J'espère vous avoir donné envie de partir, de profiter et de vivre l’instant présent grâce à tout ce que peut nous offrir la nature qui nous entoure. A très vite pour de nouvelles aventures !

portrait

CAMILLE, Rédactrice conseils

Fan d'aventures et toujours partante pour vivre de nouvelles expériences.

Un vélo, un sac à dos et c'est parti pour aller voir ce qu'il y a de plus beau !

#TeamCommunicationMountainHiking

CEUX QUI ONT LU CET ARTICLE ONT AUSSI AIMÉ

Conseil
comment-choisir-tente
Vous trouverez ici tous nos conseils pour choisir la tente la plus adaptée à vos sorties bivouac ou camping. Poids, nombre de personnes, type de montage : tous les critères sont passés à la loupe pour vous aider à faire le meilleur choix !
Conseil
Chez Quechua, nous sommes persuadés qu’un bon repas est l’une des meilleures façon de bien récupérer et de se faire plaisir, après une journée passée en montagne. C’est pourquoi nous avons concocté quelques recettes pensées pour le Bivouac et le Camp, pour que vous puissiez profiter au maximum de vos soirées en outdoor.

Commentaires utilisateurs

3.75 / 5 4 commentaires
Répartition des notes

Chez Decathlon, les avis sont fiables.

  • 23 août 2019

    Merci beaucoup pour cet article très agréable à lire, j'ai vécu la même expérience et sensation lors de mon premier bivouac. Encore une fois, Decathlon et ses équipes nous font partager de belles choses. Merci Camille.

  • 15 juillet 2019

    Pour bien arrimer la tente, il faut sur terrain sec et caillouteux avoir des piquets adaptés, par ex. des pointes de 140 mm pour une deux places, et utiliser un marteau arrache-clous de 250 g au moins ou un marteau de coffreur (plus lourd). Il faut en effet enfoncer, puis extraire....

    Notre réponse :

    Merci Christian pour vos supers conseils !

    On re-partage également quelques basiques : https://conseilsport.decathlon.fr/conseils/comment-bien-installer-sa-tente-tp_9933 & https://conseilsport.decathlon.fr/conseils/passer-une-nuit-la-belle-etoile-tp_9949

    Bonne installation de votre camp !

    MARGAUX

    CHRISTIAN a trouvé cette réponse satisfaisante

  • 15 juillet 2019

    Bravo Camille
    Beau projet

  • 10 juillet 2019

    Le bivouac n'est pas défini par le fait de planter une tente le soir et la replier le lendemain matin, mais par le fait... eh oui, de ne pas utiliser de tente, donc de dormir à la belle étoile ou sous une simple bâche de bivouac, ou bien par terre ou bien dans un hamac. Cela mis à part, la confusion terminologique abonde : ainsi nous ne devrions parler de "randonnée" que lorsqu'il y a au moins une nuitée passée sur le terrain. Sans cela, c'est de la promenade ou de marche, pas de la randonnée. C'est comme d'appeler toute la zone côtière le littoral alors que selon la définition géologique cela ne comprend que la bande entre marée haute et marée basse : tout aussi répandu et tout aussi faux.

    Notre réponse :


    Bonjour Johan, Merci d'avoir pris le temps de nous faire ce retour. Il existe en effet plusieurs définitions de bivouac et randonnée selon les sources. Dans notre lexique co-écrit avec nos partenaires Accompagnateurs en Moyenne Montagne, nous partons sur la suivante : "Campement provisoire en plein air. Le bivouac consiste à installer son campement le soir et à le démonter le lendemain (au lever du soleil)." Pour en savoir + : https://conseilsport.decathlon.fr/conseils/randonnee-en-montagne-le-lexique-des-termes-connaitre-tp_10578.En ce qui la randonnée, on parlerait plutôt de trekking ou randonnée itinérante lorsqu'il y a une nuit passée sur le terrain ; et de randonnée à la journée (ou promenade, ballade si le dénivelé et l'effort sont faibles).On vous souhaite de belles randonnées cet été et n'hésitez pas à continuer à partager vos astuces !MARGAUX - Relations sportifs Quechua

HAUT DE PAGE