PRATIQUE DU VTT ET DIÉTÉTIQUE : LA GESTION DU POIDS

PRATIQUE DU VTT ET DIÉTÉTIQUE : LA GESTION DU POIDS

La diététique constitue l’un des nombreux facteurs qui entrent en compte dans l’atteinte de vos objectifs. Elle représente non seulement le petit plus qui peut faire la différence, mais aussi un élément capital de votre performance. Ce thème étant particulièrement vaste, je vous propose de le traiter au travers d’un dossier en trois parties.

Le premier volet abordera la gestion du poids, le second posera les bases d’une alimentation équilibrée et le dernier expliquera les filières énergétiques utilisées. 

number 1

POIDS ET ENTRAÎNEMENT SONT ÉTROITEMENT LIÉS

Alors que les fêtes de fin d’année et leurs excès sont derrière vous, place à la préparation de la compétition et à l’élimination du poids superflu.

En effet, les kilos en trop impliquent une dépense d’énergie supplémentaire pour effectuer un effort. Vous savez tous à quel point une saison de compétition VTT est exigeante, alors autant se faciliter la tâche le plus possible.

Pour ce faire, il s’agit d’inverser le rapport entre apports et dépenses énergétiques. Très schématiquement, consommez plus d’énergie que vous n’en apportez à votre organisme.

En hiver, la prise de poids s’explique par une baisse de l’activité physique, une fonte musculaire, une alimentation plus riche et un stockage de la graisse.

La subtilité de l’exercice va consister à éliminer le surplus sans pour autant priver votre organisme des apports nécessaires pour une période d’entraînement.

Une fréquence d’entraînements très régulière et la succession des sorties foncières permettent de brûler une partie de cette graisse en excédent. Pour le reste, il faut surveiller votre alimentation et apporter moins de calories que vous n’en dépensez.

Remarque : transpirer et maigrir ne sont pas synonymes. En effet, par la transpiration, vous allez éliminer de l’eau et des sels minéraux utiles à votre organisme.

L’astuce : accroc au smartphone ? Deux applications peuvent vous aider puisqu’elles font le lien entre alimentation, poids et exercice. Installez Noom coachou MyFitnessPal : calories dépensées, calories apportées, conseils… ces applis vous accompagneront dans vos efforts.

number 2

LA RECHERCHE DU POIDS DE FORME

Votre poids varie au quotidien, et c’est normal ! Afin d’améliorer la qualité de vos données, vous pouvez vous peser chaque jour, mais prenez plutôt en compte la courbe et ne vous tracassez pas si un matin vous pesez 400 g de plus que la veille !

Il convient maintenant de s’approcher de votre poids de forme, qui vous permettra d’exploiter pleinement votre potentiel physique. Il est inutile de l’atteindre dès le début de la saison. La rigueur du mois de février n’est pas encore passée et un kilo en trop sera vite perdu à ce moment-là.

Pour savoir où vous en êtes, il existe plusieurs méthodes :

L'INDICE DE MASSE CORPOREL (IMC)

Pour un adulte, il se calcule de la façon suivante:

Le poids est exprimé en kilogrammes et la taille en mètres.

LA FORMULE DE LORENTZ

Elle permet d’obtenir le poids « idéal » pour un individu. Elle se calcule en appliquant la formule suivante :

La taille est exprimée en centimètres et le poids en kilogrammes.

Remarque : cette formule est une moyenne de la population, elle est donc peu applicable pour une personne sportive. Compétiteurs, vous devriez donc logiquement être sous ce poids.

ET LA GRAISSE DANS TOUT ÇA ?

Le poids n’est pas le seul facteur à prendre en compte ! Vous pouvez en effet parfois être plus lourd, mais à condition d’être moins gras. Le muscle étant plus lourd que la graisse, afin de pouvoir comparer vos données pondérales, faites appel à un(e) diététicien(ne) ou à une balance impédancemètre. En plus de votre poids, celle-ci vous donnera votre taux de masse grasse.

LES RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES

Pour atteindre votre poids de forme, voici quelques pistes de travail :

-Réduire la consommation de sucre (sucreries, sodas, bonbons et autres gâteaux)

-Continuer les gainages (grosse consommation d’énergie)

-Vous alimenter pendant l’effort (allongement des séances et de vos parcours VTT)

-Effectuer des séances « à jeun » (on pioche dans les réserves de graisse)

-Manger mieux (diversifiez votre alimentation afin d’y apporter tous les minéraux et vitamines nécessaires)

-Diminuer les apports énergétiques (légèrement inférieurs à la consommation)

-S’entraîner régulièrement (une séance hebdomadaire ne suffit pas pour progresser, elle est aussi insuffisante pour faire baisser votre poids)

Nous avons vu ensemble comment gérer votre poids et atteindre ce qu’on appelle « le poids de forme ». Dans le prochain volet, nous verrons les bases d’une alimentation équilibrée et les erreurs à éviter. D’ici là, en piste ! Pour éliminer, il faut pratiquer…

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE