Faire de la plongée en piscine ou en fosse

Pourquoi plonger en piscine ou en fosse ?

(7)

Faire de la plongée en hiver n’est pas forcément la meilleure saison pour sortir en mer. Face à ce constat, 3 solutions s’offrent aux plongeurs :

- Faire une pause pendant la période hivernale ;

- Faire un voyage de plongée dans des destinations plus chaudes ;

- Pratiquer dans une piscine ou en fosse !

 

Explorons maintenant les différents aspects de la plongée en fosse parfois critiquée par certains plongeurs.

 

Pourquoi pratiquer la plonger en piscine ou fosse en hiver ?

Pratiquer la plongée en piscine pendant la saison hivernale offre de nombreux avantages pour les novices ou les personnes les plus expérimentées. Passons en détails l’ensemble de ces avantages :

 

Passer son baptême de plongée : 

passer son baptême de plonger en piscine

 

Par rapport à l’océan, plonger en piscine permet de rassurer beaucoup de pratiquants ce qui est primordial dans un baptême de plongée. De plus, cela permet également de se familiariser avec le matériel et son utilisation.

Les premières plongées sont souvent déstabilisantes car votre concentration est retenu par de nombreux éléments comme par exemple nager avec une bouteille d’oxygène, utiliser un nouveau matériel, savoir respirer avec un détendeur sous l’eau, comprendre le fonctionnement d’un gilet stabilisateur

Une fois votre entraînement terminé et que les spécificités de ce sport seront acquises, il ne vous reste plus qu’à visiter le fond des océans avec un esprit plus serein.

 

Progresser en plongée et passer ses niveaux :

Sur l’ensemble du territoire, de nombreux clubs proposent des plongées en piscine pendant la période hivernale.

Faire de la plongée en piscine permet de pratiquer sur l’ensemble de l’année mais également d’améliorer sa technique. La basse saison hivernale est sans doute la meilleure période pour passer des formations comme par exemple ses niveaux et ne pas perdre son aisance dans l’eau. Les plongeurs doivent savoir comment adapter leurs réactions et comportements vis-à-vis du monde sous-marin afin d’éviter les problèmes de sécurité, d’efficacité et prendre du plaisir.

Souvent beaucoup de clubs proposent de nombreuses activités divertissantes. Ici, il ne sera pas question de vider son masque pendant une heure afin de ne pas démoraliser les plus motivés !

Les moniteurs proposent surtout des jeux ainsi que des parcours vous faisant progresser tout en gardant votre envie de pratiquer et d’apprendre.

 

Quelques exercices à faire en piscine

Exercice de plongée en fosse

 

Les yeux fermés : Nager en direction d’un bruit (perche tapant le fond d’une piscine). Dans un premier temps, le son est continu et s’espacera peu à peu. Cet exercice permet de comprendre la difficulté à connaître la source d’un bruit dans un milieu sous-marin (distance et orientation).

Jeu de la cuillère : Ce jeu consiste à traverser une piscine d’un côté à l’autre en portant une balle de ping-pong à l’aide d’une cuillère et en palmant lentement. Le but de ce jeu est de ne pas faire tomber la balle tout en faisant un relai avec ses partenaires.

Saute-mouton : Ce jeu se pratique avec trois plongeurs. Le premier se positionne à 1/3 de hauteur par rapport au fond de la piscine et le second un peu plus loin à 1/3 du fond également. Le troisième plongeur doit, quant à lui, avancer en faisant du poumon/ballast entre ses deux partenaires et palmer sans les toucher.

Jeu de la patate : Pour ce jeu, il faut tout d’abord attacher des plombs sur une planche de natation afin que celle-ci reste au fond de la piscine, cette dernière représentera la patate ou alors le corail. Ensuite le but du jeu est assez simple, il ne faut pas toucher la planche représentant le corail sous peine de l’abîmer ni avec le corps, palmes, octopus...

Le plongeur doit donc passer par-dessus la planche grâce au poumon/ballast. Il existe plusieurs variantes de ce jeu, comme par exemple avec deux planches où le plongeur doit passer un peu plus de temps comme s’il observait un fond marin sans toucher ce dernier également.

 

L’ensemble de ces jeux doit être organisé de manière amusante avec des informations inscrites sur des plaques ou ardoises. Comme par exemple faire du poumon/ballast en faisant du morpion ou du pendu, cela permet de réfléchir tout en s’exerçant à la flottabilité. Ce jeu va vous permettre d’être plus polyvalent sous l’eau.

 

Plonger en piscine pour garder sa condition physique

Faire de la plongée sous-marine permet également d’avoir une meilleure condition physique.

De manière générale, une séance de plongée débute par des longueurs de nage pouvant se faire avec ou sans tuba, avec un peu d’apnée (de façon ludique), et des exercices de palmages divers et variés.

 

Les différents exercices de palmages :

Palmage grenouille : cela consiste à faire un aller-retour avec un palmage grenouille le plus profond possible en évitant de toucher le fond et sans remonter ni couler.

Hélicoptère : Ce jeu consiste à réaliser des rotations sur soi-même sans l’aide des bras dans le sens des aiguilles d’une montre.  Une fois que vous avez réalisé votre première rotation, il faut faire 2 palmages grenouille ainsi qu’une rotation dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Puis faire 2 palmages crawl modifié, et encore une fois des rotations… Répétez ensuite ces mouvements pendant 1 aller-retour.

Torpille : Ici, il faut tourner sur soi-même (dans les deux sens) avec seulement l’aide de ses jambes et du corps. Pour éviter d’avoir le tournis, privilégiez des mouvements doux et maitrisés.

 

La plongée sportive en piscine

Cette discipline sportive reste plutôt récente dans quelques pays européens. Elle se pratique seulement en piscine et ceux depuis plusieurs années.

La FFESSM (fédération française d’études et de sports sous-marins) a reconnu cette activité mais elle reste indissociable de l’aspect compétitif.

Pour pratiquer cette activité, il vous suffit d’avoir votre niveau 1 FFESSM ou être plongeur CMAS ★ (« plongeur d’or » minimum pour les moins de 14 ans).

Ce type de plongée a pour objectif de réaliser des épreuves chronométrées, mêlant votre aisance dans l’eau, vitesse, dextérité ainsi que vos déplacements sous-marins avec un scaphandre.

 

Sur l’ensemble des pratiques de la CMAS, la FFESSM n’en reconnait de manière officielle 7 sur 10, passons en détails ces différentes épreuves :

- Le 100 mètres immersion

- 200 ou 300 m décapelage

- Emersion d’un objet

- Octopus

- Combine

- Relais 4x50m ou 100m immersion

- Scaphandre nocturne

Voir le détail des épreuves.

 

Les avantages de plonger en fosse

Avantage de plonger en fosse

 

Pour aller plus loin que les 2,3m de profondeur de votre piscine municipale, il existe des fosses de plongée. En France, leur profondeur varie entre 10 et 20m.

Celles les plus profondes du monde sont Deep Joy 40 en Italie (42m de profondeur) et Nemo33 en Belgique (33m de profondeur)

 

Comme pour la plongée en piscine, les fosses ont plusieurs avantages :

- Répéter des gestes techniques en profondeur

- Garder le contact avec l’eau et des profondeurs plus importantes

- Retrouver le plaisir d’aller en profondeur

 

Vous souhaitez tester la plongée en fosse ? Voici la liste des centres français :

 

7 fosses de plongée de 20 mètres :

fosse de plonger de 20m

 

7 fosses de plongée de 12/15 mètres :

fosse de plonger entre 12m et 15m

 

Rendez-vous sur le blog de Subea pour découvrir l'actualité de la marque et partager les expériences de passionnés en plongée.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
HAUT DE PAGE