PILOTAGE VTT : PRENDRE UNE FLAQUE

PILOTAGE VTT : PRENDRE UNE FLAQUE

Passer une flaque en VTT sera un jeu d'enfant !

ALORS, J’ESPÈRE QUE VOUS ÊTES TOUS BIEN ÉQUIPÉS POUR VOUS AVENTURER DANS LES CHEMINS ET DOMPTER LES PASSAGES TECHNIQUES.

 

Si vous avez suivi mes conseils pour bien choisir votre équipement vtt de pilote ainsi que le matériel vtt, vous êtes prêts pour piloter ! Débutons par un des grands classiques du pilotage VTT : la flaque ! Selon la typologie du terrain, il peut y avoir plusieurs options pour passer ces étendues d’eau :

number-1

ÉVITER LA FLAQUE

Vous pouvez éviter cette flaque en passant sur le côté. Mais attention, les abords peuvent être glissants et vous risquez de vous retrouver dans l’eau. Il faut maintenir une position groupée pour garder un maximum d’équilibre : en arrière sur le vélo, les jambes fléchies et le torse vers l’avant.

number-2

SLALOMER

Si la configuration, le permet vous pouvez « slalomer » entre les zones d’eau par quelques bancs de terre, voire même passer en « bunny-up » (petit saut) de l’un à l’autre. Mais attention, le fait de slalomer va vous faire ralentir ou, si vous allez trop vite, vous faire partir en glissade (mais bon, il parait que les bains de boue sont bons pour la peau !)

number-3

WHEELING

Si la zone n’est pas trop longue ou si vous maitrisez bien le wheeling, vous pouvez cabrer votre vélo, pour franchir la zone sur la roue arrière. Cette méthode permet de perdre le moins de vitesse.

 

Un mètre avant la flaque, vous poussez vers l’avant pour enfoncer la fourche, puis vous tirez rapidement sur le cintre pour soulever la roue avant. Après, il faut avoir un bon équilibre pour maintenir la position, sinon… plouf !

number-4

C'EST MON TERRAIN DE JEU !

Si vous êtes sur votre terrain de jeu et que vous connaissez par cœur la zone, allez-y à fond ! Mais attention : en danseuse et bien à l’avant du vélo pour ne pas perdre trop de vitesse… sinon, c’est « pied à terre » enfin plutôt… « pied dans l’eau » !

number-5

JE NE CONNAIS PAS LE TERRAIN ...

Et enfin, si vous ne connaissez pas le terrain, allez-y doucement. Vous ne pouvez pas savoir ce qui se cache sous l’eau. Peu de risque de croiser un crocodile ou un anaconda, mais en revanche, un trou ou une pierre peuvent très vite vous faire regretter de ne pas être resté à la maison !

Choisissez donc un petit braquet, pour être prêt à relancer. Debout sur le vélo et les pédales à l’horizontale (c’est pas génial de faire toute une randonnée vélo avec les pieds mouillés !)

Si vous êtes plusieurs, laisser passer les autres devant… des fois ça peut être drôle, mais souvent c’est instructif …

Vous voilà donc prêts à passer une flaque sans pour autant prendre l’eau.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE