media_hiver.jpg

PÊCHER EN HIVER : C'EST POSSIBLE

L'arrivée de l'hiver vous pousse parfois à vous replier chez vous bien au chaud en attendant les beaux jours. Cette période est alors idéale pour préparer votre matériel, élaborer vos stratégies ou tout simplement rêver à la saison à venir. Mais c'est oublier que l'hiver est une saison ou vous pouvez encore pêcher et prendre du poisson, notamment au coup. Contrairement aux carnassiers, les poissons blancs peuvent être pêchés toute l'année même lorsque les températures sont basses. Nous vous donnons aujourd'hui quelques conseils simples et efficaces pour continuer à pêcher dans les meilleures conditions pendant cette période.

CONSEIL #1 / RECHERCHER L'EAU CHAUDE

peche_en_port.jpg

Lorsque vous décidez de pêcher au coup par temps froid, il faut rechercher l'eau chaude ou plutôt les postes ou l'eau sera la plus chaude sur le spot (lac, étang, bras de rivière). C'est la clé pour espérer faire de belles sessions hivernales. Si vous pêchez en étang ou en lac, recherchez les zones de faible profondeur comme les bordures où les poissons viennent se concentrer. Ne négligez pas les zones ou la densité de poissons est élevée afin d'augmenter le nombre de touches dans la journée. Une zone qui n'enregistre que quelques touches en période estivale est à éviter en hiver.

#L'astuce Caperlan
Pêchez systématiquement avec le soleil dans les yeux! Vous serez forcément sur la berge la plus ensoleillée où se trouve l'eau la plus chaude. 

Vous pourrez également en profiter pour vous réchauffer.
Si vous pêchez les canaux et rivières, rapprochez­-vous des zones ou la densité urbaine est forte. En effet, l'eau est généralement plus chaude.Un centre ­ville peut alors se transformer en un très bon spot de pêche au coup. Les ports et les bateaux sont également des zones de choix avec leurs nombreux postes artificiels.

brochet.jpg

Sachez que dans ces zones portuaires ou la densité de poissons blancs peut être élevée, vous n'êtes pas le seul "prédateur"... Vous y croiserez certainement des poissons carnassiers comme la perche ou le brochet. Il peut s'avérer payant de prévoir une canne à lancer en plus pour ces invités « surprise ». Pour rappel, la période de fermeture de la pêche du brochet va du 26 janvier au 30 avril.

CONSEIL #2 / NE ZAPPEZ PAS PENDANT LA MÉTÉO

Une météo stable avec des températures douces sur plusieurs jours offre des conditions idéales de pêche. Savez­vous que la température de l'eau change plus lentement que celle de l'air ? Vous pouvez donc encore prendre du poisson le lendemain d'une baisse de température. En revanche, le risque de bredouille sera plus élevé le surlendemain.
Concernant la température de l'eau, il faut veiller à ce que celle­-ci soit supérieure 3°C pour que les poissons blancs (ablettes, gardons, rotengles) continuent de mordre. Surveiller la météo à l'avance vous permettra de déterminer le meilleur jour pour aller vous installer au bord de l'eau.

CONSEIL #3 / PÊCHEZ UNIQUEMENT AUX HEURES LES PLUS FAVORABLES

En hiver, vous n'avez pas besoin de vous lever aux aurores pour poser votre ligne. Le manque de soleil et les températures basses n'encouragent pas vraiment le poisson à venir mordre à ce moment de la journée. Profitez de cette particularité saisonnière pour bien vous préparer dans la matinée afin d'arriver frais et reposé en fin de matinée. La meilleure période de la journée se situe entre 11h et 16h, car la température de l'air est la plus élevée. C'est aussi le moment ou le soleil sera le plus présent et en cette saison, quelques rayons bien placés peuvent suffirent à réveiller le coup...

Si le vent s'invite durant votre session, ne remettez pas pour autant votre sortie à demain . Il est toujours possible de pêcher avec le vent dans le dos. Le refroidissement est moins rapide et la ligne se lance plus facilement. Les vents du nord, froids, peuvent venir perturber la partie de pêche tandis que les vents chauds qui arrivent du sud instaurent un climat favorable à la pêche.

CONSEIL #4 / MATÉRIEL : LE CŒUR ET LE COFFRE LÉGERS

canne_telesco.jpg

Cette période est propice pour vous déplacer avec peu de matériel.
Pour l'amorce par exemple, un sachet de 2 kg suffira pour pêcher durant toute la session. Pas besoin ici de transporter de grandes bassines pour y réserver votre amorce. Une contenance de 12 litres conviendra parfaitement.

L'hiver, le poisson se nourrit toujours moins et l'amorçage "massif", efficace en été, n'est plus de mise. Il faudra veiller simplement à "rappeler" souvent, c'est à dire amorcer régulièrement avec de très petites quantités d'amorce. Ce principe est d'autant plus vrai pour les pêches d’ablettes en bordure, qui peuvent être très productives en hiver. Vous pouvez compléter votre amorce avec un additif en poudre, moins nourrissant et plus efficace en cette saison.
Pour la canne, une télescopique d'une longueur de 4 à 6 mètres convient parfaitement pour pêcher les postes en bordure ou se trouvent les poissons. Les possesseurs de longues cannes à emmanchement pourront ici n'utiliser que les 3/­4 derniers mètres et repasser en version 11m ou 13m si l'activité s'éveille au large. Pensez à prévoir un rouleau à déboîter pour plus de confort.

station.jpg

Pour l'installation, privilégiez un panier­ siège facile à transporter et à mettre en place sans oublier bien sur les accessoires indispensables (bourriche, chiffons, lignes montées, boites à esches).

CONSEIL #5 : FROID : PROTÉGER LE CORPS ET SES EXTRÉMITÉS

gardon.jpg

Bien protégé, le froid, même mordant, ne vous empêchera pas de pêcher et prendre du plaisir au bord de l'eau.
Les extrémités du corps (mains, tête, pieds) sont très sensibles au froid et le port du bonnet, comme celui des gants est plus que jamais conseillé. Vos mains seront amenées à être en contact avec l'eau froide (saisie du poisson, prise de température, rinçage du matériel) et doivent faire l'objet d'une attention toute particulière.

#L'astuce Caperlan
Prévoyez deux chiffons pour mieux protéger vos mains de l'humidité. Le premier pour les essuyer (amorce mouillée, mucus) et le deuxième pour les sécher parfaitement.

Un ensemble veste et pantalon chaud sera un allié de choix à ne pas négliger, surtout si vous prévoyez de rester plusieurs heures sur le coup. Si vous commencez à transpirer, n'hésitez pas à retirer une couche.

Si le vent se lève et menace le bon déroulement de la session, un parapluie de pêche incliné sur le côté vous protégera efficacement de ce vilain gêneur.
Vous l'aurez compris, pour pêcher au coup en hiver, il faut rechercher la « chaleur » la plus élevée possible pour que le poisson et vous­-même puissiez rester actifs. En suivant ces quelques conseils, le plaisir et les poissons sont à la portée de votre canne.

 

 

Alors, toujours résolu à attendre le printemps pour aller poser vos lignes ?

LES CONSEILS PRÉFÉRÉS DES PÊCHEURS 

Conseil
Comme tous les prédateurs, les carnassiers chassent en s'embusquant dans des postes leur offrant les meilleures chances de capturer leur proie. Savoir identifier ces zones vous permettra de bien localiser les carnassiers pour mieux les pêcher. Brochet ? Perche ? Black-bass ? Sandre ? Nous vous expliquons dans cet article où trouver les carnassiers.
Conseil
Weightless ? Carolina ? Texas ? Wacky ou encore drop shot ? Découvrez à travers ces conseils, les différentes possibilités pour armer votre leurre souple.
Conseil
Réussir son amorce nécessite de savoir choisir avec soin les ingrédients les mieux adaptés. PV1 ? Jaune de Hollande ? Coprah mélassé ? Terre de somme ou encore coco belge ? Ces termes exclusifs peuvent parfois être difficiles à assimiler. Découvrez les spécificités et les apports de chaque composant dans la confection de l’amorce.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE