logo_oxelo

NOS 5 CONSEILS POUR BIEN S'ÉCHAUFFER AVANT UNE SORTIE EN ROLLER 

Belle journée, beaux rollers, superbe motivation… Ni une ni deux : hop ! vous chaussez vos patins et partez à fond les roulettes. Deux heures après, vous avez mal partout et vous ne comptez plus les courbatures. Étiez-vous bien échauffé(e) avant votre sortie ? Voici quelques conseils pour vous en assurer.

#1. ADAPTEZ VOTRE ÉCHAUFFEMENT À VOTRE PRATIQUE DU ROLLER
number_three

ADAPTEZ VOTRE ÉCHAUFFEMENT À VOTRE PRATIQUE DU ROLLER

Plus ou moins long et dynamique, porté sur tels ou tels muscles, l’échauffement varie en fonction de ce que vous voulez faire avec vos rollers. Une courte promenade nécessite 5 à 10 minutes d'échauffement, alors que pour un effort important il faut tabler plutôt sur 15-20 minutes. Étirer les muscles et assouplir les articulations, c’est nécessaire pour profiter pleinement de la sortie pendant – et pour ne pas la maudire après. L'objectif est de vous préparer progressivement pour l'effort et de réduire le risque de blessures (tendinites, claquages, froissements). Par étapes, vous passez du repos au top de vos capacités et vous renforcez les zones qui seront les plus sollicitées. En même temps, vous corrigez quelques défauts de posture quotidienne en renforçant votre équilibre musculaire global. N'en doutez plus, l'échauffement est indispensable. Ne le négligez pas au prétexte que "ce n'est pas du sport" ou que "c'est du temps perdu". C'est en réalité un véritable effort physique dont vous pouvez être fier(e). Il fait partie intégrante de la pratique sportive.

number_two

COMMENCEZ L'ÉCHAUFFEMENT SANS ROLLER

Voilà un sport qui n'est pas tendre avec votre corps. Aussi pour bien assurer une fois chaussé(e), le mieux est de commencer l'échauffement... pieds nus. Avant de partir, optez pour une version dynamique de l’échauffement (plutôt que pour une version statique, où vous tenez la pose pendant une minute avant de changer). Ensuite seulement, vous mettrez les rollers (et les protections) et partirez doucement. La sortie doit toujours suivre cette chronologie : échauffement, pratique, étirement. Évidemment, c’est l’activité régulière qui "entretient". Car c’est à froid, ou lorsque les muscles n'ont pas servi depuis longtemps, que c’est le plus dur et potentiellement le plus douloureux. Enfin, sur les longues distances, pensez à nourrir et hydrater vos muscles pour éviter les désagréments. Traduction : prenez à manger et à boire.

number_three

ÉCHAUFFEZ VOTRE TRONC

En regardant les pros ou ceux qui font de la vitesse, vous aurez noté la position jambes fléchies, corps penché en avant. Faites pareil à froid et c'est le mal de dos assuré. Les muscles de cette zone sont très sollicités en roller. La solution : travaillez votre gainage (qui va aider à soutenir et préserver votre colonne vertébrale) et les muscles spinaux (ou lombaires, qui font presque toute la colonne). Parallèlement, alors que vous étirez le dos dans un sens, vous compressez les abdos devant. Moins sollicités dans la pratique, ils ne doivent pas être oubliés pour autant ! Ils aident au bon équilibre.

LE PATIN ARRIÈRE
number_four

LE PATIN ARRIÈRE

Mouvement complexe, le patin arrière se révèle gracieux et presque artistique, pour peu qu'il soit réalisé avec fluidité. Pour y parvenir, commencez par l'exercice du citron en arrière ou celui du canard, soit en pratiquant une série de petits pas en mettant le poids sur les pointes de vos rollers. Ensuite seulement, vous pourrez perfectionner votre trajectoire avec de de plus longs virages et des croisés de jambes. Aller de l'avant tout en assurant ses arrières !

number_five

L'ESCALIER

Dans les salles de sport les femmes restent les reines du step qui allie chorégraphies et dépense d'énergie sur un marche pied. Or il est possible d'en reproduire certains mouvements en s'entraînant sur de véritables escaliers rollers aux pieds . Et comme au step, il existe plusieurs possibilités de les dévaler : pas à pas en parallèle et avec l'aide de la rambarde, ; en roulant en parallèle avec un minimum d'élan ; ou encore en « tac-tac » en roulant d'une marche à une autre. De quoi améliorer la souplesse de vos mouvements et de vos déplacements urbains.

CES CONSEILS POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

Conseil
découvrez le roller fitness
Alliant plaisir de la glisse et travail musculaire ou encore de l’équilibre, le roller fitness est une discipline qui saura séduire les plus réticents. Focus sur ce sport !
Conseil
roller quad vs roller en ligne
Johanna et ses quads, c’est une histoire d’amour qui se décline à Decathlon Perpignan où elle bosse, dans les rues du centre-ville, au skatepark ou dans son club de roller derby. Giao, lui, est passionné de roller et de glisse, et c’est un euphémisme. Son grand kiff, c’est de partager les plaisirs de la glisse sur le bitume parisien. Lequel des deux saura vous convaincre ?
Conseil
reprendre le sport roller
La saison froide s'achève bientôt, avec sa couche de paresse et d’hibernation. Après quelques semaines sans activité, reprendre le sport redevient tout à fait possible. Peur de se blesser, manque de tonicité, souffle court : on se sent rouillés et on lâche prise. La solution ? Le roller !
Conseil
roller
Vous en avez marre de vous faire piquer votre vélo pour la troisième fois ce mois-ci ? Vous manquez de place dans votre appart ? Vous êtes fan de roller et vous ne savez pas vivre sans ? Quelle que soit votre raison de chausser les patins pour tous vos déplacements urbains, et même si la ville est un terrain de jeu fabuleux, voici un guide de quelques impératifs à respecter.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE