L’IMPORTANCE DE L’INTERSAISON DANS LA PRATIQUE DU VTT

Une saison s’achève, une autre se prépare… Mais pas question de rester bras croisé ! Le repos bien mérité ne signifie pas pour autant inactivité totale, car l’intersaison est le moment qui fixe les bases de l’année à venir. Profitez au mieux de cette période pour vous préparer !

NOTRE MARQUE DE VÉLO

La marque de vélo de DECATHLON vous propose les conseils utiles pour votre pratique.

FAVORISEZ VOTRE RÉCUPÉRATION À L’INTERSAISON

Après de nombreuses épreuves, la saison écoulée vous a fatigué sur le plan physique comme sur le plan psychologique. Avec l’arrivée de l’intersaison, il est temps de vous refaire une santé afin de continuer à progresser.

• SUR LE PLAN PHYSIQUE

La répétition des efforts a puisé dans vos réserves et vous ressentez sûrement une certaine fatigue. Celle-ci se trouve amplifiée par la reprise du travail après les congés d’été, les jours qui raccourcissent, le froid et même le changement d’heure.

Une erreur trop fréquente consiste à reprendre pied au plancher sans avoir pris le temps de récupérer. C’est le meilleur moyen d’être en forme en décembre et fatigué en février… Votre saison se retrouve gâchée par cette simple erreur.

La règle d’or numéro 1 de votre intersaison est donc la récupération !

Profitez-en également pour faire un bilan sanguin complet. Avec votre médecin traitant, vous vérifiez ainsi que vous n’avez pas de carence. S’il vous manque certains minéraux, pas d’inquiétude à avoir : le repos, les soupes de saison et quelques ajustements nutritionnels suffisent probablement à retrouver l’équilibre.

• SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE

Le mental tient une place importante dans vos performances cyclistes et plus particulièrement en VTT. En effet, vous devez apprendre à gérer vos efforts et à dépasser vos limites sans être protégé par un peloton et avec des temps de récupération plus faibles que sur la route.

Sans cette capacité mentale, vous baissez les bras ou lâchez prise et n’exploitez pas pleinement votre potentiel.

Au cours d’une saison, la répétition des difficultés vous use petit à petit et il devient plus difficile d’être performant. Face à une certaine forme de lassitude, l’intersaison arrive à point pour casser la routine et vous aérer l’esprit.

La règle d’or numéro 2 de l’intersaison est donc de pratiquer d’autres activités physiques.

Cette règle agit à la fois sur votre mental, mais aussi sur votre physique puisque de nombreuses activités sont complémentaires à la pratique du VTT.

Pour approfondir cette approche psychologique, relisez notre article sur la préparation mentale.

INTERSAISON, SOIN ET CORRECTION DES DOULEURS

Vous avez laissé traîner des douleurs toute la saison sans vous en préoccuper ? Une douleur n’est pas normale, elle est la conséquence d’un problème ou d’un mauvais réglage.

Profitez de l’intersaison pour déterminer d’où provient cette douleur. Sans en connaître le pourquoi, difficile de la faire disparaître !

Trouvez le spécialiste qui pourra vous accompagner dans cette recherche, qu’il s’agisse d’un intervenant médical ou d’un technicien. Il faut vraiment travailler sur les causes pour pouvoir agir sur les conséquences.

De même, si vous avez négligé ou peu soigné des petites blessures, profitez de cette transition entre vos saisons pour vous soigner correctement. Rien de tel pour réussir sa saison que de repartir sur un nouveau cycle d’entraînement en pleine possession de ses moyens.

QUELLES ACTIVITÉS PRATIQUER PENDANT L’INTERSAISON ?

L’intersaison est aussi l’occasion de pratiquer des disciplines inhabituelles. Ce changement de pratique sportive vous fait du bien sur le plan psychologique et physique.

En cassant la routine, vous retrouvez petit à petit envie et enthousiasme. La fatigue mentale de la saison s’évacue peu à peu. Et cette phase d’entraînement avec des activités complémentaires est également intéressante sur le plan physique.

Vous restez actifs et complétez les apports de vos séances d’entraînement VTT. D’accord, mais quelles disciplines pratiquer ?

Le choix est large et dépend de votre pratique, de vos objectifs et de vos affinités.

Mon conseil : soyez régulier dans votre pratique et faites-vous plaisir. Vous aimez d’autres sports, l’intersaison est le moment idéal pour vous y adonner. Voici quelques exemples de sports que vous pouvez pratiquer pendant l’intersaison :

• LA NATATION

La natation est sans doute l’une des disciplines les plus faciles à exploiter pendant l’intersaison puisqu’elle ne dépend pas des conditions météo.

Par contre, privilégiez le crawl et le dos crawlé et ne nagez surtout pas la brasse ! En effet, cette dernière va imposer des contraintes à vos genoux et vous risquez la blessure.

Si vous ne savez pas très bien nager, n’hésitez pas à prendre quelques leçons. Elles vous permettent d’être rapidement efficace et de profiter pleinement de ces séances.

• LA COURSE À PIED

À l’inverse du VTT et de la natation, la course à pied n’est pas un sport porté. Quelques précautions s’imposent donc avant de vous lancer dans votre première séance.

Courir ne s’improvise pas, on a tous de vieilles chaussures qui traînent depuis des mois dans le placard. Oubliez tout de suite l’idée de les utiliser pour courir. La plupart des cyclistes qui se blessent en courant à l’intersaison se sont blessés parce qu’ils n’ont pas adopté les bonnes chaussures.

Si vous n’avez pas couru depuis longtemps, alternez au début la course et la marche. 20 à 30 minutes suffisent amplement pour les premières séances.

Écoutez aussi votre corps, à la moindre douleur et plus particulièrement au genou, vous arrêtez et vous vous soignez. Enfin, ne négligez pas les étirements et l’hydratation après chaque séance de running.

• LA MUSCULATION

Pratiquer la musculation à l’intersaison est un choix judicieux. Vous vous maintenez en forme tout en renforçant votre musculature.

Dans la plupart des salles de sport, vous trouverez un éducateur qui pourra vous expliquer les exercices à faire et les bonnes positions pour éviter les blessures.

Parlez-lui de votre pratique, il pourra ainsi mieux cibler les exercices qui vous sont utiles.

Il n’y a pas vraiment de « mauvais sport » pendant l’intersaison. Choisissez de pratiquer à intensité modérée et respectez toujours certaines précautions pour éviter de vous blesser.

L’intersaison est trop souvent négligée, c’est pourtant la base de votre saison à venir. Commettre des erreurs à cette période revient à construire une maison sans ses fondations. Alors, pour pédaler loin, ménagez votre monture…

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE