LEXIQUE DE LA NATATION ARTISTIQUE

« Après avoir monté un ballet leg, les nageuses de l’équipe de France se sont mises en formation pour faire un porté éjecté ». Si cette phrase ne vous évoque rien, découvrez notre lexique de la « nat’ synchro » pour tenter de comprendre un peu plus le riche vocabulaire des naïades ! Quelques unes d’entre elles ont même répondu à notre appel sur Instagram pour nous aider dans la réalisation de ce lexique. Pour ne rien oublier !

A

Albatros

La nageuse commence en dauphin et fait pivoter son corps alors que ses jambes et ses hanches demeurent en surface. Elle prend la position carpé avant et lève ses jambes simultanément en position verticale jambe pliée. Après avoir exécuté un demi-tour en tenant la position, sa jambe pliée se tend jusqu’à être en position verticale. Enfin, la nageuse exécute une descente verticale.

Apnée

Suspendre sa respiration pendant un temps donné. Avoir une bonne apnée est indispensable pour les nageuses dans la réalisation de certaines figures sous-marines complexes.

Si vous souhaitez approfondir la thématique de l’apnée, vous pouvez consulter le site Subea, qui propose une liste de conseils et de bienfaits relatifs à ce sport.

Ariane

La figure débute en (sortie) promenade arrière jusqu’à la position grand écart. La nageuse conserve sa position des jambes par rapport à la surface alors que ses hanches exécutent une rotation de 180°. La figure se termine en sortie promenade avant.

B

Ballet

Enchaînement de mouvements en musique. Les ballets peuvent être réalisés en groupe, en solo ou en duo. Ils peuvent être libres, c’est à dire en création avec la musique de son choix dans un délai imparti, ou bien techniques, avec des éléments imposés dans un ordre déterminé.

Ballet d'équipe

Il peut être libre ou technique et peut se nager de 4 à 8 nageuses, en compétition. La chorégraphie libre comprend des figures de mouvements de bras, des portés entièrement ensemble ou dissociés selon les moments. En ballet technique, toutes les nageuses doivent effectuer le même mouvement, mis à part pour les portés obligatoires et la cascade.

Ballet leg

Une des figures les plus connues de la natation synchronisée. Il s’agit de se mettre en position allongée sur le dos, jambes tendues, puis de replier une jambe vers soi (en position voilier) et la tendre vers le haut de manière à former un angle droit avec son corps. Le ballet leg peut également être sous-marin, dans ce cas-là, l’eau doit arriver entre le genou et la cheville de la jambe levée.

Barracuda

En position allongée sur le dos, les jambes s’élèvent et le corps est immergé pour prendre une position carpé arrière (le niveau de l’eau ne dépassant pas les chevilles). Puis le corps effectue une poussée jusqu’à la position verticale afin de réaliser une descente verticale, au même rythme que la poussée. Il existe différentes variantes de cette figure, dont une durant laquelle une vrille est réalisée en descente verticale.

Il existe différentes définitions du barracuda. Tout d’abord, c’est un mouvement de poussée du corps hors de l’eau. La nageuse débute en carpé, les jambes à la verticale, le corps refermé sous l’eau. Puis, le déroulé s’exécute très rapidement afin de monter le plus haut possible au-dessus de la surface de l’eau. A la suite de la poussée, la fin peut avoir des variantes : en vrille, en écart, en écart facial…

Barracuda - figure imposée

C’est également une figure imposée, dans laquelle sa réalisation est plus encadrée. Ainsi, en position allongée sur le dos, les jambes s’élèvent et le corps est immergé pour prendre une position carpé arrière (le niveau de l’eau ne dépassant pas les chevilles). Puis le corps effectue une poussée jusqu’à la position verticale afin de réaliser une descente verticale, au même rythme que la poussée. Il existe différentes variantes de cette figure, dont une durant laquelle une vrille est réalisée en descente verticale.

C

Carpé arrière

La nageuse débute sous l’eau, le corps plié à 45° au niveau des hanches, avec les jambes jointes et tendues. Son dos demeure droit et perpendiculaire à la surface, alors que la tête est alignée au buste.

Les orteils doivent se situer juste en-dessous de la surface.

Carpé avant

On débute en position allongée sur le ventre pour immerger entièrement le buste perpendiculairement à la surface. Seules les jambes et les fesses demeurent à la surface de l’eau.

Chandelle

C’est un saut au départ du bassin et qui permet de rentrer proprement dans l’eau. La nageuse exécute un mouvement d’élan avec ses bras avant de les rabattre le long du corps, tendu, et de rentrer dans l’eau droite. La chandelle peut également se réaliser avec un tour, la nageuse exécute alors une rotation horizontale de 360° dans les airs, avant de rentrer dans l’eau.

Chorégraphie

Ensemble de mouvements et de figures artistiques sur une musique qui s'appuie sur un savoir faire technique. En compétition, l’objectif est de montrer le plus possibles nos capacités, dans un laps de temps défini.

Il est également essentiel de se différencier en étant original, tout en conservant une harmonie avec le rythme musical.

Château

Le corps est en position verticale et le bas du dos légèrement cambré. Une jambe est tendue à l’arrière, en surface de l’eau. La tête, les épaules et les hanches doivent être parfaitement alignées.

Coupe coupe

C’est le mouvement d’appui de bras régulier qui permet aux nageuses de se stabiliser à la verticale, le plus haut possible, les pieds en haut et la tête en bas. Les bras sont pliés à 90° et effectuent des rotations alors que les coudes demeurent collés au corps. Les paumes exercent ainsi une pression sur l’eau.

Cuve (ou tonneau)

Les jambes sont jointes et pliées, avec les genoux et les pieds à la surface de l’eau.

Les cuisses sont perpendiculaires et le visage est hors de l’eau.

D

Dauphin

La figure débute allongée sur le dos, en position cambrée où les jambes sont jointes et la tête, les hanches et les jambes dessinent une courbe, l’Arc de Dauphin. Le corps suit alors la circonférence d’un cercle d’environ 2,5 mètres de diamètre (selon la taille de l’athlète), jusqu’à se retrouver à la surface en position allongée sur le dos.

Dissocié

C’est l'appellation qu’utilisent les nageuses pour parler de la dissociation des mouvements de leurs bras et leurs jambes (surtout lors de déplacements tels que le rétropédalage).

Double ballet leg

En position allongée sur le dos, les jambes sont tendues de manière perpendiculaire à la surface. Le bas du dos est sous l’eau et la tête est alignée avec le buste. Le double ballet leg peut également être sous-marin : les jambes tendues sont alors perpendiculaires avec le reste du corps.

Le niveau de l’eau varie entre les chevilles et les genoux.

Duo

Épreuve réalisée avec deux nageuses.

E

Espadon

Le corps est en position allongée sur le ventre et une jambe se replie en position ventrale jambe pliée.

Le bas du dos est cambré et le buste entièrement immergé alors que les jambes, toujours en position jambe pliée, se lèvent à 180° à la surface. Dès que la jambe tendue est à la verticale, celle fléchie se tend pour prendre une position château. La jambe verticale est alors abaissée pour prendre une position cambrée de surface, puis une sortie dorsale est réalisée.

F

Figure

Enchaînement de plusieurs positions avec les jambes et mouvements pour former un tout.

Les figures peuvent être imposées ou libres.

Flamant rose

Le corps est en position verticale, avec une jambe abaissée à 90° à la surface de l’eau.

Il peut également être sous-marin.

Flamenco

Le corps est en position horizontale avec une jambe perpendiculaire à la surface.

La seconde jambe est pliée, avec le mollet au niveau de la jambe en angle droit.

Le visage est hors de l’eau, et le pied ainsi que le genou sont alignés horizontalement à la surface.

Cette position peut également être sous-marine, dans ce cas-là, seule la pointe du pied dépasse de la surface.

Formation

En ballet d’équipe, c’est le placement des nageuses en vue de dessiner des formes géométriques à la surface de l’eau (carré, losange, diamant, étoile, cercle…). En programme technique, certaines formations sont obligatoires comme le rond ou la ligne. Le passage d’une formation à une autre peut s’exécuter sous l’eau ou bien grâce à un déplacement.

G

Gala

Spectacle qui consiste à la représentation d’un ballet par les nageuses d’un même groupe.

Godille

Mouvement de base en natation synchronisée. Le corps est allongé sur le dos, et les jambes, la poitrine et le visage sont à la surface de l’eau. On est maintenu à la surface grâce au mouvement alternatif dit « essuie-glace » des mains. Le regard est toujours fixé vers le ciel et les pointes de pied doivent être tendues. Ce mouvement est très utilisé durant les vrilles ou en rétropédalage.

Grand écart

Position du corps où les jambes sont écartées horizontalement au sol ou dans l’eau et perpendiculairement au buste, de manière à être le prolongement l’une de l’autre. Il peut être : latéral (une jambe devant, l’autre derrière), facial (les jambes des deux côtés du buste, dans le même alignement) ou bien vertical (sur un porté).

En natation synchronisée, cette position implique d’être immergé avec les jambes en grand écart à la surface ou bien hors de l’eau (poussée grand écart). Les hanches, la tête et les épaules sont alignées de manière verticale alors que le dos est légèrement cambré.

Gélatine

Ingrédient alimentaire utilisé par les nageuses durant les compétitions et les galas pour maintenir leurs cheveux durant les représentations.

Comment préparer sa gélatine ?

Tout commence avec de votre gélatine en poudre et de l’eau bien chaude ; c’est d’ailleurs pour ça que la plupart des équipes, durant les compétitions, emmènent leur bouilloire ! En termes de proportions, c’est 50/50 ; même quantité d’eau bouillante que de gélatine ! On met d’abord la gélatine, puis l’eau, dans un contenant, idéalement un verre, et on mélange rapidement pour éviter les grumeaux. Attention, c’est très chaud ! La texture finale ne doit être ni trop liquide, ni trop épaisse. Plus elle est liquide, plus la gélatine aura tendance à s’enlever dans l’eau ; plus le mélange est épais, plus il sera difficile à appliquer. Pas de panique : on peut toujours ajouter de la gélatine ou de l’eau chaude pour rattraper son mélange.

H

Highlight

Un ballet nagé jusqu’à 10 personnes et qui est essentiellement centré sur des portés. Un certain nombre de portés est exigé, et une figure en contact ainsi qu’une « en kaléidoscope ». Le temps de réalisation est plus court que pour les autres ballets.

I

Ibis

La nageuse débute en position allongée sur le dos, monte un ballet leg et fait pivoter son corps pour passer en position flamant rose. Sa jambe horizontale rejoint alors celle tendue et elle effectue une descente verticale dans l’eau.

J

K

L

Le combiné

Le combiné est un ballet avec un temps plus long et qui est composé de huit à dix athlètes. C’est un mixte entre les solos, les duos et les ballets d’équipe, bien qu’un changement de réglementation autorise également les trios, les quatuors ou autres équipes.

M

Maquillage

C’est un indispensable pour les ballets de natation synchronisée. Il est waterproof afin de tenir durant toute la représentation. Le maquillage des yeux est très travaillé afin que leurs expressions soient vues de loin (par le public et le jury). Il respecte généralement le code couleur du maillot et de la coiffe des nageuses, afin de conserver la cohérence esthétique. Il permet également de rendre la nageuse plus en forme physiquement.

Musique

La musique est l’un des éléments les plus importants en natation synchronisée, c’est elle qui donne le ton du ballet. Elle aide à la thématique du thème et donc des mouvements chorégraphiques. Il n’existe aucune restriction concernant le choix de la musique, mais des musiques rythmées sont souvent privilégiées.

Ainsi les nageuses peuvent compter facilement les temps afin d’avoir une parfaite synchronisation.

Dans un ballet libre, ou lors de certaines épreuves en compétition, les nageuses créent elles-mêmes une chorégraphie en musique.

N

Naïades

Autre nom des nageuses en natation synchronisée.

O

P

Pince-nez

Accessoire en métal, recouvert de plastique qui empêche l’eau de rentrer dans les narines en les serrant.

Il est très utilisé, du fait des nombreuses figures sous-marines exécutées par les nageuses.

Plage

Bord de la piscine où les nageuses débutent leur chorégraphie.

Portés

Ce sont des figures complexes, au cours desquelles une nageuse est portée au-dessus de l’eau ou projetée

dans les airs grâce à la seule impulsion des autres naïades (elles ont interdiction de toucher le fond du bassin).

Les portés les plus connus sont les portés éjectés (une nageuse est donc propulsée au-dessus de la surface et exécute une figure en l’air). Ce sont des figures largement plébiscitées lors des compétitions, plus particulièrement durant les championnats du monde.

Position allongée sur le dos

La nageuse est allongée sur l’eau, en gardant les pieds, les cuisses, la poitrine et la tête à la surface de l’eau.

Les chevilles, les hanches et la tête doivent être alignées.

Position allongée sur le ventre

Le corps est allongé sur l’eau, mais cette fois-ci, ce sont les talons, les fesses et le haut du dos qui sont à la surface. La tête peut être dans ou hors de l’eau.

Position cambrée de surface

Les jambes sont jointes à la surface de l’eau alors que la tête, les épaules et les hanches sont alignées sous l’eau. Le bas du dos est cambré.

Position faciale

Le corps est immergé perpendiculairement à la surface, avec une jambe tendue latéralement et l’autre verticalement.

Position jambe pliée

Le corps est en position allongée (ventrale, dorsale, verticale ou cambrée) avec une jambe pliée, l’orteil touchant l’intérieur de la jambe tendue entre le genou et la cuisse.

Position verticale

Le corps est perpendiculaire à la surface de l’eau, avec la tête en bas et les jambes jointes.

La tête, les hanches et les chevilles sont alignées.

Poussée (figure)

La nageuse est en position de carpé arrière, puis les jambes et hanches remontent rapidement à la surface tandis que le corps se positionne à la verticale. L’objectif est de sortir le plus possible les jambes de l’eau.

Il existe également différentes variantes, notamment celle de la poussée grand écart, où la nageuse exécute un grand écart aérien après sa poussée, avant de descendre verticalement dans l’eau.

Q

Queue de poisson

Position identique à celle du flamant rose mais le pied de la jambe horizontale demeure toujours en surface (peu importe la hauteur des hanches).

R

Répétition à sec

Les chorégraphies sont répétées par les nageuses au bord du bassin, à sec, avant de les exécuter dans l’eau. Les bras imitent les mouvements des jambes.

Rétropédalage

Technique de nage qui mobilise uniquement les jambes dans un mouvement de rotation alternative.

Les nageuses peuvent également utiliser leurs mains dans un mouvement « essuie-glace » pour se maintenir à la surface.

S

Solo

Un ballet réalisé par une unique nageuse.

Sortie promenade

Ce mouvement débute en position grand écart et consiste à ramener une jambe vers celle opposée, à la surface de l’eau, pour terminer en godille. La sortie promenade peut être avant (le visage, le buste et le corps vers la surface de l’eau) ou bien arrière (le corps tourné vers le fond du bassin).

T

Tap tap

Technique d’entraînement où l’entraîneur tape sur une perche avec un objet métallique afin de donner le rythme aux nageuses dans et sous l’eau. Cela permet de remplacer la musique pour que les nageuses puissent travailler leur rythme et leurs figures en comptant les temps.

Tonneau

Voir Cuve.

Torpille

Mouvement de propulsion permettant aux naïades de se déplacer rapidement dans ou sur l’eau.

La nageuse est en position allongée sur le dos, les bras levés dans le prolongement du corps, avec les poignets cassés effectuant un mouvement de rotation semblable à celui de “l’essuie-glace”. Les pieds doivent demeurer à la surface, alors que le reste du corps est totalement immergé. C’est un mouvement très proche de la godille.

U

V

Voilier

La nageuse débute en position allongée sur le dos, une jambe en permanence à la surface.

L’autre jambe est repliée jusqu’à ce que ses orteils soient au niveau du genou de la jambe tendue.

Vrille

Rotation du corps en position verticale fixe. Elle peut être ascendante ou bien descendante, lorsque les talons touchent la surface. Il existe de multiples vrilles comme les vrilles (ascendantes ou descendantes) de 180° et de 360°, continues ou encore combinées.

W

X

Y

Z

PLUS DE CONSEILS ? C'EST PAR ICI !

Une définition vous manque ? Dites-nous tout en commentaire !

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE