LES BASES DE LA SIGNALISATION MARITIME

L’heure des navigations et des plaisirs nautiques est arrivée ! Mais avant de quitter le port pour une grande traversée à la voile ou une petite sortie en famille, il est important de vous assurer que vous connaissez bien la signalisation en mer : les balises maritimes assurent la sécurité de tous. Elles vous donnent des indications sur les dangers que vous pouvez rencontrer et le comportement à adopter face à eux. Vous devez les respecter, quel que soit le type de votre embarcation. Petit guide pour révisions estivales !

Certaines plages sont balisées afin d’assurer la sécurité des baigneurs, mais aussi celle des plaisanciers. Cela consiste à délimiter des zones pour chaque activité.

number-1

LE BALISAGE DES PLAGES À DESTINATION DES PLAISANCIERS

Aux abords des plages, vous rencontrerez donc 3 types de bouées avec des significations différentes :

a : des bouées sphériques tous les 200 mètres pour délimiter la bande côtière des 300 mètres. elles sont plus rapprochées lorsqu’elles délimitent les zones de baignade 

b : des bouées de chenal cylindriques à laisser à bâbord quand vous allez du large vers la plage ;

c : des bouées de chenal coniques à laisser à tribord quand vous allez du large vers la plage.

N’oubliez pas : les zones de baignade sont exclusivement réservées à la baignade. Il est formellement interdit d’y pénétrer avec un voilier ou un bateau à moteur.

<h2>Les balises d’entrée de port pour les embarcations</h2>

Aux entrées des ports, vous trouverez des marques latérales qui indiquent le chemin à suivre. Évitez de sortir des chenaux indiqués, car vous pourriez vous échouer.

Balise ALT : Les balises de chenal, élément de signalisation maritime

Les balises rouges sont à laisser à bâbord quand vous entrez dans le port. La nuit, elles sont reconnaissables à leur feu rouge.

Les balises vertes sont à laisser à tribord quand vous entrez dans le port. Elles sont elles aussi dotées de feux de couleur verte.

Mais attention aux habitudes : cette signalisation maritime n’est pas valable partout dans le monde. Sur certains continents ou pays, elle est inversée. C’est le cas notamment dans les départements français d’outre-mer.

Alors, avant de partir, vérifiez bien la signalisation en vigueur des endroits où vous souhaitez naviguer !

number 2

LES BOUÉES CARDINALES, DÉDIÉES AUX DANGERS EN MER

Il existe une balise pour chaque point cardinal. Chacune d’elles vous permettra de savoir où se situe le danger et de quel côté passer.

 

number 3

LES BALISES DE DANGER ISOLÉ ET LES BALISES D’EAUX SAINES

Très pratiques, les balises de danger isolé vous permettent de situer précisément un danger, car la balise se trouve toujours pile dessus !

Petit conseil : en plaisancier averti, prenez tout de même vos distances lorsque vous rencontrez une telle bouée.

Ces balises de danger sont facilement reconnaissables sur l’eau, à leur couleur noire ornée de bandes rouges. Elles sont par ailleurs surmontées de 2 boules noires.

Quant aux balises qui marquent les eaux saines, elles indiquent en fait les eaux profondes : là où il n’y a aucun danger pour la navigation aux alentours. Ces bouées sont rayées verticalement de rouge et de blanc.

 

number 4

LES MARQUES SPÉCIALES : ZONES INTERDITES À LA NAVIGATION

Les marques spéciales sont facilement reconnaissables à leur couleur unie jaune et à la croix, jaune elle aussi, située à leur sommet.

 

Attention : ces bouées délimitent une zone strictement interdite à la navigation. Il peut s’agir d’une zone militaire, d’une zone de câbles sous-marins ou encore d’une zone de travaux. Passez donc votre chemin !

number 5

UNE SIGNALISATION MARITIME POUR REPÉRER LES NOUVEAUX DANGERS

On appelle « nouveaux dangers en mer » des dangers qui ont été récemment découverts. Ils n’apparaissent donc pas encore sur les cartes marines. Pour les signaler, c’est la signalisation maritime classique qui est utilisée.

Si le danger est vraiment important, alors la signalisation peut être doublée : vous trouverez ainsi 2 balises latérales identiques ou encore 2 balises cardinales. Signe que vous devez redoubler de vigilance !

Suivre la signalisation maritime à jour vous permettra de naviguer en toute sécurité.

Mais cela ne suffit pas : pensez aussi à bien vérifier l’équipement de sécurité de votre bateau, votre équipement de voile et votre gilet de sécurité (faire un lien vers le conseil comment choisir son gilet de sauvetage)

Avec tout cela, vous pourrez partir en mer sans souci et naviguez vers les eaux profondes, en toute sérénité !

cecile

Cécile

Vendeuse, spécialiste des sports de voile

Pour le confort de vos pieds, pensez aux bottillons conçus pour la pratique de la voile légère. Ils sont renforcés sur le coup de pied pour limiter l'usure des sangles de rappel, et possèdent une semelle antidérapante.

NOUS VOUS RECOMMANDONS ÉGALEMENT NOS CONSEILS DE VOILE

Conseil
Le gilet de sauvetage est un élément essentiel à votre sécurité en bateau et il n'est pas simple de distinguer les types existants. Retrouvez nos conseils pour vous aider à choisir votre gilet de sauvetage en fonction de votre pratique.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE