plonger en hiver avec planetocéan

Les astuces de Planetocéan pour les plongées hivernales

(5)

Le club de PlanetOcéan est un organisme de plongée 5 étoiles PADI implanté au siège de la marque de plongée Subea sur les bords de la baie d’Hendaye.

De plus, ce club est également un partenaire technique de la marque qui participe à la création ainsi qu’aux essais de l’équipement de plongée.

Dans cette structure, vous aurez la possibilité de plonger sur l’ensemble de l’année. C’est donc de manière assez naturelle que nous nous sommes dirigés vers son directeur, Olivier Creyssac (BEES 2 et instructeur PADI), afin de recueillir l’avis d’un professionnel expérimenté mais aussi des conseils pour plonger en hiver.

 

Les spécificités des plongées en hiver ?

spécificités des plongées en hiver

 

Janvier est le mois de l’année où les pratiquants sont les moins nombreux, les reprises commencent principalement pendant le mois de Février.

Le critère le plus présent durant ces plongées est bien évidemment le froid où l’eau peut descendre jusqu’à 10°C en surface. Face à ces conditions climatiques difficiles, il est indispensable d’avoir une bonne préparation ainsi qu’un matériel approprié afin de pouvoir tirer avantage des plongées hivernales.

Contrairement aux idées reçues, le mois de février peut offrir des belles plongées avec une eau transparente permettant une visibilité allant au-delà des 30 m.

Par rapport à la faune, nous pouvons voir qu’elle est légèrement moins importante en hiver. Durant ces plongées, on cherchera plutôt à profiter de l’ambiance ainsi que des macros…

 

Le déroulement des reprises de plongée

Après les fêtes de fin d’année, on remarque que plusieurs pratiquants font une coupure durant cette période. Face à ce phénomène, il est important de ne pas aller trop vite et de plonger trop profondément. Les plongées hivernales sont principalement centrées sur soi-même.

C'est l’occasion de retrouver des réflexes par rapport au matériel de plongée (d’ailleurs cela permet également de pouvoir essayer ses cadeaux de noël), il faut également revoir son lestage en augmentant légèrement ce dernier (en effet les excès de dinde, de foie gras ou de bûche doivent encore être éliminés). Effectivement, on entend souvent dire que « le néoprène rétrécit durant les fêtes », on a donc recours à un lestage plus important ce qui implique une position légèrement différente à laquelle il faut s’adapter…

Ce type de plongée permet d’entendre davantage de bruit, on reste plus vigilant quant à ces perceptions, à la manière dont on gère son air, du ressenti par rapport au froid…

 

Reprise en eau froide

 

Durant la période hivernale, la consommation d’air est plus importante, les mouvements sont moins fluides à cause de l’épaisseur du néoprène plus élevé, ce sont donc des plongées plus calmes où nous palmons beaucoup moins.

Restez vigilant quant à la perte de chaleur car, contrairement à ce que l’on peut croire, on ne se réchauffe pas sous l’eau en nageant le plus rapidement possible. Effectivement, cela favorise la perte de chaleur, de plus les calories brûlées sont plus importantes et cela peut provoquer l’essoufflement…

 

La durée des plongées en hiver :

L’utilisation d’une combinaison humide permet de rester en moyenne trente minutes sous l’eau, il est indispensable de ne pas aller au-delà de ses limites afin d’être capable de sortir de l’eau. Il est donc préférable de plonger moins longtemps plutôt que de s’attirer des ennuis.

 

Les palanquées pendant la saison hivernales :

Durant cette période, les palanquées sont moins importantes et le but est de plonger en binôme uniquement.

L’intérêt de ces plongées est de pouvoir être plus centré sur soi-même, il est donc préférable de plonger en binôme pour réduire les risques.

 

Les formations pour plonger en hiver :

 

 

 

L’hiver permet de se former à l’utilisation des combinaisons étanches où l’on peut s’y former dès son premier niveau. C’est notamment le cas en Norvège où les baptêmes de plongée s’effectuent en combinaison étanche, alors qu’en France on imagine souvent que ce produit est réservé aux moniteurs.

Afin de mieux vous guider, nous mettons à votre disposition des journées test afin d’apprendre à se servir d’un équipement de plongée, avoir une position hydrodynamique, gérer son palmage (différent en surface), maîtriser une assiette différente pour gérer son volume d’air, connaître les réflexes d’urgence (purges…)

La saison hivernale est également le moment pour suivre une formation au Nitrox (plus d’oxygène dans la bouteille).

Effectivement, le Nitrox permet d’améliorer votre courbe de sécurité et de faire baisser votre fatigue ainsi que votre consommation. Ainsi les paliers sont surtout ceux de sécurité (confort) et non ceux de paliers obligatoires (décompression)

 

Quel équipement pour plonger en hiver ?

Pour le choix de sa combinaison de plongée en hiver, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

Si vous optez pour une combinaison humide, privilégiez une épaisseur de minimum 7mm. Cependant, actuellement nous utilisons principalement la combinaison semi-étanche 7mm de Subea.

De plus, pour un maximum d’efficacité, il est intéressant de superposer plusieurs couches notamment avec l’utilisation d’un top néoprène. Restez tout de même vigilant car un lycra (top protection solaire) ne protège absolument pas du froid sinon optez pour un top thermique avec une doublure polaire.

 

Pour bien enfiler sa combinaison semi-étanche ou pour un meilleur usage, mettez de l’eau dans celle-ci  avant l’immersion… Pour cela, Planet Océan met à votre disposition des douches. Si vous n’utilisez pas ces dernières, pensez au thermos d’eau chaude pour davantage de confort mais restez vigilant car il existe, sur de nombreuses combinaisons semi-étanches en néoprène, des manchons refendus. Pensez donc à bien retourner ces derniers pour une meilleure herméticité.

 

Pour aller plus loin, nous pouvons également noter que plonger avec une combinaison étanche permet un meilleur niveau de protection thermique mais celle-ci aura un prix d’achat bien plus important.

 

Les accessoires en néoprène indispensables :

Avec les basses températures, nous pouvons constater qu’une grande partie de la déperdition de chaleur passe par les extrémités du corps, il est donc indispensable de les protéger. En effet, 40% de la perte de chaleur passe par la tête, il est donc essentiel de protéger celle-ci à l’aide d’une cagoule surtout en hiver.

Pour le reste du corps, privilégiez l’utilisation de bottillons et de gants ayant pour épaisseur 6.5mm. L’épaisseur de ces derniers implique l’utilisation de palmes réglables plutôt que des chaussantes.

 

Les conseils complémentaires pour lutter contre le froid 

Bateau de planetocéan

 

Au niveau de l’alimentation, privilégiez un régime équilibré la veille et le matin de la plongée en privilégiant les sucres lents et en ayant une bonne hydratation.

Pour plus de sécurité, il est déconseillé de fumer. En effet, le tabagisme ralenti la circulation sanguine au niveau des pieds et des mains, donc une déperdition de chaleur et plus de froid.

Beaucoup de personnes sont sensibles aux coups de froid avant ou après s’être mis à l’eau. Il est donc conseillé de se couvrir avec des imperméables et des bonnets. Restez également vigilant au vent ainsi qu’aux embruns. Face à ce phénomène, PlanetOcéan propose un bateau semi-rigide couvert, beaucoup plus confortable pour la période hivernale et qui vous évitera de prendre froid.

Nous servons également des boissons chaudes après les sorties en hiver qui sont appréciées par les plongeurs.

 

Rendez-vous sur le blog de Subea pour découvrir l'actualité de la marque et partager les expériences de passionnés en plongée.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
14,99 € *
21 ratings
HAUT DE PAGE