LES 10 COMMANDEMENTS DE L'HYDRATATION DU CYCLISTE

L’hydratation est l’un des facteurs déterminants de la performance en vélo. Saviez-vous qu’une perte de 2 % du poids du corps en eau peut diminuer votre performance sportive de 20 % ? La déshydratation est souvent à l’origine de douleurs musculaires, crampes, tendinites… d’où l’importance de boire régulièrement ! Voici 10 astuces simples et pratiques pour bien s’hydrater et éviter les contre-performances

1. S’HYDRATER RÉGULIÈREMENT

Au cours d’un effort physique, le corps perd de l’eau en raison de la chaleur produite par les muscles, de l’eau évacuée par la transpiration et de la température élevée du corps quand l’air ambiant est chaud.

Pensez à vous hydrater régulièrement et tout au long de l’effort pour compenser ces pertes. La quantité d’eau à boire dépend des conditions climatiques, de la distance et de l’intensité de l’effort. Pour une activité physique assez intense en période estivale, comptez environ un bidon de 500 ml par heure.

2. BOIRE EN PETITES QUANTITÉS

Il est très important de boire en petite quantité, dès les premiers tours de roue et jusqu’à la fin de votre effort. Une à deux gorgées toutes les 10 à 15 minutes suffisent.

3. N’ATTENDEZ PAS LA SENSATION DE SOIF

Lorsque vous ressentez la sensation de soif, c’est que vous êtes déjà en état de déshydratation. Il ne faut donc pas attendre que le corps réclame de l’eau, mais plutôt anticiper cette sensation.

4. UNE BOISSON À TEMPÉRATURE AMBIANTE

Privilégiez une boisson à température ambiante, car une eau trop froide engendre des problèmes gastriques. Votre hydratation en est par conséquent altérée.

5. EAU MINÉRALE : POUR DES EFFORTS DE COURTE DURÉE

L’eau est l’une des meilleures façons de s’hydrater et pour les efforts inférieurs à 1 heure, l’eau minérale est suffisante.

6. EAU SUCRÉE ET BOISSONS ISOTONIQUES : POUR DES EFFORTS DE LONGUE DURÉE

Lorsque vous pratiquez des efforts plus intenses et plus longs, vous avez besoin d’un apport en glucides et minéraux pour couvrir vos besoins.

L’eau sucrée, l’eau avec du sirop ou du miel ou les boissons isotoniques comblent ces pertes énergétiques et vous apportent une hydratation maximale. L’eau légèrement sucrée reste également plus longtemps dans l’estomac avant d’être envoyée dans l’intestin grêle.

7. FORTES CHALEURS : PENSEZ À L’EAU SALÉE

Lors d’une sortie sportive sous de fortes chaleurs, vous allez transpirer beaucoup et perdre des sels minéraux. Cette perte peut être compensée en buvant de l’eau légèrement salée ou une boisson isotonique adaptée. Le sel accélère la vitesse à laquelle l’eau rejoint les muscles et retient également l’eau dans le corps.

8. RESTER À L’ÉCOUTE DE SON CORPS

Dès les premiers signes (sensation de soif, jambes lourdes, essoufflement, douleurs musculaires…), pensez à boire. Vous êtes en déshydratation et cet état peut entraîner une altération de votre état physique général.

9. BOIRE AVANT L’EFFORT

S’hydrater pendant l’effort est indispensable, mais n’oubliez pas de boire avant votre course ou votre sortie !Comptez 300 ml d’eau minérale à ingurgiter peu à peu dans les 90 minutes précédentes l’effort. Vous anticipez ainsi les pertes d’eau à venir et vous compensez la faible hydratation constatée lors du début de course.

10. RÉCUPÉRATION = RÉHYDRATATION

L’activité physique entraîne une fatigue générale et musculaire. La récupération passe nécessairement par une bonne réhydratation. Il est conseillé de boire dans les 15 à 30 minutes suivant l’effort pour renouveler les réserves épuisées.Vous pouvez utiliser des boissons isotoniques adaptées à la récupération. L’utilisation d’une eau bicarbonatée est idéale pour éliminer les déchets acides accumulés pendant le sport.

HERVÉ

SPÉCIALISTE CYCLES B'TWIN

Même si vous n’entreprenez qu’une balade ou un petit entrainement, ne négligez pas votre hydratation ! Emportez toujours au minimum un bidon d’eau avec vous.

NOUS VOUS RECOMMANDONS ÉGALEMENT NOS CONSEILS VELO

Conseil
Afin d’éviter les petites pannes et de profiter au mieux de votre sortie en famille ou entre amis, quelques vérifications s’imposent avant votre départ.
Conseil
Le cyclisme mobilise et développe trois habiletés motrices : l’équilibre, la conduite et la propulsion de votre vélo. L’équilibre peut être considéré comme la position dans laquelle toutes les forces se neutralisent afin de maintenir le cycliste et son VTT sur ses deux roues. Je vous propose aujourd’hui de nous focaliser sur cette habileté afin de l’améliorer.
Conseil
Voici une question qui revient très souvent. Aussi souvent que celle concernant l’épilation des jambes des cyclistes. La réponse est simple pour l’habitué, mais pour le quidam qui débute le cyclisme de façon plus sérieuse et avec un cuissard donc, cela pose question.
Conseil
comment entretenir un vélo
Un vélo bien entretenu dure beaucoup plus longtemps. Il y a beaucoup moins de risques que certaines pièces s’abîment ou cassent (par exemple une chaîne de VTT si vous roulez souvent).

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE