LE TRAVAIL DE L'INCURVATION

Très recherchée notamment en dressage, l'incurvation est un exercice incontournable. Souvent considéré comme un simple pli de l'encolure, il ne faut pourtant pas se fier aux apparences. 

En effet, cela demande de mobiliser tout le corps du cheval, du bout du nez jusqu'aux hanches. 

D'un point de vue purement théorique, l'incurvation consiste à ployer l'axe tête-queue autour de la jambe. Une bonne incurvation permet de favoriser l'engagement du postérieur intérieur ce qui permet de muscler et assouplir le cheval, mais d'un seul côté. L'important est donc d'équilibrer le travail aux deux mains pour une musculature harmonieuse. 

 

Au travail ! Allez on s'y met. La figure de manège par excellence pour travailler l'incurvation reste bien sûr : le cercle autrement dit la volte. Cependant toutes les figures de manège comportant des courbes sont les bienvenues, notamment lorsque vous allez vouloir effectuer des changements d'incurvation. Ainsi les serpentines, huit de chiffres et autres demi-voltes seront vos meilleurs alliés. Mais avant cela, rappelons tout de même les aides de l'incurvation  : 

 

- LA MAIN INTÉRIEUR, LÉGÈREMENT VERS LE GARROT, DONNE LE PLI, RÊNE TENDUE MAIS SANS TIRER. 

- LA MAIN EXTÉRIEURE TIENT L'ÉPAULE EXTÉRIEURE

- LA JAMBE INTÉRIEURE EST À LA SANGLE POUR DEMANDER LE PLI. LE CHEVAL DOIT PRESQUE "TOURNER" AUTOUR DE LA JAMBE. 

- LA JAMBE EXTÉRIEURE EST LÉGÈREMENT EN ARRIÈRE DE LA SANGLE POUR CANALISER LES HANCHES. 

Si vous n'avez jamais travaillé ce type d'exercice, il peut être judicieux de commencer en travaillant juste le passage des coins dans un premier temps. Ensuite vous pourrez travailler sur le cercle et autres figures. Le but est donc de demander une incurvation dès que vous travaillez sur une courbe. Pour être sûr que vous ne demandez pas trop de pli à votre cheval, assurez vous que vous ne voyez que le coin de son oeil, et pas plus. Sinon vous êtes dans un travail de flexion. 

 

Si vous rencontrez des difficultés, assurez vous que votre cheval n'a pas de douleur, courbatures ou qu'il a une musculature suffisante pour le travail que vous lui demandez. Les problèmes rencontrés les plus fréquents sont les épaules qui sont trop à l'extérieur ou à l'intérieur, des hanches qui chassent à l'extérieur ou encore un cheval qui se couche vers l'intérieur. Ces problèmes sont la plupart du temps liés à un dosage des aides. reprenez donc vos basiques. Il peut être intéressant de travailler sur un petit cercle et de l'agrandir progressivement à l'aide de votre jambe intérieure. Vous allez alors sentir la véritable action de votre jambe et sentir votre cheval s'employer sous la selle. Un vrai régal, c'est un exercice que je pratique souvent. 

Autrement, si vous savez l'exécuter, l'épaule en dedans reste l'un des meilleurs exercices pour résoudre vos problèmes d'incurvation.

SOPHIE BRUCHET

Team Communication Fouganza, cavalière Amateur & propriétaire

CES CONSEILS PEUVENT VOUS INTÉRESSER 

Une marque faite par des passionnés pour des passionnés. Chez Fouganza, nous sommes tous cavaliers, débutants, occasionnels ou confirmés, et mettons tout en oeuvre pour créer des produits à la fois techniques et innovants.
Une marque faite par des passionnés pour des passionnés. Chez Fouganza, nous sommes tous cavaliers, débutants, occasionnels ou confirmés, et mettons tout en oeuvre pour créer des produits à la fois techniques et innovants.
Conseil
Que vous soyez débutant ou confirmé, il est possible que vous ayez besoin de gants pour monter à cheval. Que ce soit pour un apport de chaleur ou d'adhérence, voici comment les choisir.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE