LA VISIBILITÉ À VÉLO : VRAI OU FAUX ?

Bien s’équiper en éclairage et être vu des automobilistes, deux-roues motorisés, piétons est primordial. La circulation en agglomération est à l’origine de 2/3 des accidents corporels et d’1/3 de la mortalité.

Ainsi, les a priori sur la visibilité à vélo sont tenaces. Voici quelques affirmations qui vous permettront de tester vos connaissances et de prendre conscience de son importance tout au long de l’année !

number 1

Le jour, le jaune est la couleur la plus visible par l’œil humain

FAUX. Le jour, la couleur la plus visible par l’œil humain est l’orange. D’où la couleur orange sur les véhicules lents et les panneaux de signalisations.

number 2

La nuit, il y a plus d’accidents impliquant un cycliste

FAUX. C’est le jour où les accidents avec un cycliste sont les plus fréquents : le trafic y est plus dense et la visibilité du cycliste y est plus difficile. La visibilité, c’est aussi le jour ! Penser à ne pas négliger la visibilité de vos équipements et accessoires : bagageries, textiles et éclairages de jour comme de nuit.

number 3

En pénombre, les êtres humains voient en noir et blanc

VRAI. La nuit, l’œil humain n’est plus capable de voir les couleurs. Le jour, nous voyons un objet car sa couleur contraste avec son environnement, par contre la nuit c’est la lumière qui émet un contraste.

number 4

C’est dans les intersections que les accidents impliquant un cycliste sont les plus fréquents

VRAI. Dans les carrefours et les ronds points, le non-respect réciproque des priorités et la trajectoire floue des vélos en sont les principales raisons.

number 5

Un éclairage suffit à la visibilité.

FAUX. Envoyer un signal lumineux ne suffit pas, il faut aussi être identifié comme un cycliste. Pour cela, portez un casque lumineux, une veste réfléchissante, éclairez vos roues.  En effet, un automobiliste perçoit un signal, comprend que c’est un cycliste (et non un lampadaire) et réagit en ralentissant.

Il y a autant d’accidents en ville qu’en campagne

FAUX. En ville les accidents de circulation sont beaucoup plus spécifiques. En effet, les vitesses pratiquées sont plus basses, donc leur gravité est en moyenne moindre qu’en rase campagne. En revanche, leur fréquence y est plus élevée.

En 2014, les cyclistes constituent 4,7% des tués sur la route et en 1 an la mortalité à vélo a augmenté de 8,2%. Plus des 2/3 des cyclistes ont plus de 45 ans. Les accidents mortels de cyclistes ont lieu majoritairement en rase campagne (56% des tués). 40% des cyclistes accidentés par un poids lourd se trouvaient dans un angle mort.

HERVÉ

SPÉCIALISTE CYCLES B'TWIN

L'éclairage est un point crucial pour être bien vu en ville. Dynamo sur le vélo ou petit éclairage amovible sur votre veste... l'essentiel est d'être (bien) vu !

NOUS VOUS RECOMMANDONS ÉGALEMENT NOS CONSEILS VELO

Conseil
Pour profiter pleinement de ses balades à vélo ou optimiser ses déplacements en ville… Difficile de se passer de sacoches et/ou de panier après les avoir testés. Nos conseils pour bien les choisir !
Conseil
Un porte-bébé vélo permet d'accueillir un enfant à partir de 9 à 10 mois (à partir du moment où il est capable de tenir sa tête seul) et jusqu'à 22 kg. Mais comment bien le choisir ?

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE