La draisienne, un apprentissage du vélo adapté à l'enfant

(10)

La draisienne, l’ancêtre du vélo, fait un retour en force auprès du public. Pourquoi un nombre croissant de parents choisissent-ils ce modèle pour enseigner à leurs enfants à faire leurs premiers pas sur une bicyclette ? Retour sur un engouement qui semble avoir de beaux jours devant lui.

UN VÉLO ENFANT SANS PÉDALES… ET SANS ROULETTES

Pour la petite histoire, la draisienne fut inventée par un Allemand: le Baron Drais, qui parcourut en 1817 une distance de 14.4km en une heure. Juché sur une poutre en bois unie à deux roues, il donna son nom à son invention et lança l’idée initiale du vélocipède: littéralement la «marche à pied véloce».

Une fois les pédales inventées, la draisienne disparut de notre pays qui préféra mettre entre les mains de nos chères têtes blondes des modèles de vélo enfants équipés de roulettes.

Pourtant, depuis une quinzaine d’années, le vélo sans pédales est préféré par les pays d’Europe du Nord pour faciliter l’apprentissage du vélo par les enfants.

Aujourd’hui, ce choix est relayé par de nombreux psychomotriciens. L’apparition de nouveaux modèles chez de nombreux constructeurs gagne ainsi la France.

UN PREMIER VÉLO VRAIMENT ADAPTÉ À L’ENFANT

La draisienne gagne de plus en plus d’adeptes, car elle s’impose comme un vélo d’apprentissage sans pédales qui offre une première approche du vélo parfaitement adaptée au corps du jeune enfant.

Pensées pour les enfants de 2 à 4 ans (jusqu’à 30kg), les draisiennes sont plus légères que les vélos à roulettes. Elles s’avèrent ainsi très maniables, ce qui permet à l’enfant de sortir lui-même d’une ornière ou d’avancer plus facilement sur une route caillouteuse.

Certains modèles comme le Runride 500 et 520 offrent un guidon équipé d’une manette de frein (ici freinStopeasy) pour que l’enfant commence à s’habituer à sa manipulation.

LA DRAISIENNE: CAP SUR L’ÉQUILIBRE

Mais la véritable révolution que suppose la draisienne repose sur un autre type d’apprentissage. Alors que le vélo à roulettes privilégie le développement moteur de l’enfant par l’acquisition du pédalage, la draisienne fomente le développement de l’équilibre.

Dès que l’enfant sait marcher, il peut en effet commencer à s’initier à la draisienne. Les pieds bien à terre, il commence par marcher, découvre qu’il ne lui convient pas de s’asseoir complètement sur la selle, puis n’hésite plus à prendre de la vitesse.

Or la draisienne ne tient pas toute seule. L’enfant trouve alors naturellement son équilibre au bout de quelque temps et comprend comment avancer en décollant les pieds du sol.

Une fois l’équilibre parfaitement trouvé grâce à la draisienne, la transition vers un vélo à pédales se fait tout naturellement… avec moins de chutes, et moins de bobos que lorsqu’on enlève les roulettes !

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Conseil

Dès que votre bébé saura marcher, vous pourrez lui apprendre à faire du vélo. Il existe plusieurs modèles de vélos pour enfantadaptés selon sa taille, comme les draisiennes ou les tricycles. Quel modèle choisir pour votre enfant ? Décathlon vous donne tous les conseils dont vous avez besoin.

(10)
HAUT DE PAGE