JASMIN OUSCHAN "LE BILLARD M'APPORTE BEAUCOUP"

« Ne vous inquiétez pas trop de ce que disent les autres, faites juste ce que vous aimez ! » Jasmine Ouschan : numéro 1 au classement mondial, 28 titres européens nous raconte son expérience du billard.

Bonjour Jasmin, peux-tu te présenter ?

Je suis Jasmin Ouschan, je vis dans une ville du Sud de l’Autriche. Je suis née dans une famille de sportifs. Depuis que j’ai terminé l’école, je suis devenue joueuse de billard professionnelle. J’ai été numéro 1 au classement mondial, j’ai obtenu 11 titres junior, plus de 52 médailles au Championnat Européen dont 28 titres de championne européenne. Bref, le billard c’est ma passion, mon hobby et mon job.

Comment as-tu connu le billard ? 

A vrai dire, j’ai grandi avec le billard. Ma famille avait un club de billard, mon oncle et mon père jouaient au billard. J’avais une petite table dans le fond de ma chambre et je pratiquais déjà quand j’avais 3 ans. A l’âge de 6 ans j’étais enfin assez grande pour jouer sur une grande table et j’ai commencé immédiatement à pratiquer sérieusement. Mon père et ma mère m’ont toujours soutenue. A 7 ans j’avais mon propre entraineur et je pense qu’à 9 ou 10 ans j’ai remporté mon premier tournoi junior.

Pourquoi aimes-tu le billard ?

J’aime avant tout le challenge ! J’adore arriver sur une table de billard et avoir un nouveau “problème” à résoudre, ça n’est jamais la même situation. Beaucoup peuvent penser que le billard ne consiste qu’à rentrer des billes dans des poches, mais c’est tellement plus. En réalité vous devez faire preuve d’une précision sans faille, de coordination (entre vos mains et vos yeux), ressentir les billes et la table. Quand je suis en train de pratiquer, je ne vois que la partie en cours et j’oublie tout ce qui se passe autour de moi. Et ce qui me motive plus que tout dans ce sport c’est d’essayer d’approcher la perfection. Je sais bien que c’est difficile, mais je m’y emploie afin d’y arriver peut-être un jour !

Tu pratiques d’autres sports ?

J’adore le cross training, c’est vraiment quelque chose dont j’ai besoin pour me vider la tête et pour me concentrer sur autre chose. Quand on est professionnelle, on est professionnelle 24h sur 24, donc de temps en temps couper avec une activité différente et complémentaire me fait du bien.

Mise à part ça, j’aime beaucoup aller courir, faire du vélo l’été et nager. J’ai encore beaucoup de difficulté, mais j’essaye de devenir meilleure (rire).

Le sport pour moi ? C’est comme me brosser les dents, j’en ai besoin tous les jours.

Quels bénéfices t’apporte le billard dans ta vie de tous les jours ?

Je pense que le sport de façon générale est une grande école pour notre vie de tous les jours. Vous apprenez beaucoup sur vous-même : vos réactions face aux défaites, aux victoires ou bien encore face à des situations difficiles. Il faut savoir être positif, être capable de sortir de situations compliquées, ce sont des aptitudes que vous pouvez utiliser dans votre quotidien.

J’ai beaucoup appris grâce au billard et je suis constamment en apprentissage. Je ne suis pas la même personne qu’il y a 10 ans, chaque année est différente et me fait grandir. Aujourd’hui, je peux dire que je connais mieux mon corps, ma tête et c’est en cela que le billard m’apporte beaucoup.

Comment organises-tu tes entrainements et tes journées ?

Si je suis chez moi, une journée normale se déroule ainsi :  

Je me réveille aux environs de 7h30, avec immédiatement un café. Oui, oui, je ne suis pas une personne matinale et j’ai besoin d’un certain temps pour me réveiller (rire).

Ensuite vers 9h, je file à l’Académie de billard (une école de billard que j’ai ouverte avec mon frère). Mes bureaux se trouvent également là-bas. Quand j’arrive, nous avons de l’administratif à faire, nous vérifions les e-mails et j’ai quelques réunions.

Une fois que tout cela est terminé, je vais à l’Académie m’entrainer. J’y reste 3/4h, cela dépend de la thématique du jour et de ce dont j’ai besoin de travailler. En parallèle, j’essaye de pratiquer une autre activité sportive.

Je suis également des préparations mentales, je consulte un psychologue sportif et je réalise des entrainements de concentration ou on me demande de jongler et faire des mathématiques en même temps.

Je rentre chez moi aux alentours de 18h/19H.

C’est comme un travail normal finalement.

Peux-tu nous en dire plus sur ton Académie ?  

C’est une académie pour les sportifs de haut niveau (l’équipe Junior d’Autriche s’y entraine par exemple) et non un club. Tout le monde ne peut pas y jouer.

Nous avons 3 différentes salles, toutes connectées. La première salle est une salle de fitness, nous avons pleins d’équipements pour s’entrainer. Dans la deuxième salle, il y a une table de billard Chinois, c’est une « nouvelle disciple » en provenance d’Asie (c’est comme une petite table de snooker). Dans la 3ème salle enfin, il y a 3 autres tables de billard, de différentes marques, avec des  tapis et des billes différents. Le billard en Europe ne se joue pas sur les mêmes tables de billard qu’en Amérique ou bien qu’en Asie. On voulait donc avoir une académie qui permettait aux joueurs d’être formés à jouer sur n’importe quel continent.

Pourquoi une salle de fitness dans ton Académie ?

Pour moi, un corps en bonne santé est bénéfique pour performer sur le long terme. Billard et entrainement fonctionnel vont de pair et j’essaye d’enseigner ça aux enfants que je coach. Je veux leur faire comprendre que c’est important pour le dos, mais aussi pour tout le corps. Encore une fois, ce n’est pas une vérité absolue, ce n’est que mon opinion…  D’où l’importance pour mon frère et moi d’avoir cette salle.

As-tu connu des difficultés lors de ta carrière ?

Oui bien sûr ! Ca fait maintenant 14 ans que je suis professionnelle et durant ces années j’ai pu vivre de très bons moments et des moins bons.

C’est marrant car souvent les personnes pensent que lorsque tu apprends quelque chose, tu es capable de le refaire tout le temps par la suite. Mais ça n’est pas le cas. Pendant 1 an tu peux avoir des difficultés sur la technique, ensuite ça sera sur la partie mentale lors d’un match, puis peut-être sur la casse, etc. Ce n’est jamais ennuyant ! Il y a tellement de choses à travailler, on rencontre beaucoup de moments difficiles et parfois je rêve d'être la petite fille d’il y a quelques années pour laquelle tout tout paraissait facile.

Donc oui j’ai rencontré pas mal de difficultés, mais je les ai affrontées, je les ai travaillées et j’avance la tête haute vers la prochaine.

As-tu un beau souvenir à nous faire partager ?

Je pense immédiatement à mon titre lors du Championnat du Monde. J’avais beaucoup de pression, tout le monde me répétait qu’il était peut-être temps pour moi de remporter enfin un titre. J’ai énormément travaillé pour ce tournoi les mois précédents. Je me souviens encore de la table, la dernière bille que j’ai mise et de ce sentiment juste après. C’était juste incroyable ! J’ai eu de belles victoires, mais ce titre est vraiment un moment important et inoubliable pour moi.

N'hésitez pas à vous mettre au billard ! N’ayez pas peur. Même si il y a beaucoup d'hommes, ne soyez pas effrayées, acceptez tout simplement le challenge : jouez contre eux, apprenez d’eux et devenez meilleures qu’eux. Bien sûr, au début ça sera difficile, mais peu importe : faite-le, prenez du plaisir, et ayez confiance en vous et surtout faites ce que vous aimez !

Manon Debaud

MANON

Equipe Communication, Sport Billard

Diplômée billard (français) d'argent, mordue de crosstraining et ancienne handballeuse.

CES CONSEILS POURRAIENT VOUS INTÉRESSER

Conseil
précision concentration et stratégie - anna a testé le billard américain
Avant, quand je jouais au billard, c’était plutôt en mode touriste. Je me disais qu’en tirant un bon coup dans les boules, il y en a bien une qui finirait pas rentrer (non, en vrai, j’avais un peu plus de discernement, mais c’était presque un peu ça).
Conseil
Dossier : témoignages de femmes
Concentration, précision, stratégie... mais le billard c'est surtout un moyen de vivre des histoires (de réussites, et, parfois, de défaites) et de faire de belles rencontres. Que vous soyez sportif chevronné ou à la découverte d'un loisir, vous trouverez à coup sûr votre bonheur dans cette discipline sportive. Et si on partait à la découvertes des ces histoires de femmes et de billard plus incroyables les unes que les autres ?
Conseil
Billard au féminin Marion
Concentration, attention , précision et rencontres… vous trouverez à coup sûr votre bonheur dans ce sport. Et pour en savoir plus, cette semaine, je suis partie à la rencontre de Marion, 17 ans et un bel avenir sportif en perspective (et oui j’ai parlé à la future championne du monde, jaloux ? ;) )

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE