FAIRE UN BON VIRAGE EN NATATION

(3)

L’exécution du virage est souvent mal comprise, même par des nageurs de bon niveau. La plupart du temps, les nageurs exécutent leurs virages en faisant beaucoup trop de choses en même temps. L’erreur la plus commune est de passer de la position dorsale à la position ventrale en même temps que s’effectue laculbute.

 

Pour améliorer l’efficacité et la vitesse de votre virage il est préférable de séparer ces deux actions :

  • À bonne distance du mur contentez-vous de culbuter en tournant sur un seul axe, comme une simple roulade avant
  • La deuxième phase de la culbute consiste à pousser sur le mur pour s’en éloigner
  • Après vous être déplié, vous pourrez commencer à retrouver votre position ventrale

   
Un bon virage en natation consiste donc à effectuer ces diverses actions de rotation de manière séparée dans le temps.

Lorsque vous serez suffisamment à l’aise avec cette technique, vous pourrez même passer un peu plus de temps à onduler sur le côté afin de récupérer votre position ventrale.

 

En clair :

 

Les virages peuvent faire vous gagner du temps mais aussi en perdre beaucoup. Dans une culbute, il y a plusieurs parties à appréhender :

  • l’approche du mur
  • la rotation
  • la prise d’appuis
  • la coulée
  • la reprise de la nage 

L’approche du mur :

Vous arrivez près du mur, votre tête est positionnée dans l’axe du corps.
Pour vous aider à savoir quand vous êtes assez proche du mur, pour pouvoir tourner sans vous enfoncer le crâne dans le mur... Vous pouvez tendre le bras et toucher le mur avec votre main. La distance sera largement suffisante pour basculer sans crainte.

Pendant la rotation :

La bascule du corps vers l’avant, est implusée par la tête.
Pour être correctement faite, votre menton doit toucher le torse. Les épaules suivent, puis les pieds sortent de l'eau pour toucher le mur.
Lors de la culbute, vous tournez côté ventre. Vous passez ensuite de la position ventre face au sol, à dos face au sol.

La prise d’appuis :

Dans un premiers temps, les pieds viennent prendre appuis, puis ils se propulsent. Poussez très fort sur le mur, les deux pieds joints.
Au moment de la culbute, vous avez tournez sur le ventre. Comme vous êtes à présent dos au sol, profiter de l’impulsion et de l’élan pour faire votre rotation et re-basculer ventre face au sol.

La coulée :

Très importante, c’est celle-ci qui vous fera gagner de précieux mètres.
Tendez les bras, loin devant vous, et laissez vous glisser.
Votre corps doit être gainé au maximum, pour favoriser votre hydrodynamisme.

La reprise de la nage :

Dès que vous sentez votre vitesse diminuer, effectuez quelques mouvements les pieds joints, pour reprendre votre vitesse.
Lorsque vous sentez votre corps revenir à la surface, reprenez votre nage.

 

Poursuivez votre perfectionnement de nage avec notre coach multi-médaillé Olympique, en cliquant ici !

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
HAUT DE PAGE