ÉVITER LES DOULEURS EN VÉLO

Le plaisir de vos sorties en vélo est fréquemment gâché par des souffrances pendant ou après votre séance ? Pour éviter les douleurs en vélo, quelques facteurs sont à prendre en compte et plusieurs symptômes doivent vous alerter.

VOICI UNE PETITE LISTE DES CORRECTIONS À APPORTER POUR PRÉVENIR LES BLESSURES !

number-1

LES FACTEURS QUI PEUVENT CAUSER LES DOULEURS EN VÉLO

VOTRE POSITION

S’il n’est pas le plus simple à corriger, le réglage de votre position est sans doute le premier facteur à vérifier pour éviter les douleurs en vélo. En effet, des réglages inadaptés peuvent provoquer tendinites, élancements et blessures.

Ces réglages peuvent, entre autres, porter sur la hauteur ou le recul de la selle, la largeur du cintre, le positionnement des cales, ou encore la taille de vos manivelles.

Retrouvez quelques bases pour régler votre position… tout en restant toujours à l’écoute de vos sensations.

Notre conseil : tant que la position idéale n’est pas trouvée, emportez avec vous un multi-outil pour réajuster vos réglages au cours de votre sortie.

Boire

VOTRE ENTRAÎNEMENT

Pour éviter des douleurs d’ordre musculaires, suivez certaines quelques règles importantes :

– Respectez une progressivité dans votre entraînement pour éviter les blessures. On ne passe pas d’une séance de 2h à une séance de 6h sans étapes intermédiaires.

– N’effectuez pas de travail fractionné à haute intensité sans une base minimale d’endurance.

– Respectez un temps d’échauffement préalable à vos séances et un temps nécessaire de retour au calme.

– Le lendemain d’une séance intensive ou d’une compétition, pensez à réaliser une séance de décontraction qui permet d’éliminer les toxines et de détendre les muscles.

– Pensez également aux séances de gainage afin de renforcer vos muscles lombaires et abdominaux fortement sollicités par une pratique cycliste.

– Enfin, après chaque séance, pensez à vous étirer et à vous hydrater correctement.

number-2

LES SYMPTÔMES QUI DOIVENT VOUS ALERTER

Les douleurs ne sont pas normales dans une pratique cycliste. Restez donc à l’écoute de vos sensations et cherchez la cause de ces douleurs pour les corriger.

- LES DOULEURS CERVICALES OU DORSALES

Plusieurs facteurs peuvent provoquer des douleurs cervicales et dorsales. Il peut s’agir de la position ou de la largeur du cintre ou d’un mauvais positionnement de la selle, d’une potence trop longue ou trop courte…

Pour y remédier, identifiez puis corrigez le déséquilibre qui provoque ces douleurs.

 

- DES FOURMILLEMENTS DANS LES DOIGTS

Là encore, plusieurs raisons peuvent expliquer les fourmillements dans le bout des doigts. Cette douleur peut provenir d’un mauvais réglage des cocottes qui sont soit trop hautes, soit trop basses, soit vos deux poignées ne sont pas exactement à la même hauteur.

À l’aide d’un niveau posé sur vos cocottes, vérifiez simplement et rapidement si elles sont bien au même niveau. En ce qui concerne le réglage de leur hauteur, procédez par essais pour trouver le réglage adapté à votre position jusqu’à disparition des fourmillements

 

- LA TENDINITE DE LA PATTE D’OIE

Cette tendinite est assez fréquente chez les cyclistes et elle est souvent due à un mauvais réglage des cales des pédales automatiques.

L’axe de votre pied est probablement orienté vers l’extérieur par une mauvaise position de la cale. Retrouvez nos conseils pour bien effectuer ce réglage des cales de vos pédales automatiques.

Remarque : si vous rencontrez ce problème après avoir chuté par exemple, vérifiez aussi que l’axe de votre pédale n’a pas été faussé par le choc.

jambe

- L’ENGOURDISSEMENT DE L’ENTREJAMBE

Cette gêne est également assez fréquente chez les cyclistes, elle résulte généralement d’un mauvais positionnement de la selle. Cette douleur peut aussi être due à un éloignement trop important du guidon par rapport à la selle.

Votre selle est sûrement trop haute ou trop inclinée, ou son recul n’est pas adapté. En cas de chute, le chariot de selle peut s’être affaissé d’un côté ce qui provoque ce type de gêne.

Vérifiez les réglages de votre selle : vous pouvez ainsi corriger l’inclinaison à l’aide d’un niveau ou, au contraire, préférer une selle qui remonte légèrement… L’essentiel est de trouver le réglage qui vous convient et qui supprime les douleurs.

En cyclisme, les douleurs peuvent avoir de nombreuses causes et il n’est pas toujours simple de les faire disparaître. Écoutez votre corps : son moyen de vous alerter sur un dysfonctionnement est par l’apparition d’une douleur. Dès son apparition, n’attendez pas, cherchez quelle en est la cause et corrigez-la au plus vite.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE