épilation et cyclisme : quelle utilité ?

(16) 4

Les jambes rasées, voilà une spécificité qui a longtemps fait la risée de tous les cyclistes.

Mais depuis, de nombreux autres sportifs se sont mis à cette pratique. Nageurs, footballeurs et mêmes rugbymans, voilà de quoi couper court aux rumeurs qui voudraient que les cyclistes ne soient pas virils en raison de cette épilation des jambes. Car quoi de plus viril qu’un rugbyman, même avec les jambes rasées !

Mais ce n’est bien sûr pas de rugby que je vais vous parler ici, mais de la raison qui pousse les cyclistes (surtout sur route) à s’acharner et se contraindre à retirer tout poil de leurs gambettes. Car bon nombre de cyclistes le font par mimétisme, sans vraiment savoir à quoi cela sert vraiment.

AÉRODYNAMISME ? NON.

Contrairement aux nageurs qui s’épilent pour une meilleure pénétration dans l’eau, les cyclistes ne suppriment pas leurs poils pour aller plus vite.

Des scientifiques ont estimé le gain à moins de 5 secondes sur un Tour de France de près de 4000kms…..donc, le gain est vraiment minime.

HYGIÈNE, MASSAGE ET VENTILATION

La première des justifications de l’épilation des jambes est hygiénique. Car l’absence de poils empêche les bactéries de se développer dans les bulbes des poils morts.

En cas de chute aussi, la formation de croûtes enferme des poils dans les plaies, ce qui peut entraîner des surinfections. Mais attention, seule l’épilation élimine ce risque. Le simple rasage non, puisque cette technique n’élimine que la partie extérieure du poil  et non la racine, où se développent les bactéries.

Le retrait de pansements est aussi facilité si la jambe est imberbe.

Les massages sont une autre justification de l’épilation. L’application de crèmes ou d’huiles est facilitée en l’absence de système pileux. Ces produits seront plus facilement absorbés par la peau et les muscles. En présence de poils, la majeure partie du produit sera absorbée par le poil.

De plus, se faire masser en étant poilu est beaucoup moins agréable. Ça tire, les poils s’emmêlent, font des nœuds… C’est désagréable autant pour le massé que pour le masseur.

Dans une moindre mesure, s’épiler les jambes permettrait à la sueur de mieux se répartir sur la peau et donc de lutter contre l’hyperthermie.

Le rasage des jambes relève aussi de l’appartenance à un groupe et devient donc un critère esthétique.

Sans poils, les muscles sont aussi mieux dessinés et semblent plus imposants. A tel point qu’un cycliste poilu sera toujours pris moins au sérieux, qu’elle qu’en soit la raison. Cela en devient presque une histoire de crédibilité.

Et enfin, pour faire taire les plus machos, les femmes semblent bien souvent apprécier des jambes musclées, bronzées et épilées. Reste l’histoire du bronzage cycliste qui n’est lui, pas du meilleur goût….

COMMENT SE RASER ?

Rasoir, crème dépilatoire, épilateur électrique ou institut de beauté, voilà les différents moyens pour un cycliste d’obtenir des jambes douces et sans aucun poil.

Le rasoir qu’il soit muni de 1, 2, 3 et bientôt 6 lames, est le moyen le plus rapide est pratique. Sous la douche, avec un peu de savon, il y a très peu de risques de coupures et les deux jambes peuvent être rasées en 10mn environ.

Seul inconvénient, il faudra recommencer toutes les semaines, la pousse des poils étant rapide.

Les crèmes dépilatoires évitent tout risque de coupure et le résultat dure un peu plus longtemps que le rasage. Et chez les personnes ayant la peau sensible, elles peuvent provoquer des irritations. C’est par contre sans douleur et le résultat est en général parfait si on laisse agir la crème suffisamment longtemps (15mn environ).

L’épilateur électrique permet une épilation longue durée d’environ 3 semaines, mais c’est en général une véritable torture pour les hommes dont les poils sont à la fois nombreux, épais et fortement enracinés. Torture, non, le mot n’est pas exagéré !

L’institut de beauté vous laissera des jambes douces 3 à 4 semaines, mais là aussi, la douleur est assez vive. Mais tout dépend de l’enracinement des poils et de l’expérience de l’esthéticienne.
Mais si l’esthéticienne vous plaît….vous serez toujours moins enclin à hurler !

Enfin, dernière pratique, toute récente, l’épilation à lumière pulsée. Une technique qui, sur le papier, semble parfaite. Epilation longue durée et sans aucune douleur. La lumière, qui atteint 70°C, détruit le poil (et uniquement lui), entraînant à terme la quasi non repousse de ce dernier.

De 1,5 mois en moyenne au début entre chaque épilation, ce délai passe rapidement à 2 mois puis à 3 mois. Après deux ans, ce délai passe à 6 mois puis 12 mois. Il faut éviter une séance 2 à 3 semaines avant de s’exposer au soleil  et attendre au moins 1  mois à son retour.

Mais que ce soit en institut ou à domicile (les épilateurs à lumière pulsée sont utilisables chez vous), cette technique a un coût.

UTILE CHEZ LES CYCLOSPORTIFS/CYCLOTOURISTES ?

Contrairement aux coursiers, les cyclosportifs et cyclotouristes sont nettement moins soumis aux chutes et ne bénéficient bien souvent pas de massages avant ou après leur sortie.

L’épilation des jambes est donc bien moins utile que chez les pros ou ceux qui font régulièrement des chutes. Mais pour ma part, je continue à me raser, même si j’ai longtemps arrêté la compétition. Je trouve cela plus agréable et ma femme aussi préfère quand c’est ainsi.

Vous n’avancerez pas moins vite si vous ne vous rasez pas. Alors si le cœur vous en dit, rasez-vous, mais si vous ne le voulez pas, gardez vos poils.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Comments

Bravo pour cet article aussi amusant qu'intéressant !

Humour décalé et véritables infos.

Merci ! J'ai beaucoup ri !

:-D


Merci Mike ! N'hésitez pas à contribuer également en postant vos conseils ici ;) Très bonne semaine sportive à vous. Henri


Article sympa! Lol mais j'attends l'article qui nous dira comment eviter le bronzage cycliste (au combien immonde).


Merci Fred ! Ahhhh ça c'est une bonne demande. On va réfléchir sur le sujet ! Merci, Henri.


HAUT DE PAGE