Découvrez la randonnée

Logo header comment choisir ski de fond

DÉCOUVREZ LA RANDONNÉE

Si la chair d’un paysage a des pouvoirs inestimables et que la randonnée en fait bénéficier les marcheurs alors n’y allez pas par quatre chemins.

 

Jadis, marcheurs et grimpeurs ont pris des chemins différents, et les premiers sentiers balisés sont apparus. Aujourd’hui, le randonneur évolue à travers un terrain de jeu inépuisable et quelques règles à respecter. Les pas feutrés dans le silence des bois mettent son corps en joie. Le mouvement discipliné de la marche l’apaise et son esprit part en balade loin des soucis. Ses yeux s’enfoncent dans le grain des choses, l’imagination s’amuse, le bien-être et l’effort fusionnent, il marche.

 

number 1

QU’EST-CE QUE LA RANDONNÉE ?  

Découvrez la randonnée

Les marcheurs vs les grimpeurs

La randonnée est née d’une scission à la fin du XIXe siècle. Celle qui a vu les marcheurs appelés « excursionnistes » s’opposer aux grimpeurs nommés les « ascensionnistes ». Les excursionnistes envisageaient la marche comme une activité destinée au peuple et sans autre ambition que de profiter des beautés de la nature en entretenant son corps.

Les ascensionnistes, quant à eux, ambitionnaient de grimper les sommets les plus exigeants, avec l’idée sous-jacente qu’ils étaient « réservés » à la classe aristocratique.

 

Les premiers sentiers balisés

Les « buveurs d’air » que sont les excursionnistes se rassemblent sous des noms de sociétés tels que « Les Jarrets d’Acier », le « Club Vosgien » et justifient la pratique de la marche pour toutes et tous avec des visées morales, sociales et de santé publique. Les premiers sentiers sont tracés et balisés avec pour projet d’organiser collectivement la pratique de la marche.

 

Le pionnier des sentiers de randonnée

En 1934, Jean Loiseau, architecte-archiviste de la Banque de France de Paris, fonde « Les Compagnons Voyageurs » et trace les premiers itinéraires à travers le pays. En 1947, les sentiers de Grande Randonnée (GR) sont créés et balisés en blanc et rouge. Il faudra attendre 1946 pour voir apparaître le mot « randonnée ».

 

Les différents types de pratique

Les randonnées pédestres balisées en jaune et portant la mention « Promenade et Randonnée » PR® représentent une marche d’une journée où l’effort fourni et l’équipement sont minimum. Ce type de randonnée est adapté au plus grand nombre et permet de découvrir le patrimoine local.

Les randonnées pédestres balisées en blanc et rouge portant la mention « Grande Randonnée » GR® correspondent à des parcours de plusieurs jours, voire, de plusieurs semaines. Ces sentiers sillonnent une région et traversent plusieurs départements. Ce type de randonnée exige une bonne condition physique et un équipement permettant de vivre en autonomie, loin des tumultes du quotidien.

 

L’engouement de la marche

Aujourd’hui la randonnée pédestre est l’un des sports préférés des Français. Pratiquée par environ 16 millions de marcheurs, quelque 5,5 millions d’entre eux la pratique régulièrement.

La Fédération française de randonnée compte plus de 240 000 adhérents en 2017 et, depuis 2011, ses effectifs augmentent de 3 % chaque année.

On compte 180 000 km de sentiers balisés, 3 500 clubs, 20 000 bénévoles dont 7 000 baliseurs. Les structures et les ressources ne manquent pas.

Découvrez la randonnée
number

LES RÈGLES  DE LA RANDONNÉE    

Jetez un œil à la météo, penchez-vous sur le parcours, évitez de partir seul ou renseignez-vous sur le niveau des participants avant de goûter les splendeurs de la nature.

Lorsque vos pieds s’activent sur les sentiers, quelques règles de bonne conduite sont à respecter :

-       suivre le tracé sans couper, soyez sport, soyez chic ;

-       penser aux autres randonneurs, ne troublez pas la sérénité des lieux, votre voix s’accorde parfois mal aux vibrations de la nature, il faut l’accepter ;

-       apprendre à connaître et à préserver la faune et la flore, ce qui vous dispense de caresser toutes les fleurs rencontrées et de déclamer votre amour à chaque arbre ;

-       ne pas laisser de traces ni de déchets, votre caca peut être emporté aussi, la bonne nouvelle

-       s’informer sur les règlements des réserves naturelles et des parcs nationaux.

Découvrez la randonnée
number

RANDONNÉE  : QUELS BIENFAITS ?  

L’œil attentif aux détails, les idées claires, l’égoïsme laissé aux portes de la ville, la liberté rivée aux semelles, le randonneur, même s’il a parfois les pieds fourbus, rassemble en lui de nombreuses qualités. Ce n’est pas un hasard.

La vie en plein air est source de régénération morale et physique. User de ses pieds fait du bien à la tête. Le stress prend la porte et le cerveau fonctionne à plein ouvrant même, paraît-il, les portes de la créativité.

Le corps n’est pas en reste, les muscles s’affermissent, les os sont plus robustes, tandis que l’immunité prend un bain de jouvence. À noter que certains parcours invitent au dépassement de soi.

 

 

number4

LA RANDONNÉE  EST-CE POUR VOUS ?  

Au début du XXe, la randonnée pédestre s’est développée par et pour le plus grand nombre. Depuis, la philosophie n’a pas changé. Tout le monde peut s’y adonner, tout le monde peut se l’offrir. De la petite balade récréative à la grande randonnée en montagne, les sentiers sont empruntés pour battre paisiblement la campagne ou défier les chemins escarpés. À votre convenance.

 

Découvrez la randonnée
Découvrez la randonnée - carte
number-5

L'ÉQUIPEMENT NÉCESSAIRE POUR PRATIQUER LA RANDONNÉE   

Pour une randonnée d’une journée, un sac à dos de 20 à 30 litres suffit. Afin de pallier tout imprévu, vous pouvez y ranger nourriture, gourde (ou poche à eau), couteau, papiers d’identité, téléphone portable, éclairage, trousse de premiers soins et couverture de survie. Eh oui, l’aventure c’est l’aventure.

Munissez-vous de chaussures de randonnée testées et faites à votre pied. Enfilez des chaussettes confortables et portez un pantalon léger avec d’éventuelles jambières détachables, pratiques en cas de changement de météo. Couvrez-vous d’un T-shirt respirant, d’une polaire isolante et d’une veste protectrice contre le vent et la pluie.

Dernière chose, n’oubliez pas la carte de randonnée ou le GPS. Cela vous évitera de subir une détresse psychologique aiguë suivie d’un torrent de larmes lequel sera la source d’une colère froide envers les autres, forcément responsables, et enfin de dire « Voilà, on est foutus » à deux pas d’un village inaperçu. Cela vous évitera de vous perdre.

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques et de vos expériences de randonnée via les commentaires !

JULIEN  

Rédacteur sports - Team DECATHLON  

NOUS VOUS RECOMMANDONS ÉGALEMENT LES CONSEILS SUIVANT:

Conseil
randonnée: quelles règles du jeu - teaser
Essai, pénalités, balles de match… Vous connaissez par cœur les règles du tennis ou du rugby. Et la rando dans tout ça ? Bien qu’il n’existe pas de règles du jeu universelles à proprement parler, de grands principes régissent l’activité et chaque espace peut aussi voir appliquer son propre règlement.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE