DÉBUTER LE VÉLO DE COURSE

Vous avez choisi votre vélo de route ? Voici donc quelques conseils qui vous aideront à prendre un maximum de plaisir sur deux roues tout en assurant une progression de vos performances.

NOTRE MARQUE DE VÉLO

La marque de vélo de DECATHLON vous propose les conseils utiles pour votre pratique.

Mais attention à ne pas faire n’importe quoi pour bien commencer et éviter de vous dégoûter de cette pratique sportive à cause d’un trop grand optimisme.

Voir les coureurs professionnels pédaler semble facile, même dans certains cols…mais il en est tout autre quand vous débutez.

POUR DÉBUTER LE VÉLO DE ROUTE, COMMENCEZ PAR UNE CONSULTATION MÉDICALE 

Comme pour tout sport, si vous n’êtes pas sportif, il est toujours bon de consulter votre médecin pour savoir si vous n’avez pas de contre-indication à la pratique du cyclisme.

Un test à l’effort après 35 ans peut même vous êtes conseillé, le cyclisme pouvant amener votre cœur à battre à son maximum.

NE JAMAIS OUBLIER LE CASQUE

Même si cet accessoire n’est pas obligatoire légalement, il est vraiment indispensable pour rouler en toute sécurité.

Les casques vélo aujourd’hui ont fait d’immenses progrès et sont à la fois confortables et parfaitement aérés. Une chute est vite arrivée, surtout si vous débutez, et il serait dommage de se blesser gravement à la tête alors qu’un casque coûte moins de 60€.

NE PAS METTRE DE GRAND BRAQUET

Inutile de vouloir partir trop vite sur un grand développement (grand plateau) et tenter de vouloir suivre des cyclistes qui seraient plus entraînés que vous.

Si vous débutez sur un grand développement, vous irez sans doute plus vite, mais pas très longtemps.

Il vaut mieux essayer de tourner les jambes et ne pas trop faire monter le cœur. Si vous n’avez pas de cardio-fréquencemètre, l’idéal est de vous repérer sur votre souffle. Vous devez pouvoir tenir une discussion sans essoufflement pendant que vous pédalez.

Ainsi, vous saurez que vous ne roulez pas trop vite et que vous travaillez correctement le foncier, le niveau d’effort qui vous permettra de muscler votre cœur et de supporter au fur et à mesure des sorties de plus en plus longues.

C’est d’ailleurs à ce rythme que votre corps brûle le plus efficacement les graisses et vous perdrez donc plus rapidement du poids.

number 4

PROGRESSIVITÉ DE MISE POUR LA DISTANCE

Du côté de la distance, idem, il faut y aller progressivement et ne pas se lancer dans une sortie de 60kms du premier coup. Vous risqueriez de souffrir, notamment au niveau de la selle.

1h00 à 1h30 maxi sur la première sortie. Ensuite, si vous vous sentez bien, vous pouvez rallonger vos sorties de 30mn par semaine.

L’HYDRATATION EN VÉLO DE ROUTE

L’hydratation est un point crucial…par temps chaud bien sûr, mais aussi par temps plus frais. Forcez-vous à boire régulièrement (toutes les 10mn) une à deux gorgées d’eau, sans attendre d’avoir soif. Une fois que vous ressentez la soif, il est trop tard et vous perdez déjà de la force.

De l’eau suffit pour les courtes sorties. Au-delà de 2h et par fortes chaleurs, vous pouvez compléter à l’aide de boissons énergétiques ou en ajoutant du sirop dans le bidon.

Côté solide, fruits secs et barres de céréales seront à consommer sur les sorties de plus de 2h pour éviter toute fringale. Ne surtout pas attendre d’avoir faim pour manger.

COMMENT GÉRER LES CÔTES ?

Avant de vous attaquer à un col des Alpes ou des Pyrénées, vous vous attaquerez sans doute à quelques côtes autour de chez vous.

Plus qu’ailleurs, il va vous falloir gérer votre effort et ne surtout pas calquer votre vitesse sur des cyclistes plus entraînés que vous. Mieux vaut partir un peu plus lentement et pouvoir maintenir sa vitesse, quitte à accélérer sur la fin, plutôt que de partir trop vite et craquer en milieu de côte.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE