DÉBUTER EN HORS-PISTE ?

Tenté par le hors-piste ? Découvrez les conseils et techniques de Cédric Bonnivard, moniteur Freeride à La Clusaz, pour s'attaquer à la poudreuse avec la bonne technique !

ENTRETIEN AVEC CÉDRIC BONNIVARD

Moniteur Freeride à La Clusaz

• Bonjour, peux-tu te présenter rapidement ?

Bonjour,  je suis moniteur de ski et de snowboard depuis 18 ans et préparateur physique au pôle France de ski à Albertville. Je m'occupe du Groupe Génération Freeride à La Clusaz que j’ai créé, avec Vincent Michaud, il y a 4 ans. 

 

• À qui est ouvert le Freeride ? Tout le monde peut-il évoluer en hors-piste ?

Selon moi, le hors-piste est ouvert à tous, mais seulement si vous le faites dans de bonnes conditions. Si vous êtes sûr de votre technique et de votre ski, vous pourrez aisément vous adapter au matériel, à la qualité de neige rencontrée, au terrain et aux conditions du jour et réagir comme il faut en cas de problème. En revanche, si vous n’êtes pas sûr de votre niveau, partez en compagnie d’un guide ou d’un moniteur qui vous emmènera sur un parcours facile comme les bords de pistes, l’endroit idéal pour se tester et apprendre à maîtriser une neige différente.

 

• Comment bien évaluer son niveau et son ski ?

Commencez en douceur avec du hors-piste facile, sur les bords de piste. La neige n’est pas damée et la présence de sapins peut être un formidable moyen d’apprendre à modifier sa trajectoire rapidement, un bon exercice. 

LA TECHNIQUE

• Quelles sont les bonnes techniques à maîtriser une fois lancé en hors-piste ?

La première règle est de bien rester dans sa ligne de pente.

Trop de traversées peuvent provoquer un effet de cisaille dans le manteau neigeux, ce qui représente une réelle source de danger.

Le buste bien droit en allégeant au maximum le poids du corps, les épaules dans l’axe de la pente et le poids toujours en externe au moment de tourner, et vous descendrez votre pente de poudreuse comme dans un rêve.

 

• Comment rester bien équilibré ? Dans la ligne de pente ?

Le principe est d’avoir le buste toujours droit en dissociant bien haut et bas du corps.

Les épaules vers l'aval, on négociera sa courbe en mettant le poids vers l’extérieur.

Après, tout est question de feeling, l’idée étant de rester souple et léger et de faire confiance aux skis. 

LE MATÉRIEL

• La technique dépend-elle du type de ski ?

Oui. Sur des skis traditionnels, vous allez plutôt resserrer les pieds tout en ayant une légère attitude arrière, pour mieux gérer l’avalement (flexion, retour flexion). Alors qu'avec des skis larges typés poudreuse, vous pouvez adopter la même attitude que sur les pistes avec les pieds légèrement écartés, en appui sur le ski aval, les chevilles bien souples. Avec ce genre de ski, les spatules restent visibles, l’effort sera moindre. Et quel que soit votre matériel, skier en poudreuse nécessite de rester assez doux et fin dans ses appuis et ses enchaînements.

 

• Et comment cela se passe en snowboard ? 

Sur l'approche générale de la sortie, il n'y aura aucune différence. Techniquement et en fonction du niveau, certaines retouches seront différentes mais le principe reste le même : savoir être léger!

LES DIFFÉRENTS TYPES DE NEIGE

Qu'en est-il selon le type de neige ? Des techniques différentes ?

Bien sûr, en fonction de la neige, il faudra adapter son ski. Vous pouvez vous fier à ces quelques techniques pour vous en sortir dans à peu près toutes les situations.

 

• Sur neige croûtée :

Privilégiez ce qu'on appelle le virage "stem amont", où l’on ramène son ski vers l’autre pour tourner, un peu à la manière du chasse neige, en moins prononcé. 

 

• Sur neige molle de printemps :

Dans ce cas, mettez un maximum de poids en arrière dans la limite physique de vos cuisses. C'est ce que j’appelle "la technique de survie", l’important étant de pouvoir descendre…

 

• En poudreuse :

Grandes courbes ou godilles, à vous le plaisir ! Mon conseil sera de faire moins de courbes et surtout d'avoir un toucher plus léger. Pour une bonne godille, pensez à bien mettre le poids au milieu du ski, en gardant la spatule visible, sans vous mettre sur l'avant, dans ce qu'on appelle une ‘’attitude intermédiaire’’. 

 

• Dans les bosses :

Là le physique rentre beaucoup en compte. Vous aurez besoin de bien jouer des flexions pour avaler les bosses et savoir changer votre courbe en étant réactif et vigilant. 

LA SÉCURITÉ

Côté sécurité, quels sont les bons gestes à adopter ?

Avant toute chose, il est primordial de bien préparer sa sortie.

Renseignez-vous auprès des pisteurs-secouristes et affinez le tout le matin même en fonction des évolutions climatiques.

Si c’est la première fois que vous empruntez cet itinéraire, n’hésitez pas à partir accompagné par des professionnels. Dans tous les cas, ne partez jamais seul.

 

Deuxièmement, il est nécessaire de partir avec l’équipement minimum de sécurité, à savoir :

un casque, un sac-à-dos, pour le matériel de sécurité aussi bien que pour la paire de gants ou la veste coupe-vent supplémentaire, et qui peut aussi être équipé d'un système "abs", un DVA (Détecteur de Victimes en Avalanche), une sonde et pelle pour localiser et dégager une éventuelle victime.

Un petit en-cas et de quoi s'hydrater, que ce soit de l'eau, du thé ou du café, font aussi partie de l'équipement de sécurité, n'oubliez pas !

À ÉVITER

Les erreurs à ne surtout pas faire ?

Vous appuyer sur le talon du ski, être en arrière. Si vous privilégiez un léger appui languette, vous pourrez vous arrêter rapidement et facilement.

L'autre erreur à éviter est l'appui intérieur, qui vous fera chuter sans aucun doute…

D’autre part, ne surestimez jamais vos forces ou votre forme ! Il est important de savoir faire demi-tour à partir du moment où les conditions ne sont pas réunies.

Enfin, côté sécurité sur le terrain, les consignes de base sont un manuel à suivre dans n'importe quelles conditions ou sur n'importe quel terrain :

• descendre un par un afin de limiter la surcharge

• ne pas s’arrêter au milieu de la pente

• s’arrêter dans un endroit non exposé

Un dernier mot pour conclure? Équilibre, légèreté, réactivité et vigilance, et le hors-piste devient un exceptionnel univers de plaisir et de sensations fortes. Bonne saison à tous !

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE