Cuissard cycliste : avec ou sans sous-vêtement ?

(71)

Voici une question qui revient très souvent. Aussi souvent que celle concernant l’épilation des jambes des cyclistes. La réponse est simple pour l’habitué, mais pour le quidam qui débute le cyclisme de façon plus sérieuse et avec un cuissard donc, cela pose question. Une question qui mérite donc que l’on s’y intéresse et que l’on y apporte une réponse.

PAS DE DÉBAT POSSIBLE, ON NE MET RIEN SOUS UN CUISSARD

Le cuissard est au cycliste ce que le kilt est à l’écossais, donc, on ne porte rien dessous.

Contrairement à l’épilation qui ne revêt aucune obligation en termes d’hygiène et de confort, pour le cuissard, il n’y a pas d’alternative. On ne porte rien sous un cuissard. Ni slip, ni caleçon, ou aucun autre sous-vêtement.

Un cuissard est équipé d’un insert (anciennement appelée peau de chamois) au fond qui est traitée pour être antibactérienne et de nombreux efforts sont faits pour limiter au maximum le nombre de coutures. A quoi cela servirait si c’était pour rajouter un caleçon qui n’est pas antibactérien et dont les coutures et élastiques peuvent blesser ?

EVITER LES IRRITATIONS

Porter un sous-vêtement, ce serait se risquer à des irritations provoquées par le frottement de la peau contre les coutures. Les sous-vêtements ne sont pas prévus pour suivre les mouvements du corps, surtout quand il s’agit d’efforts prolongés avec transpiration de la peau. Les irritations arrivent surtout au niveau de l’intérieur de la cuisse, à l’aine.

Idem pour l’élastique à la taille qui ne manquera pas de vous cisailler la peau. Frottements, cisaillements, le tout cumulé avec la transpiration (chaleur + humidité), voici un cocktail détonnant pour favoriser les infections.

Ceux qui ont déjà connu un problème d’irritation ou de plaie engendrée par un mauvais cuissard ou le port d’un caleçon sous ce dernier s’en souviennent sans doute encore. C’est très douloureux et ça met plusieurs jours pour cicatriser.

Un cuissard quant à lui est spécialement étudié pour épouser le corps humain, limitant les frottements. Il peut arriver qu’un cuissard provoque des irritations s’il n’est pas à la bonne taille ou de mauvaise qualité, mais c’est rare.

Et si je suis quand même irrité parfois ?

Il peut arriver, si vous faites du vélo durant de longues heures par forte chaleur, que malgré un bon cuissard, une légère irritation apparaisse. Cela est dû généralement au sel laissé par la transpiration et aux bactéries qui prolifèrent dans l’humidité et la chaleur.

Dans ce cas, vous pouvez appliquer une crème spéciale cuissard ou de la crème pour bébé. Mais attention, cette crème ne doit être appliquée qu’en dernier recours et non en prévention car elle a tendance à ramollir la peau… et donc favoriser les irritations.

ENTRETIEN DE VOTRE CUISSARD

Ca paraît évident… mais un cuissard doit être lavé après chaque utilisation. D’où la nécessite, pour ceux qui roulent beaucoup, de posséder au moins deux cuissards.

Entre la transpiration qui laisse des dépôts de sel, la pollution de l’air et les inévitables bactéries, le passage en machine est obligatoire.

Attention à bien respecter ces quelques règles si vous souhaitez conserver votre cuissard longtemps :

-Pas plus de 40°. 30° suffisent même généralement avec les machines et lessives modernes
-Ne jamais rajouter d’adoucissant qui obstrue les pores des vêtements respirants
-Faire sécher à l’air libre et non dans un sèche-linge

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
HAUT DE PAGE