Cracher dans les lunettes et autres bizarreries sportives

A la piscine, vous crachez dans vos lunettes sans trop savoir pourquoi ? On vous explique quelques gestes étranges du sport :

  En sport, on a tous nos rituels. Dans les vestiaires, sur la ligne de départ ou sur le banc de touche, certains gestes vous aident à rester dans votre match. Mais de l’extérieur, c’est tout de suite plus surprenant.Alors si vous vous êtes toujours demandé pourquoi cracher dans ses lunettes de piscine ou pourquoi courir sur place au feu rouge, on vous propose quelques explications sur les gestes étranges et autre bizarreries du sport.

conseils-cracher-lunettes-natation-bizarreries-du-sport-marqueur-anti-buée-femme

Pourquoi cracher sur ses lunettes de piscine ?

On commence donc avec un geste que vous avez probablement déjà vu et peut être même fait sans trop savoir pourquoi. Au bord de toutes les piscines, les nageurs et les nageuses étalent consciencieusement un peu de salive sur l’intérieur de leurs lunettes de natation.

Alors, superstition ? Le but est en réalité d’empêcher la buée de se former sur l’intérieur des lunettes : la différence de température entre l’eau de la piscine et votre corps favorise l’apparition d’une couche de buée (comme quand vous êtes en voiture et qu’il fait froid dehors). Et l’intérêt de la salive est de créer une fine pellicule sur l’intérieur des lunettes, pour empêcher la buée de se fixer.

Et si vous n’avez pas envie de jouer avec votre salive en public, ou si vous craignez de mal viser, d’autres solutions tout aussi surprenantes existent : le gel douche, le produit vaisselle, le dentifrice et même la pomme de terre, si vous n’avez pas froid aux yeux ! L’idée est toujours la même, enduire vos lunettes puis les rincer à l’eau douce.

De manière plus conventionnelle, il existe des lunettes déjà équipées d’un revêtement anti-buée. Dans ce cas-là, attention à ne pas toucher ni mettre en contact avec l’eau l’intérieur de vos lunettes. Et si vous peinez toujours, vous pouvez opter pour les marqueurs anti-buée à appliquer sur vos lunettes facilement et rapidement. 

conseils-cracher-lunettes-natation-bizarreries-du-sport-cuissard-femme-btwin

Pourquoi -et surtout comment- porter un cuissard ?

Si vous vous lancez dans le cyclisme, vous avez de grandes chances d’adopter une tenue bien particulière. On ne parle pas des lunettes profilées ni des chaussures à cales mais du cuissard ! Indissociable du vélo, le cuissard se distingue surtout par sa coupe particulièrement moulante.

 

Par aérodynamisme ? Pas vraiment. Si le cuissard est aussi près du corps, c’est pour éviter les frottements. En effet il n’y a pas que vos chaussures que vous usez quand vous enchaînez les kilomètres. Tout particulièrement en vélo, la région de l’aine est sujette aux frottements, à la transpiration et donc aux irritations. Avec son absence de coutures et ses matériaux respirants, le cuissard limite les irritations.

Et l’autre avantage, c’est la présence d’une “peau” au niveau de l’entrejambe qui vous apporte plus d’amorti. Ce qui commence à faire une différence quand vous vous retrouvez en position assise sur une selle pendant plusieurs heures.

 

Vous commencez peut-être à vous en douter, mais le cuissard se porte donc sans rien en dessous ! Pour les mêmes raisons de confort, d’évacuation de la chaleur et de frottements. Comme un kilt donc...

conseils-cracher-lunettes-natation-bizarreries-du-sport-protège-dent-rugby

Pourquoi plonger votre protège-dent dans l’eau bouillante ?

Dans les mains de votre coach entre 2 rounds de boxe, calé en haut de votre chaussette le temps de taper une pénalité au rugby, machonné négligemment depuis le banc de touche quand vous attendez de rentrer en jeu ou toujours pratique pour vous donner un sourire idiot quand vous venez de rentrer un 3 points, le protège-dent est un symbole dans bien des sports. A la fois porte-bonheur et accessoire de protection, on parle d’un objet très personnel - plutôt logique vu qu’il passe son temps dans votre bouche. Et parmis les bonnes habitudes pour créer plus d’affinités avec votre protège-dents, il y a celle qui consiste à le plonger dans l’eau bouillante.

Simple mesure d’hygiène ? Pas vraiment. L’idée d’un protège-dent est évidemment de vous protéger de très près. Et pour y arriver, l’idée est de le mouler en le plongeant dans l’eau bouillante : au bout de 20 ou 30 secondes, le plastique devient malléable et adopte la forme de votre dentition. Ce qui évite par exemple que votre protège-dent se balade d’un côté à l’autre de votre bouche pendant que vous essayez de vous concentrer sur le jeu.

Petite astuce tout de même afin de vous éviter une relation trop intense avec votre porte-bonheur : pensez à l’essuyer ou à le plonger dans l’eau tiède entre l’étape dans l’eau bouillante et l’étape dans votre bouche.

conseils-cracher-lunettes-natation-bizarreries-du-sport-running-femmes

Pourquoi courir au feu rouge ?

Parmis les petits gestes qu’on a toutes et tous remarqués, il y a l’obstination des joggeurs et des joggeuses à continuer à courir sur la place lorsque le feu est rouge. Alors que pour d’autres, l’envie serait plutôt d’interrompre son footing dès que l’occasion se présente. Alors, amour de la course en toute circonstances, surplus de motivation, volonté de ne rien lâcher… Pourquoi continuer à courir à l’arrêt ?

Parce que la course d’endurance est avant tout une histoire de rythme ! Alors pour conserver votre souffle et votre foulée, il est plus facile de courir sur place ou d’enchaîner les montées de genoux que de prendre une pause à passage piéton lorsque vous courez en ville. D’ailleurs, si vous pratiquez le cross-country ou les courses de demi-fond, vous avez une petite idée de l’effet sur les jambes et les poumons des changements de rythme et des accélérations. Sinon, vous pouvez vous arrêter au feu rouge avec les mains sur les hanches lors de votre prochain jogging. Sensations garanties...

conseils-cracher-lunettes-natation-bizarreries-du-sport-maillot-de-bain-entrainement

Pourquoi se raser en natation ?

Et pour finir cet article, on retourne du côté des bassins pour se pencher sur une pratique qui soulève bien des interrogations : pourquoi les nageurs et les nageuses se rasent ? Véritable rituel avant une épreuve ou soin du détail ultime, pourquoi se raser avant de plonger ?

 

Evidemment, on pense tout de suite à la résistance du corps dans l’eau et aux précieux dixièmes de seconde gagnés grâce à une peau à la douceur impeccable. C’est vrai… en partie. Au delà de l’idée que l’absence de poils favorise l’hydrodynamisme, le rasage est surtout une histoire de sensations !

En effet, lors du passage du rasoir, une fine pellicule de peau est enlevée en même temps que les poils. La peau est donc “à vif” et beaucoup plus sensible à la sensation de glisse dans l’eau, si précieuse en natation pour perfectionner vos gestes.

Une pratique confirmée par la natation synchronisée ! S’il n’est pas ici question de chronomètres et de records, le but est de mieux sentir le niveau de l’eau sur les jambes lors de la montée des figures. Et pour ça, l’astuce est de se raser la veille et non pas le jour même !

Et vous, quels gestes du sport vous surprennent ? La vaseline sur les arcades des boxeurs ou des rugbymen, les arbitres qui se passionnent pour les crampons ? Partagez-nous vos questions et vos réponses sur les habitudes étranges et décalées des sportifs et sportives !

MERWEN

Rédacteur équipe DECATHLON Mordu des playgrounds, passionné des parquets, féru des bassins et grand amateur de sport en général.

CES CONSEILS VONT VOUS INTÉRESSER

Conseil
natation synchronisée
Au cinéma cette semaine (octobre 2018), un film français nous parle de natation synchronisée ! L’occasion de se pencher sur ce sport méconnu et de poser la question : les garçons peuvent faire de la “synchro”? Où en est la natation synchronisée masculine ?
Conseil
kin ball
La course à pied, la marche, la natation, le vélo... des sports auxquels on pense assez spontanément. Roller, ski, paddle, squash, danse... emboitent le pas. Au delà des sports "académiques", on peut aussi trouver des sports moins communs, moins connus. Kin ball, tchoukball, dodgeball, sport sirène ou même e-sport... des sports qui ont eux aussi leurs sportifs, leurs terrains, leurs compétitions.  Alors, curieux ? On vous fait découvrir quelques uns de ces sports inattendus.
Conseil
velo intermodal
En tant que digne représentant•e du vélo intermodal, vous aurez sans doute remarqué que vous n’êtes pas tout à fait un cycliste comme les autres. Autrement, sachez que votre entourage, lui, s’en sera aperçu ! Voici pourquoi :

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE