Comment choisir son gilet stabilisateur de plongée

Comment choisir son gilet stabilisateur de plongée ?

(4)

Le gilet stabilisateur se nomme aussi « la stab » par les plongeurs. Son rôle ? Il fixe votre bouteille, affine votre flottabilité, vous remonte en surface sans effort et vous y maintient. Maitriser cet équipement demande souvent du temps : pour vous aider, le mieux est parfois d’avoir votre propre gilet de plongée, d’en connaître tous les atouts comme les faiblesses éventuelles.  

Tour d’horizon avec Décathlon, des critères qui interviennent dans le choix d’un gilet stabilisateur de plongée !

 

Gilet stabilisateur : 3 fonctions, de multiples modèles !

 

 

 

Vous êtes un peu perdu devant les nombreuses références de gilets stabilisateurs ? Procédez par étape en comprenant les priorités de chaque type de gilet.

 

Le gilet classique, ou réglable

 

Certains gilets stabilisateurs se règlent à votre morphologie, votre combinaison

 

Son prix, son adaptation à plusieurs morphologies et à différentes combinaisons, ses poches et sa polyvalence homme/femme en ont fait la stab la plus répandue. Certains gilets stabilisateurs classiques sont même approuvés par DAN Europe.

Malgré son poids, son petit volume et un confort moindre lorsqu’il est beaucoup gonflé, ce gilet se destine à tous les publics pratiquant la plongée loisir, du débutant au confirmé, des enfants aux adultes.

 

Le gilet enveloppant

 

Comme son nom l’indique, cette stab, de grand volume et dotée de larges poches, enveloppe d’air vos épaules ! Elle est principalement utilisée par les moniteurs et les plongeurs confirmés, qui louent sa solidité et son grand volume, utile pour avoir un bloc de déco ou assister un plongeur. Le tout, avec un confort et un équilibre incroyables, dans toutes les positions !

Vigilance toutefois, car ce type de stab est lourd, plus cher et requiert quelques immersions d’adaptation et de réglages.

 

Le gilet technique (ou tek)

 

Certains le nomment aussi « dorsal ». Ce modèle est plébiscité par les photographes et les tekkies de par son volume, ses réglages fins et le dégagement offert sur le torse et le ventre. Bien pratique pour shooter librement !

Les tekkies apprécient son volume de levage qui permet d’avoir plusieurs blocs de déco. Autre avantage : sa modularité et son aide à une position horizontale sous l’eau. Par contre, en surface, rester vertical est plus difficile avec ce gilet !

 

La stab de voyage

 

Dans sa version dorsale ou classique, la stab de voyage se révèle très légère et pliable, car sans back-pack rigide – cet élément qui fixe et répartit le poids de votre bouteille sur la stab. D’où ses défauts aussi : moins robuste, moins confortable et plus pauvre en poches qu’un gilet classique. Mais indispensable en voyage de plongée ! 

 

Les fonctionnalités et critères techniques d’un gilet de stabilisation

 

Choisir son gilet de plongée en faisant le point sur ses besoins, sa pratique

 

Une fois décidé pour un type de gilet, intéressez-vous à quelques points plus précis et techniques, comme :

 

-        le confort : un col rembourré est un plus dans la protection des irritations du cou et un dosseret matelassé est un gage de confort certain. Surveillez aussi la qualité du back-pack ;

-        la solidité : elle est précisée par un indice (500, 1000…) donné en denier ou en cordura. Plus il est élevé, plus le gilet est solide. Recoupez cette précision en comparant aussi au toucher !

-        les accessoires : poches et anneaux sont capitaux pour ranger ou accrocher votre octopus, torche de plongée et tables de plongée. Des rangements sont spécifiques à votre couteau et votre parachute. Certaines poches de lest sont renforcées et largables rapidement, d’autres sont logées sur le dos afin de vous aider à conserver un bon équilibre hydrodynamique. Pas besoin d’anneaux superflus : 3 ou 4 suffisent ;

-        l’inflateur : il gonfle la stab via un tuyau ou un système intégré de type 1 molette ou 2 boutons. Comparez sa vitesse de gonflage, sa réactivité, sa sensibilité et son accessibilité ;

-        les purges : en général, du côté droit sont présentes les purges rapides, sur l’épaule et en bas du dos tandis qu’une purge lente est intégrée à l’inflateur. Vérifiez leur positionnement, leur accessibilité (pensez aux gants !) et leur qualité.

-        Le prix : un bon gilet démarre souvent à 149,99 € ;

 

Les bons gestes pour entretenir son gilet de plongée

 

Suivez le guide vidéo proposé par Subea !

 

 

 

 

 

Au quotidien, pensez aussi à ne pas surcharger votre stab : évitez le surlestage et portez la bouteille par une poignée plutôt que par le gilet.

De même, ne vous frottez pas aux reliefs et ne posez pas le bloc par-dessus la stab sur le quai. Révisez l’inflateur en cas de fuite ou de dysfonctionnement.

Après chaque plongée, vous n’avez qu’à tremper votre gilet de stabilisation dans l’eau claire et le vider via sa purge rapide basse. Séchez et stockez-le à l’ombre. En fin de saison, ajoutez quelques gestes à cet entretien technique pour un stockage dans de bonnes conditions.

Alors, quel sera votre nouveau gilet stabilisateur de plongée cet été ? 

 

Rendez-vous sur le blog de Subea pour découvrir l'actualité de la marque et partager les expériences de passionnés en plongée.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
HAUT DE PAGE