Choisir son masque de snorkeling

Comment choisir son masque de plongée ?

(15)

Dans l’eau, votre œil n’est pas capable de vous offrir une vision nette : en revanche, c'est ce que permet le masque de plongée, en intercalant de l’air entre vos yeux et l’eau. Mais avant de faire le grand plongeon, il vous faut choisir votre masque de snorkeling, d’apnée ou de plongée parmi les très nombreux modèles proposés.

Découvrez les conseils Décathlon pour vous aider à y voir plus clair, en rayon comme sous l’eau, et trouver le bon modèle, à la bonne taille !

 

Choisir un masque de plongée sous-marine adapté à son activité

 

 

Vous pratiquez le snorkeling ? Le masque Easybreath est parfaitement adapté pour le snorkeling pur, aussi appelé palmes-masque-tuba (PMT). Vous le distinguez rapidement à sa forme : ce masque facial révolutionnaire, innovation Subea, vous permet de respirer par la bouche comme par le nez. Il offre également un grand champ de vision, mais attention, vous ne pouvez aller sous l’eau avec.

Vous pratiquez la plongée ? Les masques de plongée sous-marine conviennent aussi bien à la pratique du PMT qu’à la plongée en passant par l’apnée loisir. Champ de vision et confort sont chez eux les maîtres mots !

Vous pratiquez la chasse sous-marine et l’apnée pure ? Il existe des masques dédiés à ces activités qui se distinguent par leur petit volume en vue de limiter le placage de masque et la déperdition d’air.

 

Comprendre les critères techniques de chaque type de masque de plongée

 caractéristiques techniques d'un masque de snorkeling

 

Le masque Easybreath est idéal pour les enfants qui débutent en snorkeling, les plongeurs anxieux et ceux qui ont du mal avec la dissociation bucco-nasale. Il recrée les conditions familières de la surface afin de vous permettre une découverte aisée du milieu sous-marin.

Son large champ de vision et sa respiration nasale et/ou buccale apaisent, tandis que son système anti-buée intégré et son tuba garanti sans prise d’eau rassurent.

 

Les masques de plongée ont quant à eux une priorité : faciliter l’accès à vos narines pour vous permettre d’effectuer le Valsalva à la descente et de vous garantir un bon champ de vision dans l’eau. À vous ensuite de sélectionner les contours de votre masque :

- jupe mono ou bi-matières (plus souple et étanche), noire ou même transparente afin de réduire l’effet tunnel parfois ressenti ;

- mono ou bi-verres : champ de vision dégagé pour le premier, possibilité de poser des verres correcteurs pour les seconds. Attention : la forme et l’inclinaison des verres ont une influence directe sur le champ de vision !

- de couleurs vives ou au contraire, tout noir ;

- avec cerclage plastique ou sans cadre : le verre est alors pris directement dans la jupe pour plus de légèreté et de résistance ;

- avec une sangle en textile, bienvenue sur les cheveux longs, ou en silicone, plus adaptée à une capuche et à des cheveux courts.

 

Du côté des masques de chasse/d’apnée pure, ils sont presque toujours bi-hublots et souvent de petit volume afin de limiter les pertes d’air à la descente. Certains cachent presque entièrement les yeux, ne laissant voir que la rétine dans le but de vous laisser approcher plus facilement des poissons très timides. Pour parfaire cet aspect « discrétion », la plupart des masques de chasse sont de couleurs sombres ou aux motifs « camouflage ».

 

Choisir la bonne taille de son masque d’apnée ou de plongée

Choisir un masque adapter à votre pratique et bien l'utiliser

 

Pour choisir son premier masque, il est souvent indispensable de l’essayer en magasin. Testez ainsi les différentes tailles de masque de snorkeling Easybreath. Lorsque le masque est placé sur votre visage, la bonne taille ne laissera aucun espace entre votre menton et la jupe en silicone, tout en restant confortable.

Pour les masques de plongée classiques, trouver la bonne taille passe souvent par une manipulation simple, mais efficace : positionnez le modèle sur votre visage, sans la sangle. Inspirez par le nez : le masque doit tenir tout seul. Ensuite, mettez la sangle et réglez-la doucement sans trop serrer : de l’air doit pouvoir sortir du masque. 

C’est le cas ? Alors, il ne vous reste plus qu’à choisir le modèle le plus confortable et vous offrant le meilleur champ de vision !

 

Éviter la buée dans son masque de plongée : des astuces !

éviter la buée dans son masque de plongée

 

Pour les masques Easybreath, rien à faire ! Ils sont déjà équipés d’un système de ventilation intégré qui empêche toute formation de buée.

Besoin d’une astuce anti-buée pour votre masque de plongée sous-marine ? Avant chaque plongée, appliquez un produit anti-buée (ou du liquide vaisselle, du dentifrice, de la salive…) sur la vitre intérieure que vous rincez juste avant de vous mettre à l’eau !

Pour entretenir votre Easybreath et tout autre type de masque, prenez soin de garder leur intérieur propre afin d’éviter les poussières et autres impuretés. Préservez aussi l’étanchéité de la jupe de votre masque en le rinçant après chaque plongée et en le rangeant dans sa boite de transport. 

À la maison, stockez-le à l’abri de la lumière et de la chaleur, car le soleil n’est définitivement pas l’ami du plastique et du silicone.

Vous avez trouvé « le » masque qui vous convient ? Ajoutez-le à votre équipement de snorkeling ou de plongée et portez un nouveau regard sur les splendeurs sous-marines !

 

Rendez-vous sur le blog de Subea pour découvrir l'actualité de la marque et partager les expériences de passionnés en snorkeling.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Conseil
Conseils pour bien choisir son tuba

En plongée, un tuba est indispensable pour respirer sous l'eau, cependant nous pouvons voir des variantes selon les disciplines aquatiques.

(16)
HAUT DE PAGE