Choisir ses palmes de plongée

Comment choisir ses palmes de plongée ?

(14)

Sans la palme, point de salut pour le plongeur et l’apnéiste ! Conçues à l’image des nageoires des poissons, les palmes de plongée et de snorkeling vous propulsent aisément et de manière fluide, sans à-coups... À condition d’avoir choisi un modèle adapté à votre pratique et de savoir bien l’utiliser ! Guide pratique Décathlon pour bien choisir vos palmes et progresser dans votre technique de palmage.

 

Quelles palmes pour quelle pratique ?

Des palmes pour le snorkeling

 

 

 

Pour la pratique du snorkeling, il est conseillé d’opter pour des palmes souples et légères. Certaines sont un peu plus rigides et solides pour vous apporter plus de polyvalence : un modèle qui convient tant pour la randonnée palmée que la plongée ou même l’apnée. Deux palmes, trois activités ! 

 

Des palmes pour la chasse sous-marine ou l’apnée

Vous chassez ? Alors, ciblez des palmes longues et nerveuses : très rigides, elles vous propulsent puissamment, de façon proportionnelle à leur longueur. Les voilures en carbone améliorent leur puissance et leur légèreté. De ce fait, ces palmes sont aussi plus fragiles. À réserver aux palmeurs confirmés, donc ! 

 

Des palmes pour la plongée sous-marine

Pour avancer dans l’eau muni de tout votre équipement de plongée, il va vous falloir de la puissance. Les palmes vont vous l’offrir ! Le choix de palmes pour la plongée est vaste, avec de multiples coloris, longueurs et souplesses.

Votre mémo : plus vos palmes sont longues et rigides, plus elles sont puissantes… mais les efforts demandés le seront aussi !

 

Pour votre confort et votre maintien, vous aurez aussi à choisir entre des palmes réglables ou chaussantes :

- les premières sont assez rigides, simples à enfiler, mais nécessitent souvent un bottillon adapté ;

- les secondes seront parfaites pour une utilisation pieds nus en mer chaude ou avec de fins chaussons. Elles entourent votre pied, ce qui booste leur rendement ! Attention : délicates à enfiler, les palmes chaussantes se révèlent parfois fragiles.

 

Choisir ses palmes de plongée, les caractéristiques techniques

 

Quelle taille pour vos palmes de plongée ?

Quel que soit le sport envisagé, une technique permet de déterminer la taille de palme qu’il vous faut.

 

Essayez un modèle et placez-vous debout, sur la pointe des pieds : la palme doit suivre votre talon et se décoller du sol.

- Votre talon se lève tout seul ? Les palmes sont trop grandes.

- Vous êtes serré ? Testez une palme de taille supérieure, quitte à mettre de fins chaussons !

- Vous avez l’intention de faire du snorkeling en famille ? Découvrez les palmes spéciales enfants !

 

Comment améliorer votre palmage ?

 

 

LA TECHNIQUE CLASSIQUE : LE CISEAU

Cette technique allie 2 mouvements partants de votre hanche :

- 1er mouvement : votre jambe est en haut, votre genou plié à 45° et votre talon tiré vers l’arrière (axe tibia/pied le plus droit possible). Votre jambe descend et se tend. Votre palme suit en repoussant l’eau vers l’arrière, ce qui a pour effet de vous propulser ;

- 2e mouvement : l’autre jambe reste droite et remonte pour vous propulser (ou pas). Restez bien à l’horizontale et étirez-vous bien. L’amplitude, la force et la fréquence de palmage pourront varier selon vos sensations, votre forme physique, votre souplesse, vos palmes et le courant. Ajustez votre palmage !

 

Quel palmeur êtes-vous ?

Le palmeur du genou : votre cuisse ne bouge quasiment pas. Par contre, votre mollet s’active à la façon d’un essuie-glace ! Votre rendement est correct lorsque votre pied est en extension (en descente), mais il devient mauvais dès que votre pied n’est plus en extension. Des palmes à voilures déportées sont vos meilleures alliées, dans ce cas. Tendez les orteils ! 

Le palmeur académicien : vous palmez alternativement de haut en bas, bien verticalement, avec une bonne amplitude et surtout avec votre pied en extension permanente. Choisissez les palmes que vous voulez pour cette technique au meilleur rendement !

Le cycliste : vous débutez en palmage et pédalez comme sur un vélo. À éviter, car inefficace !

 

Pratiquer en mer ou en piscine, mais pratiquer !

Rome ne s’est pas faite en un jour, votre technique de palmage non plus ! Travaillez régulièrement le geste, l’amplitude, l’hydrodynamisme et la fluidité. Au fil des séances, les crampes du début ne seront plus qu’un mauvais souvenir.

Essayez, pratiquez et trouvez vos palmes de préférences en testant plusieurs modèles.

Vous avez choisi les kits palmes-masque-tuba pour toute la famille ? Briefez vos apprentis snorkeleurs sur les consignes de sécurité en randonnée aquatique, enfilez vos palmes, et à vous les merveilles des fonds marins ! 

 

Rendez-vous sur le blog de Subea pour découvrir l'actualité de la marque et partager les expériences de passionnés en plongée.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
HAUT DE PAGE