COMMENT SAVOIR SI JE PROGRESSE AU BILLARD ?

Ça fait un an que vous jouez régulièrement, et quand vous ratez la même bille 5, 6, 10 fois de suite, la crise de nerf n’est pas loin, le doute s’installe. Et comme je vous comprend. Mais rassurez vous, tous ces petits ratages sont tout à fait normaux ! Et pourtant les progrès sont là, sous votre nez. Comment les voir ? Réponse dans cet article.

 

 

l'échec rend meilleur billard decathlon
1

 L’ÉCHEC VOUS REND MEILLEUR

Le billard est à la fois un sport frustrant et extrêmement satisfaisant. Comme le skateur qui essaie 100 ou 200 fois de faire une figure (ou un tricks comme on dit dans le milieu) avant d’y arriver, même une seule fois, le joueur de billard se doit d’être patient, humble, et apprend à gérer ses émotions. Car en effet, quand cette stupide bille pointée (au billard français) ne prend pas l’effet que vous voulez lui donner, il y a de quoi être frustré et même (selon les personnalités) carrément en colère.

A force de jouer, vous gagnez donc en patience, vous être moins durs avec vous même, et vous acceptez le fait d’échouer. Tout ceci participe à votre progression, car plus vous serez calmes, plus vous arriverez à maîtriser le stress, et mieux vous jouerez. C’est un sport de persévérance, qui conduit directement à de grands moments de joie et de satisfaction.

la moyenne au billard français decathlon
2

LA MESURE, IL Y A QU’ÇA D’VRAI

Au billard Français, il existe un indicateur simple pour évaluer votre progression : la moyenne de réussite. Vous prenez le nombre de coups réussis, divisé au nombre de coups joués, et vous obtenez une moyenne. Par exemple, sur une partie, je joue 90 coups, j’en réussis 45, cela me fait donc une moyenne de 0,5 (45 / 90 = 0,5). Débutant, vous obtenez souvent une moyenne entre 0,3  et 0,7. Joueurs avertis, vous obtenez une moyenne souvent supérieure à 1. Joueurs intensifs, vous aurez une moyenne supérieure à 5, mais visez une moyenne de 10.

Au Billard anglais, au snooker ou au billard américain, deux indicateurs principaux vous aideront à mesurer votre progression :

- La moyenne par partie où vous gardez la main. Par exemple, au billard américain, si vous mettez toutes vos billes en 3 fois sur l’ensemble de la partie, c’est toujours mieux qu’en 5, 6, 7 fois. Le comble étant bien sûr de faire ce qu’on appelle un “perfect”, qui consiste à casser, puis à mettre toutes ses billes sans que votre adversaire puisse jouer une seule fois. C’est le “Graal” de tout joueur de ces trois disciplines.

- Le nombre de coups réussis VS le nombre de coups joués. Que votre stratégie soit offensive ou défensive, un coup réussi consiste juste à réussir à faire ce que vous aviez en tête avant de jouer. La chance peut parfois être votre alliée, mais vous devrez surtout compter sur votre précision et votre gestion de la force (toutes allusions à des films de science-fiction n’ayant pas cours ici) pour réussir.

3

LA MAÎTRISE DES COUPS TECHNIQUES

Il existe une foultitude d’effets qui influent sur la trajectoire et le replacement de la bille de jeu. Les plus communs sont : le rétro, le coulé, et les effets à droite ou à gauche qui permettent surtout d’influencer la trajectoire après choc avec une bande. Il existe également des coups techniques qui utilisent les bandes, le plus connu étant le “3 bandes”, qui nécessite une maîtrise et une lecture des trajectoires irréprochable. Plus difficile encore, le “7 bandes”, qui n’aura d’utilité que dans des cas très spéciaux.

Retrouvez toutes nos vidéos tutos pour apprendre à faire ces coups :

Les coups techniques font partie intégrante du jeu, et permettent souvent de se sortir de situations délicates. C’est pourquoi il est utile de les travailler. 

Vous comprendrez alors que la posture de votre bras arrière est essentiel, que la stabilité de votre main avant (votre “chevalet”) l’est tout autant, et que le fait de mettre de la craie régulièrement permet d’éviter les “fausses-queues” si peu agréables. Une bonne posture change tout, car elle permet de vous concentrer totalement sur la gestion de votre force et sur le choix de votre stratégie.

4

 MAUDITE CHAISE !

Le syndrome de la chaise, ça vous dit quelque chose ?

Vous avez cassé, ou fait le 1er point au billard Français, mais avez manqué votre coup une fois, puis avez passé la main à votre adversaire. Il réussit 2, 3, 4 coups. Vous finissez par vous asseoir pour patienter.

.

.

Le temps commence à se faire long.

.

.

.

Vraiment long.

.

.

.

19 points d’affilés ! Bon ça suffit ? J’aimerais bien jouer !

Le syndrome de la chaise, LA punition que chaque joueur de billard a déjà vécu au moins une fois. Avec le temps, vous devenez meilleurs, et la chaise a moins le loisir de vous voir. Parfois même, vous vous retournez pour l’observer avec un mélange de défi et de nostalgie.

Puis celle-ci trouve de nouveaux occupants, pour votre plus grande satisfaction !

Bye-bye la chaise, c’était sympa, mais je te laisse à d’autres.

TÉMOIGNAGE/

Découvrez l’expérience de Denis, joueur de Billard Américain depuis 2 ans :

SIMON : Salut Denis ! Alors, je sais que tu as démarré le billard il y a quelques années, tu peux m’en dire plus ?

DENIS : J’avais des restes de pratique de billard, mais celle qu’on a tous en étant étudiants ! Le simple fait de rentrer une bille, d’empocher une bille, c’était juste un plaisir. C’est par la suite, en fait, que j’ai pu comprendre les principes de base et les principes un peu plus poussés du billard, qui ne sont pas seulement empocher des billes, mais aussi savoir se re-positionner et développer une stratégie de jeu. Le plus frustrant c’est de louper la bille ! Notamment sur les longueurs de table, car sur les largeurs on arrive facilement à retrouver ses marques. Sur les longueurs, c’est vrai que c’est vraiment compliqué, frustrant, de louper un tir qui paraît facile, et de se rendre compte qu’en fait il ne l’est pas tant que ça. Quand on se fait une partie complète à juste regarder sans jamais se lever pour jouer, c’est une belle leçon d’humilité !

SIMON : Merci pour ce tour d’horizon. Est-ce que tu peux me dire ce qui t’as aidé à progresser depuis ces quelques années ?

DENIS : Ce qui m’a aidé le plus c’est l'entraînement. Un peu comme dans tous les sports, c’est la pratique et l'entraînement qui font progresser, et de comprendre les principes de stratégie de jeu qui permettent de construire, et finalement de se rendre compte que le billard ce n’est pas empocher des billes difficiles mais bien se re-positionner pour que toutes les billes soient faciles.

SIMON : C’est très clair. Dis, moi si là je te donner une machine à remonter le temps, et qu’on atterrit au moment où tu as tiré ta première bille, quel est le conseil que tu te donnerais ?

DENIS : Moi quand j’ai repris, à chaque fois, même si j’étais un peu frustré, il y avait du plaisir, et je pense qu’à partir du moment où on se fait plaisir à pratiquer un sport, les méthodes peuvent varier, mais le principal c’est d’avoir du plaisir à le faire.

SIMON : Un dernier conseil ?
DENIS : Il y en aurait plusieurs, mais déjà, n’ayez pas peur, parce que ce n’est pas insurmontable, loin de là, et surtout faites vous confiance ! Il faut savoir que c’est principalement un sport de stratégie, mais faites vous confiance, osez, foncez, et quand ça fonctionne, vraiment, on est très satisfaits !

Vous l'aurez compris, de prime abord le billard peut générer de la frustration. Grâce à elle vous devenez exigeants, vous vous donnez beaucoup pour réussir. L'entrainement, la mesure, les bons adversaires sont autant d'atouts qui vous donnent l'énergie et la rigueur nécessaire pour devenir un•e champion•ne. Alors faites vous plaisir, car sans plaisir, pas de billard !

 

 

signature Simon

SIMON

Equipe communication, Sport Billard

Joueur de billard depuis 25 ans. 20 ans d'escalade dans les doigts. Runner en progression. #Team Decath.

CES CONSEILS POURRAIENT VOUS INTÉRESSER 

Conseil
Progresser au billard avec decathlon
“ C’est décidé, je vais progresser au billard !” Mais comment m’y prendre ? Par où commencer ? Nous sommes partis à la rencontre d’Erwan, Champion de billard anglais (blackball), pour qu’il nous partage ses 4 astuces pour vous aider à atteindre vos objectifs.
Conseil
billard
Y a t-il une part de chance dans le billard ? Est-ce que la chance ou la malchance interviennent plus ou moins en fonction de notre niveau de pratique ?
Conseil
billard
Le billard apporte bien une amélioration de la condition psychique, favorise le développement de relations sociales et compte bien nombre de compétitions. On vous donne 4 bonnes raisons qui font que le billard, c'est bien du sport.
Conseil
billard
Qu’on le voit comme un sport, une passion, un loisir… ou tout ça à la fois, certains faits restent indéniables : le billard procure un certain nombre de bienfaits. Bon pour le corps, bon pour l’esprit… On vous dit tout !

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE