COMMENT RÉUSSIR SES PREMIÈRES LIGNES MONTÉES ?

Au même titre que le choix de la canne ou de l'amorce, le montage des lignes est un sujet passionnant et souvent passionné. Les discussions peuvent être très longues entre pêcheurs rendant parfois l'apprentissage compliqué pour celui qui souhaite s'initier au montage. Pourtant, il n'y a rien de sorcier dans le choix des flotteurs, du fil ou des nœuds et les premières lignes peuvent être réalisées plus rapidement que vous le pensez. De quoi occuper vos longues soirées d'hiver en rêvant à tous les beaux poissons qu'ils vous restent à prendre... Nous vous proposons de découvrir toutes nos astuces pour vous aider à réussir vos premières lignes pour la nouvelle saison.

LA LIGNE EN 5 POINTS

La ligne se compose de 5 points majeurs à retenir :

1 – Le corps de ligne ­- En fil de nylon.

2 – Le flotteur – Indique la touche et soutient la ligne.

3 – La plombée – Équilibre la ligne dans l'eau pour une bonne présentation de l’appât.

4 – Le bas de ligne – Fil en nylon plus fin et plus discret que le corps de ligne.

5 ­- L'hameçon -­ Pour fixer l'esche et ferrer le poisson.

 

Pour le stockage et le transport, la ligne s'enroule sur un plioir. Vérifiez que ce dernier soit suffisamment long et large pour ne pas abîmer le flotteur

LE CORPS DE LIGNE

Le corps de ligne constitue la base de votre montage. Généralement en fil nylon, c'est la partie de la ligne qui va être rattachée au scion de la canne. C'est également sur le corps de ligne que sera fixé le flotteur et les lests. Sa longueur peut varier de 2m à 7m et le diamètre du fil va du 18/100 pour les pêches de beaux poissons (carpeaux, tanches, brèmes) au 8/100 pour les pêches fines de petits poissons blancs (gardons, ablettes, rotengles).

LES FLOTTEURS

Élément primordial de la ligne, le flotteur joue plusieurs rôles à la fois. Il doit indiquer la touche du poisson lorsque celui­ci se saisit de l'esche et doit également soutenir la ligne lestée en lui permettant de dériver naturellement. Afin de comparer les flotteurs sur ce point, la portance (la masse nécessaire pour ajuster l'équilibrage) est exprimée en grammes sur le flotteur. Le choix de la forme du flotteur se fait en fonction du courant présent dans la zone où vous souhaitez pêcher.

Un flotteur trapu pour pêcher les eaux courantes comme les rivières, canaux ou fleuves.

Un flotteur de forme allongée est très sensible à la touche car il offre moins de résistance à la coulée. Il s'utilise dans les zones ou le courant est nul (lac, étang).

Pour fixer le flotteur, il suffit de passer le fil du corps de ligne dans l’œillet et le faire ressortir dans la bague qu'on enfile ensuite sur la quille. Par la suite, vous pourrez ajuster le flotteur en le faisant coulisser sur la ligne.

#L'astuce Caperlan
Pour une meilleure fixation du flotteur, coupez la gaine en deux et positionnez­ les aux extrémités de la quille.

LE LESTAGE DE LA LIGNE

Couramment appelée plombée, le lestage permet d'équilibrer le flotteur et maintient la ligne tendue dans l'eau pour une bonne présentation de l'appât. Les lests se présentent sous plusieurs formes :

­Plombs sphériques percés ou fendus : Ce sont les plus couramment utilisés pour lester la ligne. De forme ronde, ils sont disponibles en plusieurs grammages. ­

Olivettes percées ou fendues : de forme allongée, l'olivette permet de disposer une masse et un poids importants sur un point précis de la ligne. Pour les lignes lourdes destinées à pêcher dans le courant. 

LA RÉPARTITION DE LA PLOMBÉE

Ces 5 types de plombée permettent de faire face à de nombreuses situations Une bonne répartition des plombs est primordiale pour un bon équilibre de la ligne. Les exemples en image ci­dessous permettent de faire face à de nombreuses de situations.

Exemple 1: répartition type pour la pêche des petits poissons aux vers de vase/pinkies (étang, lac).

Exemple 2 : montage pour la pêche des poissons blancs à l'asticot en étang et lac.

Exemple 3 : ce type de plombée s'utilise pour la pêche de fond.

Exemple 4 : une plombée dégressive permet de maintenir la ligne dans le courant efficacement, tout en gardant de la souplesse pour la présentation de l'appât.

Exemple 5 : ce montage est très efficace pour la pêche de la brème en rivière.

 

#L'Astuce Caperlan
Une astuce consiste à positionner un petit plomb rond entre la plombée principale et l'hameçon. A la touche, le poisson ne le détecte pas alors que le flotteur réagit. À vous de rester concentré pour ne pas rater cette touche tout en finesse, révélée grâce au plomb de touche.

LE BAS DE LIGNE

Plus fin que le corps de ligne, le diamètre du fil peut varier de 14/100 pour les beaux spécimens jusqu'à6/100 pour les petits blancs les plus méfiants. D'une longueur de 15 à 40 cm, il est raccordé au corps de ligne par un montage simple et efficace : «le boucle dans boucle».

Ainsi, si la ligne est sollicitée trop violemment, la casse se fera au niveau du bas de ligne. Il suffira alors juste de remonter un nouveau bas de ligne de la même manière sans avoir à recommencer toute la ligne.

Commencez par faire une boucle à l’extrémité du corps de ligne et du bas de ligne.

Une fois les deux boucles prêtes à chaque extrémité, il ne reste plus qu'à les passer l'une dans l'autre pour effectuer un raccord simple et sûr.

LES HAMEÇONS

Pour l'armement de la ligne, on privilégie l'utilisation d'hameçons à palette, plus discrets que leshameçons à œillets. Un hameçon de forme ronde (1) sera préféré pour pêcher à la graine tandis qu'un hameçon cristal (2) conviendra à la plupart de esches.  La taille de l'hameçon est définie en fonction de la taille de l'appât. La règle du «petit appât = petite taille d'hameçon et gros appât = grosse taille d'hameçon » s'applique généralement.

Exemple : ­

Extra fin de fer : n°22 à 26 pour les vers de vase ­

Fin de fer : n°16 à 22 pour la pêche à l'asticot

Si vous décidez d'utiliser des hameçons sans ardillons afin de ne pas blesser le poisson une fois celui­ci ferré, vous devrez veiller en action de pêche à ne jamais relâcher la tension sur le fil en maintenant la ligne tendue en permanence.

En suivant ces étapes, vous découvrirez rapidement comment réussir à monter vous même vos premières lignes. C'est un excellent moyen de prendre du recul et mieux de préparer ses futures sorties. Et puis, le plaisir est plus fort lorsqu'on prend du poisson avec une ligne que l'on a monté soi ­même...

LES CONSEILS PRÉFÉRÉS DES PÊCHEURS !

Conseil
Il est parfois difficile d'interpréter les conséquences du lancer d’une boule d’amorce. Voici quelques schémas et explications, qui nous l’espérons, vous aideront à mieux comprendre comment optimiser votre amorçage et avoir plus de touches.
Conseil

Voici comment mettre toutes les chances de votre côté pour bien réussir votre partie de pêche.

(12)
Conseil
Au même titre que le choix de la canne ou de l'amorce, le montage des lignes est un sujet passionnant et souvent passionné. Nous vous proposons de découvrir toutes nos astuces pour vous aider à réussir vos premières lignes pour la nouvelle saison.
Conseil
Une canne, un fil, un flotteur ... il n'en faut pas plus pour découvrir les joies de la pêche au coup. Idéale pour débuter, cette technique n'en est pas moins passionnante et permet de faire des parties de pêche sensationnelles avec beaucoup de poissons (gardons, ablettes, brèmes...) tout au long de l'année.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE