Comment limiter les crevaisons à vélo ?

COMMENT LIMITER LES CREVAISONS À VÉLO ?

S’il est un pépin mécanique qui est courant et redouté chez les cyclistes, ce sont bien les crevaisons de vélo.

UN IMPONDÉRABLE, PUISQUE À PART AVOIR DES PNEUS PLEINS, LES CYCLISTES SERONT TOUJOURS SUJETS À CE PROBLÈME.

Mais fort heureusement, il existe de nombreuses petites astuces pour éviter que l’on ne perce trop souvent. Des astuces qui me permettent de ne crever qu’une à deux fois maximum par an à raison de 8000km.

comment-limiter-les-crevaisons-velo-tp
number 1

DES PNEUS DE QUALITÉ

Si vous faites du vélo loisir ou que vous êtes simple cyclotouriste voire cyclosportif, attention aux pneus que vous allez choisir. Les pneus très haut de gamme, typés compétition, ont bien souvent la préférence des cyclistes, mais bien que très performants de par leur rendement et leur légèreté, ils font l’impasse sur quelques renforts anti-crevaison.

Pour ne prendre qu’un exemple chez Michelin, le Pro 4 Service Course qui comme son nom l’indique est typé course, bénéficie de moins de renforts anti crevaison que le Pro 4 Endurance.

Les puristes verront avant tout que le modèle course pèse 200g contre 225g pour le modèle Endurance, mais cela ne fait au final qu’un gain de 50g sur les deux pneus. Est-ce que le potentiel gain de performance contre-balance le temps perdu sur une crevaison ?

Malheureusement, beaucoup se tourneront avant tout vers le Pro 4 Service Course plutôt que le modèle Endurance.

Mais quels que soient les pneus choisis, ils ne seront malheureusement pas une solution 100% anti-crevaison.

btwin_comment-limiter-les-crevaisons-a-velo-3
number 2

ADOPTEZ LA BONNE PRESSION

Une des origines des crevaisons vient parfois du pincement de la chambre à air. Une pression trop basse rendra le roulage plus confortable mais vous exposera bien plus aux pincements.

On a coutume d’indiquer une pression équivalente à 10% du poids du cycliste. Un cycliste de 70kg devra donc adopter une pression de 7 bars environ. Mais sans dépasser 8 bars en général, même pour un cycliste de 90kg.

Ces pressions sont valables pour des pneumatiques de 23mm de section. Pour du 25mm de section, il est conseillé de gonfler à 0.5 bar de moins.

Mais ces pressions ne sont qu’indicatives. Pour ma part, avec 71kg, je gonfle à 6 bars devant et 6.5 bars à l’arrière sans crever plus d’une à deux fois par an en général. La dernière fois que j’ai crevé, ça a été dû à une grosse épine que même une pression de 8 bars n’aurait pas évité.

comment-limiter-les-crevaisons-velo-tp
number 3

VÉRIFIEZ VOS PNEUS RÉGULIÈREMENT

Vous devez au moins une fois par semaine vérifier la pression de vos pneus. Les chambres à air ne sont pas totalement étanches et perdent leur pression au fil des jours. Si vous n’y prenez par garde, vous pourriez bien perdre 1 à 2 bars en quelques semaines.

Une vérification visuelle, notamment après une sortie sous la pluie, permettra de retirer tous les petits silex qui s’incrustent dans la gomme. S’ils ne sont pas retirés, ils finiront par rentrer de plus en plus profondément jusqu’à atteindre la chambre à air et provoquer une crevaison lente.

Cette vérification vous permettra aussi de contrôler l’état général du pneu (coupures dues à des cailloux ou trous, usure en raison d’un patin mal réglé ou usure au fil des kilomètres). Un pneu dont l’usure est avancée devra être remplacé, car plus le pneu est usé, plus les chances de crever sont grandes. Certains pneumatiques disposent de témoins d’usure. Tenez-en compte, sinon, vous risquez bien de crever plus que de raison.

UN FOND DE JANTE IMPECCABLE

Sans doute le grand oublié lors de l’entretien des roues, pneus et chambres. Même si de plus en plus de roues se dispensent d’un fond de jante, celles qui en sont pourvues sont encore nombreuses.

Et un fond de jante s’use. Son rôle est de protéger la chambre des têtes de rayons. Il subit des pressions de 7 bars et plus et s’use plus ou moins vite. Profitez d’un changement de chambre ou pneu pour l’inspecter minutieusement. S’il présente une craquelure voire un trou, changez-le.

btwin_comment-limiter-les-crevaisons-a-velo-5
number-5

SUR LA ROUTE, ANTICIPEZ

Ce qui est valable pour les virages et divers obstacles l’est aussi pour tout ce qui augmente le risque de crevaison. Tessons de verre, trous, cailloux, nids de poule, grille, herbe fraichement coupée ou résidus d’élagage d’arbres sont autant de choses sur lesquelles il faudra éviter de rouler.

Il convient donc d’anticiper, car avant de vous déporter pour éviter ces obstacles, il faudra veiller à ce que personne ne soit en train de vous doubler et, si vous roulez en groupe, prévenir vos collègues qu’il y a un danger sur la route.

Autre danger, lors de la réfection d’une route, il arrive que le bitume soit coupé perpendiculairement à la route. Un rebord de 3 à 4 cm peut être formé. Ce n’est pas lorsque vous descendez ce rebord que le danger est le plus présent, mais plutôt lorsque vous allez remonter. Si vous abordez rapidement ce rebord souvent saillant, vous risquez fort de pincer la chambre.
Il vous faudra donc soulever la roue de votre vélo tout terrain avant en tirant sur le guidon, puis faire décoller la roue arrière en tirant sur les pédales.

btwin_comment-limiter-les-crevaisons-a-velo-1
number-6

LE CAS DU PNEU TUBELESS

S’il est un rempart très efficace contre la plupart des crevaisons, c’est bien le pneu tubeless, surtout quand ce dernier est associé à du liquide préventif anti-crevaison. Mais pour adopter des pneus tubeless, il faut être équipé de jantes spécifiques.

En raison de sa conception sans chambre à air, vous évitez tout risque de crevaison par pincement. Même avec seulement 3 ou 4 bars de pression, vous pourrez rouler sans arrière pensée.

Et si vous avez rajouté du liquide préventif anti-crevaison, la plupart des crevaisons lentes provoquées par des épines, silex et autres petits objets seront réparés automatiquement sans même que vous ne vous en rendiez compte. Ce liquide obture automatiquement les trous. Au pire, vous aurez perdu 1 bar de pression, mais vous n’aurez pas eu à vous arrêter pour réparer.

Bien sûr, tous ces conseils ne feront que limiter le risque. Le risque zéro en vélo n’existe pas, alors munissez-vous toujours pour vos sorties d’une pompe, d’une chambre à air de rechange, de démonte-pneus et éventuellement de rustines.

Car même en faisant extrêmement attention, nous ne sommes jamais à l’abri d’un petit clou ou d’une épine.

savvelo
Besoin d’aide pour utiliser votre produit, l'entretenir ou le réparer ? Decathlon vous accompagne !

Retrouvez tous les conseils de montage, d'entretien et de réparation de votre produit sur le site SAV. 

Vous y trouverez aussi des conseils de première utilisation, les notices et même les pièces détachées compatibles à votre produit !

Commentaires utilisateurs

5 / 5 1 commentaire
Répartition des notes

Chez Decathlon, les avis sont fiables.

  • 26 juin 2019

    Merci pour vos conseils.

HAUT DE PAGE