COMMENT CHOISIR UN ÉCLAIRAGE VÉLO ?

L’éclairage de vélo, un sujet crucial pour garantir la sécurité du cycliste. Ces dernières années, entre l’apparition de LED et l’amélioration des batteries, cet accessoire loin d’en être un a beaucoup évolué. Reste à choisir le type d’éclairage qui vous conviendra le mieux.

NOTRE MARQUE DE VÉLO

La marque de vélo de DECATHLON vous propose les conseils utiles pour votre pratique.

Le choix de votre éclairage se fait en fonction de 5 critères : le type d’éclairage, le mode d’éclairage, le type d’alimentation, le type d’accroche et la puissance de l’éclairage.

LE TYPE D’ÉCLAIRAGE

Une lampe arrière se différencie d’une lampe avant pour une raison simple : elles ne sont pas destinées à remplir les mêmes objectifs.

ECLAIRAGE À L’ARRIÈRE

Les éclairages arrière (rouges) pour être plus visible des usagers arrivant dos au cycliste.

ECLAIRAGE À L’AVANT

Les éclairages avant (blancs) pour, d’une part, éclairer sa route et, d’autre part, prévenir les automobilistes arrivant de face de sa présence. Certains éclairages peuvent se fixer sur le casque. Préférez tout de même double cette solution par une lampe fixée sur le cintre du vélo, ce qui permettra un éclairage permanent et efficace de la route.

ECLAIRAGE AVANT ET/OU ARRIÈRE

Les éclairages bicolores (ou éclairages 2 en 1 : avant /arrière) pour assurer, avec 1 seule lampe, l’une ou l’autre des fonctions en fonction du besoin. Le cycliste peut choisir entre l'éclairage blanc et rouge selon ses besoins.

Les kits éclairages pour disposer de 2 lampes et assurer simultanément les 2 fonctions.

LE MODE D’ÉCLAIRAGE

Certains éclairages vous proposent des modes fixes, ou fixe et clignotants.

MODE FIXE

Le mode fixe présente l’avantage d’assurer un éclairage en continue et vous permet donc de voir la route (de manière plus ou moins importante selon la puissance d’éclairage). La contrepartie : ce type d’éclairage attire un peu moins le regard des autres usagers de la route.

MODE CLIGNOTANT

Le mode clignotant (à l’avant ou l’arrière) assure une bonne visibilité auprès des autres usagers mais nous vous permet pas de voir. Le plus d’un éclairage en mode clignotant : son autonomie sera plus longue qu’un éclairage fixe.

LE TYPE D’ALIMENTATION

Le choix du type d’alimentation dépendra en grande partie de la fréquence d’utilisation.

BATTERIE

Les feux de vélo qui fonctionnent avec une batterie conviennent parfaitement aux trajets très réguliers, voire quotidiens. Certains se rechargent via un port usb : pratiques à recharger à la maison ou au bureau.

PILES

Simple à utiliser, les éclairages à piles sont néanmoins à réserver aux trajets moins réguliers. Outre leur autonomie limitée, leur impact sur l’environnement reste discutable. Pensez aux piles rechargeables pour limiter cet impact !

LA PUISSANCE D’ÉCLAIRAGE

Le choix de la puissance de votre éclairage est déterminant en fonction de l’environnement dans lequel le cycliste évolue.

NOTE B’VISIBLE

Chez B’TWIN, la puissance de l’éclairage se traduit par la distance à laquelle vous êtes visible et par la distance à laquelle vous éclairez.

Cette capacité à être vu se traduit par une échelle de notation de 1 à 10 : c’est la note B’VISIBLE, issue de test protocolés. Une note de 5 indique une capacité à être vu à 100m (ce qui est supérieur à la distance d’arrêt d’un automobiliste en ville).
La note de 10 indique une visibilité à 1500 m.

Hervé

Spécialiste cycles Decathlon

Pour comparer les éclairages, les termes de “lux” et “lumen” sont souvent utilisés. Quelle différence ?
Le lumen mesure la puissance lumineuse totale tandis que le lux mesure l’intensité de la lumière. Ainsi, le lux prend en compte la zone éclairée.
Un lux = un lumen par mètre carré.

NOUS VOUS RECOMMANDONS ÉGALEMENT NOS CONSEILS VÉLO

Conseil

Afin d’éviter les petites pannes et de profiter au mieux de votre sortie en famille ou entre amis, quelques vérifications s’imposent avant votre départ.

(39) 1
HAUT DE PAGE