Comment choisir ses gants ou ses chaussons de plongée

Comment choisir ses gants, bottillons et chaussons de plongée ?

(4)

 

Gants, bottillons ou chaussons de plongée : des accessoires essentiels en eau froide ! En effet, les extrémités de notre corps, très sensibles, sont une source de perte calorifique importante. Alors pour une exploration confortable et agréable, équipez-vous bien afin de ne pas gâcher une minute de votre session !

 

Choisir des bottillons ou des chaussons de plongée ?

 

 

 

Mieux comprendre le rôle de chacun va vous permettre de bien choisir entre bottillons et chaussons de plongée.

Les chaussants de plongée sont faits pour être mis dans des palmes chaussantes tandis que les bottillons sont conçus, quant à eux, pour pouvoir marcher avec et utiliser des palmes réglables.

Évitez l’écueil fréquent des plongeurs débutants et choisissez vos palmes et vos chaussons en même temps. Vous pourrez ainsi sélectionner leur épaisseur en fonction de la protection contre le froid en plongée, et non parce que votre pied ne rentre plus dans votre palme avec ce satané chausson de 6 mm !

 

Les bottillons de plongée

 

Obligatoire avec des palmes réglables, les bottillons ont une vraie semelle de marche et sont renforcés au niveau du talon, de la pointe et du coup de pied. Vous pouvez donc marcher avec sur le quai, sans aucun problème, avant comme après la plongée. Vous transportez aussi votre matériel plus confortablement, sans risquer de vous blesser ou de glisser.

Ces accessoires de plongée sont robustes et ont une grande durée de vie. En contrepartie, ils sont aussi plus chers à l’achat et bien plus rigides que des chaussons ! Vous avez un fort coup de pied ou un pied large ? Découvrez les modèles équipés de fermeture à glissière inoxydable : ils facilitent l’enfilage !

D’une épaisseur de 3 à 7 mm, les bottillons sont composés de néoprène renforcé de caoutchouc. À vous de trouver leur bonne épaisseur en fonction de la température de l’eau, de la taille de votre palme et de la facilité d’enfilage souhaitée.

Pratique : un ergo en caoutchouc situé à l’arrière du bottillon permet de bloquer la palme, afin d’éviter que cette dernière ne glisse le long de la cheville. Placez bien la palme « au-dessus » de l’ergo !

 

Des bottillons de plongée vous permettent de marcher sur le quai.

 

Les chaussons étanches de plongée

 

Les chaussons de plongée s’utilisent avec des palmes chaussantes en apnée/chasse, randonnée aquatique ou en plongée sous-marine.

D’une épaisseur de 1 à 7 mm, ils sont très souples, mais peu renforcés. Certains sont dotés d’une semelle avec une encre ou en latex afin d’améliorer leur pouvoir isolant et antidérapant. Cela augmente un peu leur durée de vie, sans toutefois fournir résistance, confort de marche et d’enfilage.

Leur atout est plutôt du côté du confort de palmage, des sensations transmises et de la protection contre les irritations.

 

Une semelle permet d’améliorer l’isolation thermique du chaussant.

 

Choisir ses gants de plongée

 

Vos mains aussi doivent être protégées, et ce, même si vous prônez une plongée sans gants pour sentir et piloter votre matériel « du bout des doigts ».

Un positionnement souvent révisé lors d’une session en eau froide (au-dessous de 10 ou 12 °C), où il devient difficile de ressentir quoi que ce soit avec ses doigts après 10 min de plongée…

 

Vous avez alors tout intérêt à enfiler des gants, car :

- ils vous protègent du froid ;

- ils améliorent l’étanchéité de votre combinaison au niveau des poignets ;

- ils vous permettent de vous accrocher si besoin aux rochers ou au mouillage sans risque de vous blesser.

 

Vous avez toutefois un compromis à faire entre protection thermique, liberté de mouvement et sensations. Votre priorité : la bonne taille qui fera de vos gants de plongée une seconde peau !

 

Choisir des gants en néoprène ou en textile pour sa plongée en eau froide

 

En chasse sous-marine : des gants de plongée en textile

 

Les gants en textile sont recommandés pour se protéger les mains en chasse sous-marine. Ils sont en tissu de 1 mm, mais enduit de latex au niveau de la paume pour plus de résistance à l’abrasion et aux coupures.

Très solides, faciles à enfiler et confortables à porter, ils offrent une liberté de mouvement et un toucher des plus appréciables. 

 

En plongée : des gants en néoprène

 

Tous les autres gants sont fabriqués en néoprène, matière performante prisée des chasseurs et des plongeurs qui pratiquent en hiver.

De 0,5 à 7 mm d’épaisseur, les gants en néoprène composent une vaste gamme. Ils peuvent être renforcés d’Amara ou de Supratex au niveau de la paume de la main et entre les doigts pour une meilleure accroche et une plus grande durabilité. 

Les plus épais sont même préformés pour favoriser la préhension et l’enfilage parfois difficile !

 

Bien entretenir ses gants et chaussons étanches

 

Comment entretenir ses gants et chaussons

 

Prévenez l’usure due au sel et au sable en trempant vos gants et chaussants dans l’eau douce après chaque sortie. Puis, laissez-les sécher à l’ombre et à l’envers.

En fin de saison, après un lavage en machine, stockez-les toujours secs, dans un endroit frais, aéré et à l’abri du soleil.

En attendant, préparez votre prochaine plongée tout confort en choisissant vos gants, bottillons ou chaussons chez Décathlon !

 

Rendez-vous sur le blog de Subea pour découvrir l'actualité de la marque et partager les expériences de passionnés en plongée.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
HAUT DE PAGE