Débuter et évoluer en photo sous-marine

Commencer et évoluer en photo sous-marine

(7) 1

Olivier est l’un des ingénieurs de l’équipe Subea et il a comme principale tâche, la création des combinaisons de plongée sous-marine de la marque. Ce dernier vous donne, dans cet article, quelques astuces pour s’initier en photo sous-marine et pouvoir évoluer dans cette discipline.

 

1)      Etre disposé au bon instant

Etre prêt en photo sous-marine

 

L’équipement de photographie aquatique coûte souvent cher. Dans ces conditions, il est préférable d’anticiper et de planifier un peu de temps avant de se mettre à l’eau, encore plus lorsque votre appareil est neuf.

En effet, l’eau, le sel, le sable, le vent et de mauvaises conditions climatiques peuvent être dangereux pour votre appareil. Face à cela, il est primordial de bien entretenir vos joints d’étanchéité et de les contrôler avant de vous mettre à l’eau dans l’optique de préserver votre équipement pour qu'il ne soit pas endommagé.

Vos joints ne doivent pas être graissés systématiquement avant chaque sortie. En effet, un surplus de lubrifiant peut endommager l’étanchéité et favoriser le dépôt de poussière. Que vous plongiez à bord d’un bateau ou du bord de la mer, il est indispensable d’avoir une caisse de transport.

Votre caisse doit être de taille standard, cela permet de pouvoir la mettre à l’abri dans un bateau (en dessous des racks destinés aux blocs de plongée). Sur la plage, il faut rester encore plus vigilant à votre caisson où du sable pourrait s’introduire.

Afin de limiter le stress durant votre plongée, il est important de bien préparer son matériel (appareil photo, caisson, flashs…) et de le vérifier avant chaque mise à l’eau pour éviter toutes mauvaises surprises une fois sous l’eau, d’abimer voire de perdre votre équipement. De plus, cela permet de pouvoir vérifier l’état de la batterie, que tous les cordons soient bien branchés ou encore que la carte mémoire soit présente…

 

2)      Prendre en compte l’environnement et sa capacité à flotter

Capacité à plongée en photo subaquatique

 

Faire de la photo sous-marine demande un peu de technicité et d’assurance. C’est pour cela qu’il est préférable d’avoir une première expérience à proximité des côtes. Effectivement, prendre des photos sous-marines c’est avant tout plonger !

Etre à l’aise sous l’eau est un facteur important se traduisant par une bonne utilisation de son gilet stabilisateur et donc de sa capacité à flotter sous l’eau.

Il est également important de tenir au courant ses collègues de palanquée lorsqu’on veut faire de la photographie.

Effectivement, ce type d’exercice vous oblige à prendre plus de pause et donc de faire moins attention à tous ce qui se passe autour de vous. Il est donc important de rester prudent. Malgré votre aisance à rester sous l’eau afin d’avoir une meilleure approche des espèces maritimes, prenez en compte l’environnement qui vous entoure afin de ne pas le détériorer. Faire de la photo sous-marine ne veut pas dire qu’il faut déranger la faune et la flore des environs en s’étalant dessus, il est donc important de savoir de quelle manière prendre des photos mettant en avant le milieu marin sans l'abîmer.

 

3)      Se rapprocher de l’environnement marin

être proche de l'environnement marin

 

De manière générale, l’eau agit comme un filtre photo et attenue le piqué, le contraste mais aussi le rendu des couleurs. Pour avoir de bons résultats, soyez au plus proche de votre sujet,  à 1 m ou 50cm vous aurez un meilleur rendu photographique. 

Avant de passer à l’action, restez vigilant sur quelques points de votre équipement comme tous les flexibles (octopus, manomètres, torches…) afin qu’ils ne pendent pas devant votre objectif.

Restez également vigilant quant aux bulles que vous dégagez qui peuvent plus faire peur aux poissons de manière plus importante que vous-même. Il faut donc rester vigilant dans les derniers centimètres. Une fois que vous êtes face à face avec votre modèle, réfléchissez à la photo que vous souhaitez réaliser avant de la prendre.

Il est préférable de prendre sa photo au niveau de son modèle. En effet, essayez de ne pas prendre votre photo d’en haut ou en contre plongée pour éviter de la rater ou d’avoir des photos de mauvaise qualité.

 

4)      Tirer avantage de la luminosité ambiante par petits fonds

Tirer avantage de la luminisité pour la photo aquatique

 

Pour avoir de belles images, vous n’êtes pas obligé de descendre en profondeur.

En effet, c'est dans les eaux peu profondes (à 10 m de la surface) que la luminosité et la visibilité sont optimales. C’est près de la surface que les rayons du soleil sont les plus lumineux et permettent une bonne photogénie avec de belles couleurs.

Afin d’exploiter au maximum la météo, il y a plusieurs règles à prendre en compte. Dans un premier temps, il faut toujours avoir le soleil dans le dos pour éviter une luminosité à contre jour trop élevée. Lorsque la luminosité est optimale, réglez la vitesse de déclenchement de votre appareil afin que celle-ci soit plus rapide pour ne pas avoir de flous.

De façon générale, nos appareils photos sont de plus en plus efficaces, il ne faut pas hésiter à augmenter votre ISO de façon plus sensible avec des valeurs se situant entre les 400 ou 800. De plus, si des particules sont visibles de façon trop importante dans vos photos, n'hésitez pas à enlever votre flash pour essayer d’améliorer la qualité par rapport à vos précédentes photos.

 

5)      Le flash de votre appareil

le flash de votre appareil

 

Lorsque vous descendez légèrement sous l’eau (3m environ), les rayons solaires sont filtrés, ce qui entraîne la disparition de certaines couleurs comme le rouge par exemple. Dans ces conditions, l’utilisation d’un flash devient rapidement incontournable, malgré un grand soleil ou une eau transparente.

En cas d’absence de flash, vos photos, liées à l'absence de contraste et de couleurs brilliantes, vont être beaucoup plus insipides. Il est dont préférable de débuter avec un flash intégré à son appareil.

Ici, il ne faut avoir aucune hésitation quant à rentrer pleinement dans son sujet afin d'en profiter au maximum. L’utilisation d’un bon flash aura une portée maximum d’un mètre environ. La présence d’un diffuseur intégré à votre caisson est assez avantageux et permet notamment une meilleure diffusion de la lumière, de restreindre la partie non éclairée par le flash ainsi que le hublot de votre caisson.

Acheter un voire deux flashs non intégrés à votre appareil améliore considérablement le rendu de vos images et permet de bannir les lumières dures des flashs intégrés.

La bonne position de son flash est un sujet récurrent dans le monde de la photo sous marine. En effet, un novice est assez vite confronté aux « particules » causées par l’éclair du flash. Positonnés latéralement et en retrait derrière le caisson (éviter les angles optiques comme le flash intégré), les flashs déportés proposent un éclairage plutôt homogène en évitant de mettre en relief les différentes particules.

Cependant pour un flash de bonne qualité, comptez une centaine d’euros pour avoir des couleurs de bonne qualité.

 

6)      La macro, parfait pour commencer

la macro de votre appareil

 

Cette méthode de photographie est celle qui permet d’avoir le plus rapidement des résultats. En effet, il vous suffit simplement d’avoir un compact positionné en mode « macro ».

Le mode « macro » vous permettra de faire sortir en grand ce que vous voyez en petit dans votre viseur.

Le bonheur que procure la vision des différentes photos est instantané que ce soit par les couleurs ou les détails présents qui sont fantastiques.

Ce qui reste le plus difficile avec ces photos n’est donc pas forcément la technique mais plutôt le choix du sujet.

Effectivement, un photographe peut rapidement ne pas voir un bouquet d’anémones bijoux ou une petite blennie.

De plus, la présence de courants ou de houle peut importuner votre mise au point lors de votre future photo.

Les processeurs d’un appareil photo compact sont plus avantageux pour 2 raisons. L’écran arrière permet un mode de visée souvent plus efficace qu’un réflex. De plus, les petits capteurs du compact augmentent de façon considérable la profondeur de champ grâce à une zone nette beaucoup plus importante. Les personnes possédant un réflex peuvent également s’équiper d’un viseur externe assez performant mais plutôt couteux.

 

7)      Prendre des photos avec un grand angle

photo sous-marine à grand angle

 

Tout le monde a toujours rêvé de pouvoir faire des photos de dauphins ou encore de magnifiques paysages sous-marins. 

Ce genre de photo est réalisé grâce à des optiques grand angle, assez recherchés dans la photo sous-marine.

Pour les modèles haut de gamme de compact, il y a des caissons pouvant s’adapter avec des compléments optiques qui se vissent devant le hublot.

Du grand angle à l’utilisation d’un fisheye, ces accessoires ont comme principale caractéristique de pouvoir se monter et se démonter sous l’eau.

Dans le cas inverse, l’utilisation d’un réflex demande un choix d’optique avant d’aller sous l’eau, ce qui peut déranger certaines personnes lorsqu’un gros modèle apparaît et que l’on est au 60mm ou 105mm macro…

Chez tous les grands constructeurs de réflex comme Nikon, Canon, Sony… il y a plusieurs optiques pour prendre des photos sous-marines.

Si l’on utilise un capteur au format APS-C, il est plus intéressant de favoriser une focale de moins de 15mm, dans le meilleur des cas un fisheye de 10mm ou si on veut aller plus loin un zoom de type 10-17mm offrant des possibilités plus larges.

L’utilisation d’un grand angle permet notamment de se rapprocher assez rapidement de son sujet en plus de la largeur du champ ouvert qu’il propose. De cette façon, que vous soyez à 20 ou 30cm de votre cible, le flash vous permet d’avoir une puissance plus importante sur le premier plan tout en incorporant une image dans le second.

 

8)      Photo sous marine avant tout !

photo aquatique decathlon

 

Malgré un environnement et un équipement différent, pour réussir une belle photo, les règles sont souvent les mêmes que pour une photo terrestre.

La qualité de la lumière étant un facteur indispensable, tenez compte de la composition pour avoir une meilleure lisibilité et mieux comprendre l’image. La bonne construction d’une photo permettra une meilleure observation de celle-ci.

Pour les novices ayant l’habitude de prendre plusieurs prises de vues, cette technique n’est souvent pas la bonne. Bien choisir son sujet ainsi que son angle de vue sont aussi des facteurs essentiels.

Faire pivoter son appareil ou l’incliner de façon verticale, peut induire à un changement de couleur où tous les éléments de l’image peuvent trouver leur place. En effet, il n’y aura pas de belle photo s’il n’y a pas de bon sujet. C’est celui-ci qui doit ressortir au premier regard.

Pour finir, on cherche à donner davantage de relief à sa photo en mettant par exemple un plongeur ou un arrière-plan d’une autre couleur.

 

9)      Diaphragme, vitesse et flash

équipement de votre appareil sous marin

 

Ce sont sans doute les trois éléments les plus difficiles à prendre en compte car ils sont liés entre eux.

La rapidité du déclenchement, qui peut être réglée par l’intermédiaire du mode M a 2 principaux avantages.

Toucher la vitesse de votre déclencheur vous permet de figer les déplacements de votre cible, dans le cas contraire vous pouvez également réaliser un flou de bougé.

Mais la modification de votre vitesse modifie de façon considérable la luminosité de votre arrière plan.

Pour l’utilisation d’un fish-eye, n'hésitez pas à le baisser à 1/15 de secondes pour des modèles fixe. L’utilisation d’un flash permet également de figer votre mouvement. Cependant, on se retrouve bloqué à contre jour et par forte luminosité avec la synchro flash de votre appareil. Celui-ci varie pour les réflex de 1/200 jusqu’à 1/500ème de seconde selon les différents modèles.

En cas de luminosité trop importante, jouez avec le diaphragme fermé d’un cran.

Ce second élément joue un rôle identique par rapport à la rapidité. La lumière, quant à elle, passe sur le capteur cependant l’ouverture du diaphragme devra être adaptée par l’intensité de votre flash. Plus son intensité est puissante, plus l’ouverture du diaphragme doit être réduite, comme par exemple passer de f5.6 à f8. Par rapport à cela, ce sont les flashs externes les plus performants qui ont des réglages de puissance partielle assez efficaces pour nuancer l’amplitude de l’éclair.

Le rôle du flash n’a comme utilité que l’éclairage du premier plan. L’amplitude de la couleur verte ou bleu de l’océan ne tient compte que du choix de la rapidité puisque le diaphragme est réglé en amont pour le flash.

 

10)   Entretenir son matériel

entretenir son appareil photo aquatique

 

L’équipement de photo subaquatique reste assez délicat.

Peu importe son origine, qu’il soit étanche par construction, d’un caisson aluminium ou d’un caisson plastique, l’ensemble de ces modèles sont égaux par rapport à l’eau de mer.

Le sel présent dans l’eau de mer peut absolument passer partout, que ce soit sur les ressorts des boutons poussoirs, mais également sur les pièces métalliques ou la formation d’une couche de vert-de-gris assez nocive.

Face à cela, il est primordial de rincer son matériel après chaque sortie en mer sinon votre appareil va s'abîmer, ce qui provoque un durcissement des ressorts, tandis que les cordons flashs seront plus durs à visser. Suite à cela, laissez-le tremper dans l’eau environ 30 minutes afin de dissoudre tous le sel. Cette opération peut également se faire dans la caisse qui vous sert au transport !

Ensuite, pensez à appuyer sur l’ensemble des boutons et autres mécanismes pour évacuer au maximum l’eau stagnante autour des pièces sensibles.

Pour finir, les différents cordons ou autres prises doivent être dévissés après chaque utilisation pour éviter qu'ils soient soudés à votre support.

L’ensemble de ces instructions doit permettre à votre matériel d’avoir une durée de vie plus importante.

 

L’ensemble de ces photos ont été prises dans le pays basque.

 

 

 

Rendez-vous sur le blog de Subea pour découvrir l'actualité de la marque et partager les expériences de passionnés en plongée.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Comments

C'est trop cool :-) !!!!!!!!!!!!


HAUT DE PAGE