CIRCULER EN VILLE, QUELLE RÉGLEMENTATION ?

Les cyclistes urbains savent qu’il n’est pas toujours facile de se déplacer en ville à vélo. Il est parfois délicat de se frayer un chemin dans cette jungle où voitures, motos et bus règnent en maîtres. Pour circuler en harmonie avec les autres véhicules, il est impératif de respecter et de faire respecter le Code de la route. Petite révision des règles de circulation pour connaître vos droits et vos devoirs…

Un même code de la route pour tous les véhicules

Le Code de la route régit l’ensemble de la circulation routière. Il est identique pour les véhicules à moteur et les véhicules propulsés par l’énergie musculaire comme les vélos. Il prévoit toutefois des dispositions relatives à la circulation en vélo, pour protéger les cyclistes qui sont potentiellement plus exposés que les utilisateurs de véhicules motorisés.

Les équipements obligatoires

Circuler en vélo demande une mise en conformité des vélos, garante de votre sécurité. Même s’il n’existe pas de contrôle technique, comme pour les véhicules motorisés, il est important de respecter la règlementation du Code de la route concernant les équipements du vélo et du cycliste.

Tout d’abord, la visibilité : voir et être vu est un point primordial lorsqu’on circule en ville à vélo. Plusieurs éléments sont obligatoires, de jour comme de nuit : un catadioptre arrière rouge, des catadioptres orange latéraux (généralement situés sur les roues), un catadioptre avant blanc et des catadioptres sur les pédales.

Pour une circulation de nuit ou lorsque la visibilité devient insuffisante, vous devez ajouter un équipement : une illumination puissante. La règlementation exige un feu de position avant jaune ou blanc, un feu de position arrière rouge et un gilet haute visibilité pour toute circulation hors agglomération.

Vous pouvez également compléter votre équipement par un éclairage type Vioo Clip, à utiliser en mode clignotant ou fixe pour améliorer votre visibilité.

La capacité à avertir les autres usagers de la route et à vous arrêter face au danger sont deux autres éléments à prendre en compte. C’est pourquoi il est obligatoire de disposer d’un avertisseur sonore et de deux systèmes de freinage efficace. Le dispositif d’écarteur de danger à l’arrière gauche du vélo est, quant à lui, autorisé. Il oblige les véhicules vous dépassant à garder une distance minimum de 50 cm.

Le port du casque : pas obligatoire, mais indispensable !

Le Code de la route français n’oblige pas le port du casque. Mais il est vivement recommandé de protéger votre tête lors de vos déplacements. Les casques vélos sont aujourd’hui confortables et très aérés pour limiter les gênes occasionnées. Porter un casque réduit fortement les risques de blessure à la tête !

Les règles de circulation en vigueur pour les vélos

Selon le Code de la route, un cycliste doit respecter les mêmes obligations que les véhicules motorisés. Des infractions à vélo sont donc possibles ! Les panneaux de signalisation sont à respecter de la même manière. Il est indiqué qu’un cycliste doit circuler sur la chaussée.

Toutefois, un cycliste peut circuler sur les aires piétonnes, à condition de se déplacer à l’allure du pas et de ne pas occasionner de gêne aux piétons. Une zone piétonne est une zone réservée à la circulation des piétons, il ne faut pas la confondre avec une piste cyclable au prétexte qu’elle ne permet pas la circulation des voitures.

Attention : la circulation sur les trottoirs n’est pas autorisée.

Circuler de front ou en file ?

Les cyclistes sont autorisés à circuler à deux de front sur la chaussée. En revanche, dès le début de la nuit, vous devez opter pour une circulation en file simple. Il en va de même dans le cas où les conditions de circulation l’exigent : lorsqu’un véhicule en dépassement signale son approche par exemple.

Stationner son vélo selon le Code de la route

Il est théoriquement possible de stationner son vélo uniquement sur la chaussée et sur les emplacements désignés. Toutes les autres possibilités sont considérées comme des stationnements gênants : trottoirs, passages piétons, aires piétonnes, bandes et pistes cyclables, emplacements réservés aux transports publics, taxis, etc.

En cas de stationnement gênant ou abusif (stationnement ininterrompu d’un véhicule en un même point de la voie publique pendant une durée excédant 7 jours), l’immobilisation et la mise en fourrière peuvent avoir lieu. On constate cependant un écart entre la règlementation et la pratique : une tolérance est accordée au stationnement des vélos… pour compenser le manque de stationnement cycliste en zone urbaine !

Circuler sur les pistes cyclables n’est plus obligatoire

Auparavant, dès qu’une piste cyclable était créée, il était obligatoire pour les vélos d’y circuler. Depuis le 1er janvier 1999, il n’est plus obligatoire d’utiliser les pistes cyclables et bandes cyclables lorsqu’elles existent.

Petit rappel : la circulation sur piste cyclable doit se faire dans le sens de la circulation lorsque la chaussée est bordée par deux pistes. Il est obligatoire de respecter les feux de signalisation de la chaussée parallèle, lors du franchissement d’un passage réservé aux piétons ou d’un croisement par exemple.

HERVÉ

SPÉCIALISTE CYCLES B'TWIN

Même si le Code de la route protège les usagers, soyez toujours vigilant au guidon ! Gardez un œil sur les autres véhicules pour être prêt à réagir à l’imprévisible. Connaître ses droits et ses obligations est important, mais la sécurité passe avant tout par le respect, la vigilance et la prévention.

D'AUTRES CONSEILS POUR BIEN ROULER EN VILLE ?

Conseil
comment entretenir un vélo
Un vélo bien entretenu dure beaucoup plus longtemps. Il y a beaucoup moins de risques que certaines pièces s’abîment ou cassent (par exemple une chaîne de VTT si vous roulez souvent).
Conseil
Pour profiter pleinement de ses balades à vélo ou optimiser ses déplacements en ville… Difficile de se passer de sacoches et/ou de panier après les avoir testés. Nos conseils pour bien les choisir !
Conseil
L’éclairage de vélo, un sujet crucial pour garantir la sécurité du cycliste. Ces dernières années, entre l’apparition de LED et l’amélioration des batteries, cet accessoire loin d’en être un a beaucoup évolué. Reste à choisir le type d’éclairage qui vous conviendra le mieux.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE