CASQUE VÉLO ENFANT : TOP 5 DES IDÉES REÇUES

CASQUE VÉLO ENFANT : TOP 5 DES IDÉES REÇUES

Obligatoire depuis mars 2017, le casque vélo enfant souffre encore de quelques préjugés. Alors pour aider à changer vos habitudes ou achever de vous convaincre, voici quelques précisions bienvenues !

“Un casque premier prix protège moins bien qu’un casque plus cher”

Tous les casque vélos doivent répondre à la norme européenne EN 1078. Cette norme énonce “des exigences et méthodes d’essai pour les casques devant être portés par les utilisateurs de cycles, planches à roulettes et patins à roulettes”. Ainsi, ce sont différentes propriétés qui sont régies : absorption des chocs, dispositifs de serrage…
Un casque peut alors être plus cher qu’un autre parce qu’on son design sera plus élaboré, parce qu’il disposera de plus d’aérations, parce qu’il aura une visière en plus, etc.
 

La sécurité ne doit pas être une question de prix : si vous ne deviez vérifier qu’un seul élément avant d’acheter un casque vélo, que ce soit pour vous ou pour votre enfant, ce serait celui-ci : qu’il dispose bien de la norme EN 1078.

 

“Autant prendre un casque adulte tout de suite si de toute façon les normes sont les mêmes”

Effectivement, les normes sont les mêmes… mais pas les tailles. Pour bien protéger la tête, un casque doit être bien ajusté. Si les sangles au niveau des jugulaires se dérèglent à force d’être attachées/détachées, il faudra penser à les régler à nouveau.

 

“J’ai acheté un casque pour le ski, autant utiliser celui là aussi pour le vélo”

Pas vraiment en fait. Les normes sont pensées pour offrir un niveau de sécurité optimum selon l’utilisation qui sera faite du casque. Et entre pistes de ski et pistes cyclables, les exigences ne sont pas les mêmes. La norme EN 1078, celle qui concerne les casques vélo, permet par exemple d’ajouter des ventilations afin de rendre la pratique plus agréable.

 

“Un casque se change quand il n’est plus à la taille de l’enfant”

Oui… mais pas seulement.
Un casque est conçu pour protéger la tête d’un choc. D’un seul choc. En cas de chute, et même s’il ne casque ne semble pas être abîmé, il faut le changer : il peut être fragilisé, fissuré à des endroits non visibles… et ne plus assurer son rôle de protection.
Il faut aussi penser à changer un casque vélo s’il a pris de l’âge. Après 5 ans, certains matériaux commencent à vieillir, surtout si le casque est stocké dans un endroit froid et/ou humide.

 

“Oui, enfin, un enfant ne voudra même pas le porter…”

Pas forcément !
Si le casque est confortable, bien aéré, si vous laissez à votre enfant le choix de la couleur et la possibilité d’y ajouter quelques stickers… mettre un casque vélo deviendra vite un réflexe ! Le moyen le plus efficace restera encore de montrer l’exemple…

PLUS DE CONSEILS ? C'EST PAR ICI:

Conseil
comment_choisir_velo_enfant
Du vélo enfant premier âge au vélo pour les enfants de douze ans et plus, choisir un vélo enfant implique de concilier équilibre, apprentissage, taille, sécurité et confort.
Conseil
comment_choisir_casque_velo_enfant
Vous portez votre enfant sur un siège-bébé  ? Votre petit sportif se déplace tout seul sur son deux-roues  ? Le casque vélo pour enfant est obligatoire pour les passagers comme pour les conducteurs  !
Conseil
Vous venez de choisir un casque vélo pour votre enfant ? C’est une excellente initiative pour sa sécurité à vélo, et vous êtes à jour avec la nouvelle législation qui rend obligatoire le port du casque pour les enfants en 2017. Deux bons points ! Mais pour garder longtemps les propriétés protectrices du casque, il y a quelques règles à connaître… Voici quelques conseils simples pour bien stocker et entretenir un casque vélo enfant.
Conseil
Le vélo est choisi et le casque (à la bonne taille) aussi. Paré pour la balade ? Pas tout à fait… il reste un dernier « détail » à régler : le casque.

Commentaires utilisateurs

5 / 5 1 commentaire
Répartition des notes

Chez Decathlon, les avis sont fiables.

  • Femme
    20-29 ans
    13 avril 2018

    Merci pour ces infos ! Intéressant :)

HAUT DE PAGE