APPRENDRE À JONGLER ET À FABRIQUER SES BALLES DE JONGLAGE

Vous avez déjà épuisé un certain nombre d’idées pour occuper vos enfants mais, disons-nous tout, vous ne seriez pas contre quelques idées supplémentaires…? Ou vous avez toujours rêvé d’apprendre ? C’est le bon moment.

Vous ne savez pas comment faire ?
Et vous n’avez pas de matériel ?
Voilà de quoi apprendre aux plus grands (et à vous aussi) les techniques du jonglage à 3 balles, et de quoi amuser les plus petits avec un atelier de fabrication de balles.

Vous êtes arrivé·e ici parce que vous avez tapé “Comment jongler au football” ?
Pas de panique, retrouvez tous nos conseils football juste ici :

1. Comment jongler ? Les mouvements de base [tiret]

Une balle dans chaque main et… et quoi en fait ? Avant de jongler à trois balles, il vous faudra apprendre les mouvements de base. Par exemple avec la main droite, on fait un lancer droit, comme on peut le voir dans cette vidéo.

Quelques explications : répétez plusieurs fois en essayant de garder le coude le long du corps, la main reste à sa place et ne va pas chercher la balle.
Au moment où vous rattrapez la balle, vous amortissez la réception.
Ensuite, faites la même chose avec la main gauche.
Vous pouvez passer de main droite, tout droit, main gauche, tout droit.

Au début, suivez la balle des yeux, ça facilitera un peu la tâche. Répétez ces mouvements jusqu’à pouvoir les réaliser sans suivre la balle des yeux, en regardant simplement devant vous : c’est le signe que ces mouvements commencent à devenir automatiques.

Et après ? Tentez un lancer croisé de la main droite à la main gauche, la main s'arrête devant le nombril. Rassurez-vous, on vous montre ça dans la vidéo.

Petit à petit, il faudra fluidifier le mouvement. C’est bon pour vous ? Alors allez-y, vous pouvez lancer la balle ! Toujours pareil : continuez jusqu’à pouvoir réaliser ce geste sans suivre la balle des yeux.

Programme réalisé dans le cadre d’un mécénat avec l'ONG Sikana.

Avec le soutien de Decathlon, Sikana a développé une plateforme d'apprentissage universelle pour mieux accompagner les sportifs, écoles, associations et ONG désireuses de rendre le plaisir et les bienfaits du sport accessible à tous. Vous pouvez accéder librement à des dizaines de programmes digitaux et à des centaines de vidéos

2. Comment jongler avec deux balles ? [tiret]

On démarre avec le même exercice que pour une balle : lancez droit. Ne bougez pas le haut du bras, c'est juste l'avant bras qui fait le mouvement.
Ensuite un tout petit peu plus vite, lancez côté droit, lancez côté gauche, rattrapez côté droit, rattrapez côté gauche. Puis la même chose en commençant par le côté  gauche.
Intégrez alors le mouvement de rotation qui permet de croiser les balles : d'abord la droite puis la gauche, changez ensuite, la gauche puis la droite.
Le bon moment pour lancer la deuxième balle ? Quand la première balle a fini son ascension et va redescendre vers la main gauche.

Le regard se porte au début sur la balle que vous devez rattraper ; le mouvement de lancer demande moins d’attention. Comme dans le mouvement de base, vous saurez que cette étape est acquise quand vous n’aurez plus besoin de suivre des yeux une balle en particulier et que vous regarderez droit devant vous.

3. Comment jongler avec trois balles ? [tiret]

Pour jongler à trois balles, commencez par faire un lancer droit avec une balle, par exemple avec la main droite. Reprenez la technique vue dans le paragraphe des mouvements de base.

Ensuite, toujours avec une seule balle, passer à un enchaînement main droite, tout droit, main gauche, tout droit.
Et comme pour les techniques précédentes, suivre la balle des yeux au début, ça aide.
Puis, place au lancer croisé de la main droite à la main gauche. Petit à petit, le mouvement sera plus fluide.

L’instant astuce [tiret]

Jusqu’ici vous parveniez à garder un oeil sur chaque balle, mais à 3 balles, on regarde quoi ? Le mieux est encore de regarder devant soi.

Pour que ce soit plus simple, au début, ne lancez pas les balles trop haut, de manière à toutes les garder dans votre champ de vision. Pour que les mains sachent où se placer pour attraper les balles, la vision périphérique suffira.

La même chose en vidéo :
apprendre à jongler avec des pommes

4. Par quoi remplacer des balles de jonglage ? [tiret]

Je vous entends d’ici “d’accord, mais je n’ai pas de balle jonglage : qu’est-ce qui pourrait faire l’affaire ?” Alors je vous ai sélectionné quelques idées, mais les vôtres seront les bienvenues dans les commentaires !

Un bon objet pour jongler doit être assez dense, facile à prendre en main et à rattraper. Oubliez donc les balles de tennis en mousse, ou les balles de ping pong : trop légères, elles seront difficiles à attraper.

Bien sûr, au début, oubliez aussi les bouchons (en liège ou en plastique), les gobelets en plastique, les verres en cristal et les tronçonneuses (enfin, gardez ça pour plus tard). 

Autre caractéristique importante : la trajectoire doit être prévisible. Les objets asymétriques sont donc à éviter : pas de stylos, de bouteilles (vides ou pleines), ou même de rouleau de papier toilette. Bien sûr, pour débuter, prenez 3 objets semblables. Je vous promets qu’après quelques entraînements, vous pourrez diversifier ces objets, et un jour, vous pourrez même jongler avec des oeufs ! … Mais au-dessus d’une poêle, pour éviter de gâcher. 

Enfin, prenez quelque chose de robuste. Les fruits peuvent être une excellente option : pommes, oranges, clémentines… en fonction de la taille des mains du jongleur néophyte. 

En dehors des fruits, alors, quelles options ? Eh bien, de vraies balles de tennis iront très bien. L’idéal, ce serait encore des balles de squash, ça fera moins de bruit en retombant et leur taille est plus adaptée aux mains des enfants. 

L’instant astuce  [tiret]

D’ailleurs, en parlant de tomber, voici une astuce peu connue : pensez à vous placer, ou à conseiller à vos enfants de se placer, au dessus d’un lit, d’un canapé, d’une table. Eh oui, ainsi, ce qui tombe reste à portée de main ; apprendre à jongler, ça met les nerfs à rude épreuve, pas la peine d’en rajouter.

Et il y a un autre bénéfice : quand on apprend à jongler, on a quelques difficultés à bien lancer droit, et on a tendance à lancer un peu devant soi.

Résultat : on se retrouve à courir après ses balles, oui, littéralement. Croyez-moi, c’est beaucoup plus difficile de courir après ses balles quand on est bloqué par un lit ou une table. Accessoirement, ça nous apprend aussi à mieux lancer droit. 

Donc, si on reprend : balles de tennis (les vraies), balles de squash, fruits sphériques pas trop gros (oubliez les bananes, les ananas, les pastèques... de toute façon, c’est pas de saison), boules de papier bien serrées et scotchées, oeufs en plastique jaune kinder remplis avec du sable, de la semoule, ce que vous voudrez, mais, surtout, bien fermés par un bout d’adhésif pour éviter que le contenu ne se répande au sol à la première chute...
Bref, tout ce qui est à peu près sphérique, dense, et pas trop gros. 

Au bout de quelques jours, je vous promets que vous n’aurez (presque) plus aucune limite. 

Il y a une autre option possible : opter pour la jongle avec des briques (oui oui). On vous rassure, pas besoin d’aller taper dans le stock du chantier voisin, surtout pour une version “enfant qui apprend”, et puis ce n’est pas le moment d’aller encombrer les urgences. Bien sûr, vous n’avez pas 3 briques de jonglage chez vous, mais 3 briques de lait vides permettront de bien démarrer.
Sceptique ? Tapez “jongle avec des briques” sur internet, vous ne serez pas déçu•e.

5. Comment fabriquer des balles de jonglages ? [tiret]

Vous n’avez rien de tout ça ?
D’accord, mais je ne m’avoue pas vaincue, parce que des moyens de fabriquer soi-même des balles de jonglages, il en existe quelques uns !

LE TUTO DE THOMAS - EN 6 ÉTAPES [tiret]

Lui opte pour la méthode classique, à base de ballons de baudruche, semoule (ou farine, riz, boulgour ou quinoa… bref, ce que vous voudrez bien sacrifier), et bouteille d’eau vide (ne pas prendre une bouteille avec un goulot trop large : sinon c’est difficile de placer le ballon. Une bouteille de 33 cl, c’est bien).

tuto1

1. Versez la semoule pour remplir la bouteille d'eau vide (au tiers environ).

L’astuce :
Marquer d’un trait le niveau. Comme ça, vous serez sûr•e d’avoir toujours la même quantité dans vos balles. Et donc de retrouver la même taille. Faites tout ça avec une bouteille sèche, sinon votre semoule collera demain…

tuto2

2. Gonflez un ballon et pincez l’embout pour que le ballon ne se dégonfle pas.

tuto3

3. Enfilez l'embout du ballon sur le goulot de la bouteille d'eau

(que vous aurez donc rempli de semoule. Enfin, au tiers). Vous pouvez relâcher le ballon.

tuto4

4. C’est le moment un peu amusant pour les enfants : le moment où vous versez toute la semoule dans le ballon.

Quand vous retirez la bouteille, faites le délicatement, histoire de ne pas en mettre partout… Vous pourrez alors vider l’air du ballon, en tassant bien la semoule. Quand tout est ok pour vous, vous pouvez découper l’embout du ballon.

tuto2

5. Au tour du deuxième ballon. Coupez l’embout/le goulot, appelez ça comme vous voulez.

Votre mission : faire glisser le premier ballon, celui que vous venez de remplir de semoule, à l’intérieur.

L’astuce :
Avant de mettre les ballons par dessus les uns des autres pour les détendre, ce sera plus facile après.

tuto2

6. 'Yapluka'  recommencer avec le deuxième ballon.

Au moment de mettre le deuxième ballon sur le premier, placez bien le fond du deuxième ballon sur le goulot (l’embout du ballon) du premier pour bien empêcher la semoule de ressortir. Si c’est pas clair pour vous, vous pouvez toujours vous référer à la vidéo.

Comptez 1h pour la réalisation des 3 balles (30 minutes pour la première, 20 pour la deuxième, 5 pour la troisième, puis 5 minutes pour aspirer la semoule que vous aurez renversée).

Le tuto en vidéo

La méthode… droit au but

Vous avez de la pâte à modeler ? Eh bien voilà : modelez la balle à la taille souhaitée et laissez sécher. Le plus long sera d’expliquer à vos enfants pourquoi, pour une fois, vous acceptez de ne pas ranger la pâte dans les boîtes. Et que vous laissez tout sécher exprès. Tant qu’on y est, (et puisque ce monde part en vrille), pourquoi ne pas mélanger les couleurs aussi ? Oui, c’est foufou.

Ah, vous n’avez pas de pâte à modeler ? Bon là, je ne vous crois plus, je pense que vous me testez, mais je joue le jeu : avec de la farine, du sel, du bicarbonate de soude, de l’huile végétale, de l’eau chaude et des colorants alimentaires, vous pouvez vous en sortir. Et là, ça vous fait même un atelier avant l’atelier, c’est pas beau, ça ? En gros, il faut tout mélanger, faire chauffer à feu moyen et laisser tiédir. Pour une recette complète et détaillée, on vous laisse voir du côté des sites de loisirs créatifs qui font ça très bien.

La méthode inter-générationnelle

Vous avez déjà tapé “balles de jonglage au crochet” sur Pinterest ? Non ? Vraiment ? Surprenant.

Bref, vous seriez surpris•e par les résultats… Parce qu’en fait, il s’agit d’une méthode connue et répandue ! Pour tout vous dire, ça dépasse mes compétences, mais certainement pas celles de ma grand-mère. Je vous souhaite d’avoir cette chance aussi, sinon les tutos que vous trouverez en ligne pourront vous aider.

Et si vraiment vous ne voulez pas les fabriquer vous-même...

6. Les bienfaits du jonglage [tiret]

Parmi les bienfaits du jonglage, on pense spontanément à la dextérité. Car oui, apprendre à jongler, c’est travailler son adresse, sa coordination, sa concentration. Sa proprioception aussi. Rien que ça, ça pourrait suffire à vous convaincre.

Il vous en faut plus ? Pour apprendre à jongler, un impératif aussi : apprendre à rester zen… Car disons-le nous, au début, il est possible que vous vous agaciez un peu de ne pas réussir. Et puis après… vous comprenez que si vous ne parvenez pas à rester maître de vous, ce sera compliqué de progresser en jonglage. Et la maîtrise de soi, j’ai dans l’idée que ça peut aussi servir dans d’autres situations.

En plus, l’air de rien, jongler, ça reste malgré tout une activité physique.

Enfin, ça fait toujours son effet, de savoir jongler. Enfin, surtout auprès des enfants.

7. A quel âge apprendre à jongler ? [tiret]

Pas trop tôt… l’idée n’est pas de créer des frustrations avec des échecs. A partir de 8/10 ans, ça commence à être pas mal. Et par quoi commencer ? 

Deux options. On vous propose :

- le jonglage au sol :
ça permet de comprendre les trajectoires, d’être moins stressant et de ressentir déjà un sentiment de satisfaction. Par contre, il faut de vraies balles qui roulent de manière régulière. Pas de balles de semoule, par exemple, ça ne roule pas assez bien. 

- Le jonglage avec des foulards :
c’est anecdotique, mais pour les enfants parfois la balle va trop vite, nous explique Agathe, 15 années d’école du cirque à son actif. Souvent on apprend les mouvements en commençant à jongler avec des foulards légers car ça met plus de temps à retomber. C’est très efficace avec les tout-petits. Les balles ça peut être frustrant pour les moins de 10 ans. Perso, à 7 ans j'ai appris comme ça.”

Ça y’est vous jonglez à trois balles ?

Alors, et je n’exagère même pas, c’est tout un monde qui s’offre à vous : apprendre de nouveaux mouvements de jonglage (les pattes de chat, ça fait toujours son petit effet, et pourtant, je n’aime pas les chats), découvrir de nouvelles spécialités (jongler avec des massues est encore plus satisfaisant qu’avec des balles), changer les objets pour d’autres plus insolites (les oeufs, ça reste un petit challenge à relever un jour ou l’autre), etc.

Et tout reste encore à inventer...

berangere signature

Bérangère

Vélotaffeuse avertie. Runneuse en progression. Triathlète qui s’accroche.
Billard (français) d'argent !
Kids friendly.

#TeamDecath

 

CES CONSEILS VONT VOUS INTÉRESSER

Conseil
Ce dimanche, vous allez vous éterniser une fois de plus à table en compagnie de votre famille… Et si vous proposiez cette fois-ci un programme un peu différent ?
Conseil
conseil_tir_a_larc_sport_ideal_enfant
Le soleil est au beau fixe et vous recherchez une activité sportive pour occuper toute la famille pendant vos vacances ? Le tir à l’arc est “LA” solution qui ravira les petits comme les plus grands.
Conseil
Sport_a_la_maison_avec_les_enfants
La pratique du Futsal est un véritable moment de partage en équipe, alors pourquoi ne pas vivre ces bons moments avec la plus belle des équipes : sa famille !
Conseil
zen au quotidien
Un gros changement de vie s’impose à vous ? Votre quotidien est bouleversé du jour au lendemain ? Si jamais vous vous sentez un peu dépassé·e par les événements, on vous livre quelques secrets pour retrouver un esprit zen et léger ! L’idée générale, c’est de prendre soin de vous. On vous guide ;)

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE