Logo Domyos

5 BONNES RAISONS DE FAIRE DU RAMEUR

À la salle de fitness, le tapis de course et le vélo elliptique vous ont déjà conquis·e, mais vous n’avez pas encore osé vous aventurer sur le rameur ? Bientôt, vous ne pourrez plus vous en passer.

À cheval entre l’appareil de musculation et celui de cardio, le rameur à l’allure hybride peut susciter quelques curiosités chez les non-initié·es. Il y a d’abord l’imaginaire collectif qui se persuade que seul le geste de la foulée, reproduit sur un tapis de course ou sur un vélo elliptique, est responsable de l’activité cardio, et donc, de la dépense énergétique qui l’accompagne (autre idée reçue). “ En plus, il est bien connu que, physiquement parlant, les avironneur·euses sont réputés pour n’avoir que le haut du corps de développé* ”. Mais ça, c’est parce que vous n’avez pas encore vu leurs jambes. Ni un faux-appareil de cardio, ni un instrument à façonner de gros bras, le rameur est tout ce que vous n’imaginez pas. Alors, en plus de vous montrer ce que c’est, on vous donne 5 bonnes raisons de vous y mettre !

PARCE QUE C’EST UN APPAREIL CONÇU POUR L’ENTRAÎNEMENT D’UNE DISCIPLINE OLYMPIQUE

[1/] PARCE QUE C’EST UN APPAREIL CONÇU POUR L’ENTRAÎNEMENT D’UNE DISCIPLINE OLYMPIQUE [tiret]

Vous vous demandiez peut-être pourquoi nous parlions d’avironneur·euses au début de cet article ? Tout simplement parce que le rameur est son dérivé, sa version statique. Comme son nom l’indique, sur le rameur, et bien... On rame ! Il est aussi d’ailleurs appelé aviron indoor (d’intérieur). 

Cet appareil de fitness cardio fait partie de la famille des appareils ergomètres. Ce dernier terme désignant toute machine statique, qui n’avance pas, et qui fait reproduire à celui·elle qui l’utilise l’activité qu’il·elle effectuerait sur la version mobile de cette machine : la course à pied ou la marche sur un tapis de course, le vélo sur toutes ses déclinaisons existantes en fitness cardio, et l’aviron sur un rameur ! Les muscles, le cardio, les poumons, le mental, etc, travaillent de la même manière que si cette activité était effectuée en plein air, mais sans avoir à subir le mauvais temps qu’il fait dehors, pratique non ? Cela tombe bien, c’est exactement pour cette raison que le rameur a été créé : afin de permettre aux avironneur·euses (amateur·trices ou professionnel·les) de pratiquer cette activité olympique, même lorsque la météo ne le permettait pas. 

Le geste reproduit sur cet appareil étant tellement fidèle à celui effectué sur aviron, et l’entraînement tellement efficace, que le rameur n’a pas tardé à se démocratiser et à envahir les salles de fitness. Sur les versions actuelles du rameur, vous avez la possibilité de connaître des paramètres allant du nombre de kilomètres effectués (car oui, vous en parcourez, même sans vous déplacer dans l’espace !), au nombre de calories brûlées, en passant par votre fréquence cardiaque. Et il existe même trois types de rameurs : le rameur à tirage central (celui que l’on connaît le mieux), le rameur scandinave (à tirage vertical), et le rameur latin (à tirage horizontal), il y a de quoi faire. 

Mais alors, à part façonner des olympien·nes, quelles sont les autres bonnes raisons de faire du rameur ?

Muscles rameur

[2/] PARCE QUE C’EST BON POUR LA SANTÉ [tiret]

Vous pensez peut-être, “ ça y est, tout de suite les grands mots ”. Mais nous sommes bel et bien sérieux·euses : le rameur, c’est vraiment bon pour la santé ! 

Pour commencer, à travers tout l’aspect développement musculaire (qui est, soit dit en passant, la quatrième bonne raison de faire du rameur) induit par le rameur, vous augmentez votre métabolisme de base, aussi dit métabolisme basal. En clair, en fonction de votre âge, de votre sexe, de votre taille, de votre poids, et de votre activité physique, votre organisme brûle chaque jour au repos, un nombre donné de calories pour vous déplacer, vous concentrer, manger puis digérer, etc. Ce sont ces dépenses énergétiques vitales, permettant à votre organisme de fonctionner, qui forment votre métabolisme de base. Pour augmenter votre métabolisme de base, autrement dit, pour revoir à la hausse votre dépense calorique quotidienne et au repos, vous devez développer votre masse musculaire… Et c’est logique ! En effet, plus vous possédez de muscles, plus votre organisme doit travailler pour les irriguer, les faire fonctionner, et donc plus ce dernier consomme de l’énergie : et c’est ainsi que votre métabolisme de base augmente !

Par ailleurs, à condition d’effectuer les mouvements du rameur correctement tout en étant bien positionné·e, vous mettez toutes les chances de votre côté pour prévenir d’éventuelles douleurs dorsales. Votre motricité est également largement améliorée puisque le rameur vous permet de travailler votre coordination et votre équilibre, votre posture globale et vos gestes du quotidien sont ainsi facilités ! 

Enfin, sachez qu’au cours d’une séance de rameur, suivant l’intensité à laquelle vous pratiquez, vous brûlez entre 300 et 800 calories. En incluant le rameur dans votre routine sportive, vous vous musclez, et puisez donc dans les sucres (le premier carburant des muscles), ce qui est idéal pour abaisser le taux de glycémie des personnes diabétiques. En pratiquant cet appareil de fitness cardio qu’est le rameur, vous améliorez aussi votre système cardio-vasculaire ainsi que votre endurance en puisant, cette fois-ci, dans les graisses. Cela vous permet de lutter contre le mauvais cholestérol (LDL), tout en favorisant le bon cholestérol (HDL).

rameur bon pour le coeur

[3/] PARCE QUE C’EST BON POUR LE CŒUR  [tiret]

Comme nous l’avons dit, le rameur favorise l’amélioration du système cardio-vasculaire, grâce à qui vos organes et vos muscles sont correctement irrigués en sang, et donc en oxygène. En effet, saviez-vous qu’une oxygénation suffisante de vos muscles vous permet de claquer la porte au nez de l’acide lactique (celui qui picote et qui paralyse, vous l’avez bien connu au cross du collège) ? Or, pour augmenter l’apport en oxygène dans vos muscles, il vous faut un cœur musclé, capable de tenir la cadence, d’irriguer vos muscles en sang et donc en oxygène qu’il transporte. Et pour muscler et renforcer votre cœur, rien de tel que de le faire travailler. Avec le rameur, vous gagnez en capacité aérobie. Autrement dit, vous devenez endurant·e et pouvez ramer de plus en plus longtemps sans que votre cœur batte la chamade, et sans être à bout de souffle. Votre capacité anaérobie est, elle aussi, améliorée puisqu’au fil de vos entraînements, en plus de repousser vos limites de temps passé à ramer, l’intensité de vos mouvements est revue à la hausse ! Vous êtes un peu plus essoufflé·e qu’en mode “ endurance ”, certes, mais parvenez tout de même à maintenir cette cadence élevée plusieurs minutes. Bref, vous l’aurez compris : un cœur musclé permet de transporter efficacement le sang et l’oxygène qu’il contient jusqu’aux muscles afin de les faire fonctionner correctement pendant l’exercice physique. Quant à elles, les capacités respiratoires ne s’en portent que mieux. Et oui, l’oxygène qui alimente vos muscles vient bien de quelque part !

rameur bon pour les muscles

[4/] PARCE QUE C’EST BON POUR LES MUSCLES [tiret]

En plus de permettre un entraînement cardio-vasculaire idéal, le rameur rend également possible un entraînement musculaire de choix… Et c’est peu dire ! En effet, en pratiquant le rameur, c’est une très grande majorité des muscles du corps qui travaille : 90% pour être exact·es. Concernant le haut de votre corps, vos biceps et vos triceps sont largement sollicités lorsque vous tirez le palonnier (les poignées reproduisant les rames de l’aviron) vers votre buste, tout en ayant les paumes de mains dirigées vers le plafond. Les deltoïdes, les trapèzes, ainsi qu’une grande partie des muscles dorsaux sont également utilisés, tout comme la sangle abdominale. Par ailleurs, suivant les exercices réalisés, vous aurez l’occasion de faire travailler vos mollets, vos quadriceps, vos ischios-jambiers, mais aussi vos fessiers. Impressionnant, n’est-ce pas ? Nous vous mettons d’ailleurs au défi de trouver un appareil plus complet que le rameur ! 

Les mouvements réalisés sur le rameur sont dits polyarticulaires et préservent vos articulations, puisque sur cette machine de fitness cardio, il n’y a ni choc, ni impact pour le corps ! Le pré-positionnement des différentes parties du corps sur le siège coulissant, sur les pédales et les sangles, ainsi que sur le palonnier permet d’effectuer un travail efficient, à condition de respecter quelques règles de posture : le buste doit toujours être vertical (donc le dos bien droit et fixé), et le mouvement de tirage du palonnier vers soi doit se terminer les coudes positionnés vers l’arrière et non sur les côtés. 

Le rameur favorise l’amplitude des mouvements, tout comme la flexion et l’extension des muscles. Cela permet de travailler conjointement explosivité et souplesse. En prime ? En effectuant le mouvement de glisse vers l’arrière (sur le siège coulissant), tout en ramenant vos bras le long de votre buste, en dessous de vos épaules, vous renforcez vos muscles pectoraux, ce qui a pour effet de galber la poitrine, si vous êtes une femme ! 

Et puis, rien ne vous empêche de compléter la séance effectuée avec un peu de musculation au poids du corps, en salle ou à la maison.

[6/] PARCE QUE C’EST BON POUR TOUT LE MONDE 

Parmi tous les avantages relatifs au rameur, s’il y en a bien un qui s’apprête à retenir votre attention, c’est celui-ci : sa facilité de prise en main… Et ce, pour chacun·e d’entre nous ! Oui, le rameur est comme ça, il ne fait pas de chichi. Vous souhaitez vous y essayer ? Faites-vous plaisir. Il faut dire que la position assise qu’il requiert vous en dit déjà beaucoup sur son accessibilité de chic et de choc. D’ailleurs, les chocs, il n’y en a pas. Les personnes en situation de surcharge pondérale n’ont donc rien à craindre pour leurs articulations. Les femmes enceintes aussi l’apprécient, après avoir reçu le feu vert du corps médical, bien entendu. Pour les personnes souffrant de maux de dos ou autres, dus à une mauvaise posture, le rameur est un excellent outil de renforcement et de correction.

Vous souhaitez vous tonifier ? Voir votre silhouette s’affiner ? Reprendre le sport après un arrêt ou une blessure ? Débuter une routine sportive ? Perdre du poids ? Entretenir votre condition physique ? Renforcer votre corps pour mieux vivre et vous déplacer au quotidien ? Ou encore compléter votre sport de prédilection par une activité justement, complète ? Il n’y a pas d’objectif que le rameur ne puisse relever. Et pour cause, il est possible d’adapter sa résistance (de 1 à 10, dont le niveau 4 correspond à celle de l’eau), ainsi que la fréquence d’exercice. Aucun doute : le rameur est le premier témoin de votre progression ! 

Besoin d'inspiration ? Retrouver notre programme renforcement musculaire et cardio avec un rameur :

RAMER EN 5 ÉTAPES

Petits conseils avant vos premiers tirages !

1. La posture [tiret]

Asseyez-vous sur le siège coulissant, posez vos pieds sur les pédales et attachez-les avec les sangles. Tenez le palonnier (poignées) dans vos mains (paumes vers le sol ou vers le plafond, pour varier les muscles sollicités).

Pour commencer, avant le départ [tiret]

Rapprochez vos fessiers de vos talons et collez vos cuisses le long de votre buste. Vos bras sont tendus au-dessus de vos genoux.

3. C’est parti ! Le mouvement de départ [tiret]

Tout en tirant sur le palonnier, glissez le long de la poutre en poussant sur vos jambes d’abord, et en commençant à redresser votre dos, puis à plier vos bras vers vous.

4. La fin du mouvement [tiret]

Vos jambes sont tendues, votre dos est droit, vos coudes sont vers l’arrière et non sur les côtés, et vos poignets sont positionnés le long de votre corps, dans l’alignement de vos épaules.

5. Le mouvement de retour [tiret]

Au retour, inversez le mouvement : d’abord les bras, ensuite le dos, puis les jambes pour finir. Et recommencez l’exercice à partir du point numéro 3 !

Nous savons que vous avez hâte de vous y mettre, mais avant de prendre place sur votre rameur, n’oubliez pas d’échauffer vos articulations en amplitude, en réalisant des ronds de tête, d’épaules, de bras, de poignets, de bassin, et de chevilles dans les deux sens. Après cela, pensez à effectuer une dizaine de minutes d’échauffement sur rameur ou autre appareil de fitness cardio, et à allure modérée. En clair, vous devez être capable de discuter avec votre voisin·e de sport. 

Voilà, vous avez désormais toutes les clés en main pour rejoindre les champion·nes qui ont inspiré le rameur ! Car oui, rassurez-nous, vous êtes convaincu·es ? Vous allez vous y mettre ?

CES CONSEILS PEUVENT VOUS INTÉRESSER

Conseil
rameur 100 DOMYOS
Parfois un peu délaissé des salles de fitness, le rameur apporte pourtant de grands bienfaits sur la santé physique. Pourquoi en faire un allié ? On vous dit tout !
Conseil
rameur cardio DOMYOS
Parfois un peu délaissé des salles de fitness, le rameur apporte pourtant de grands bienfaits sur la santé physique. Pourquoi en faire un allié ? On vous dit tout !
Conseil
rameur RW500
Intérêts physiques, bienfaits, conseils d'entraînements... Découvrez les bons plans du rameur, l'allié efficace pour un entaînement complet et une bonne condition physique.
SAV DECATHLON

ASSISTANCE SAV EN LIGNE : DECATHLON VOUS AIDE

Retrouvez tous les conseils d'entretien et de réparation de votre produit sur le site SAV. Vous y trouverez aussi des conseils de première utilisation, les notices et même les pièces détachées compatibles avec votre produit !

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE