4 CONSEILS DE MARCHE SPORTIVE LORSQU'IL FAIT NUIT

(2)

La marche rapide ou la marche nordique, pour vous, c’est tôt le matin ou tard le soir. Mais vous redoutez de perdre la motivation lorsque l’automne arrive et que les jours raccourcissent ? Voyez la nuit comme l’occasion rêvée de redécouvrir les plaisirs de la marche, à condition de suivre ces 4 conseils !

1 – Soyez lumineux : voir et être vu est votre priorité

Lorsque la nuit tombe ou qu’il fait déjà noir, il est très important de faire attention à votre environnement immédiat (un trou, une flaque, des branches éparpillées sur votre chemin…) pour ne pas tomber ou continuer votre séance les pieds trempés.

Emportez avec vous une lampe portative, qu’elle soit frontale ou à porter sur la poitrine : le plus important est de bien savoir l’utiliser, et d’être certain que les piles où la batterie ne vous abandonnent pas en cours de route !

Pour être vu : prévoyez une tenue claire, des brassards réfléchissants pour vos bras et vos jambes. Et même des bandes réfléchissantes que vous collerez sur vos vêtements, tout est bon pour votre sécurité !

 

2 – Parcours, tenue : préparez bien votre séance nocturne

Choisissez de préférence un parcours que vous connaissez bien. Ne partez pas à l’aventure, il est plus difficile de se repérer lorsque la nuit est tombée ou que le soleil n’est pas encore levé. Préparez donc bien votre parcours, vous éviterez les mauvaises surprises !

Aussi, les températures baissent lorsque la nuit tombe. Prévoyez une tenue chaude, tant que celle-ci est confortable. Comme vous aurez plus de mal à vous repérer, il est très important d’être à l’aise dans vos vêtements de sport, comme dans vos chaussures de marche sportive ! Connaissez-vous nos conseils pour marcher lorsqu’il fait froid ?

 

3 – Prenez le temps de vous échauffer

Tôt le matin, votre corps n’est pas encore bien réveillé. En fin de journée, celui-ci est fatigué. Que vous soyez alouette ou hibou, vous échauffer est extrêmement important pour vivre la meilleure des séances jusqu’à la suivante !

Partez doucement, prévoyez de marcher à votre rythme naturel pendant 10 minutes avant de commencer à accélérer et atteindre votre vitesse de croisière, en marche rapide comme en marche nordique.

 

4 – Profitez, faites-vous plaisir !

La nuit tout est plus calme : il y a moins de circulation, moins de bruit. Tout prend une autre dimension. Pour notre partenaire technique Emmanuel Lassalle, « la nuit les repères s’en vont, c’est comme changer de parcours. Un autre monde dont j’aime profiter pleinement ! ».

La nuit n’est pas un frein, voyez la comme une opportunité de prendre encore plus de plaisir.

Et si vous les sensations de la marche rapide ou nordique la nuit ne vous emballent toujours pas, sachez que certains stades ont des horaires d’ouverture assez large pour vous permettre de continuer à vous entraîner sur une piste éclairée, même lorsqu’il fait nuit !

Etes-vous prêts à tenter l’expérience ? Aimez-vous marcher la nuit ? 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
HAUT DE PAGE