COMMENT DÉTERMINER SON TYPE DE FOULÉE ?

(1) 2

 

 

Avant d’acheter des chaussures de running et pour vous assurer un maximum de confort, de stabilité et d’amorti pendant vos séances d’entraînement, il est important de connaître votre type de foulée. Grâce aux conseils de DECATHLON, découvrez les différents types de foulée, les méthodes pour les reconnaître et le type de chaussures adapté à la morphologie de votre pied.

 

 

 

LES DIFFÉRENTS TYPES DE FOULÉE

En course à pied, on distingue trois grands types de foulée : la foulée universelle ou neutre, la foulée pronatrice et la foulée supinatrice.

La foulée universelle est la plus courante, elle concerne près de la moitié des coureurs. Elle se caractérise par un appui au centre du pied, ce qui permet au coureur de bien répartir le poids de son corps sur l’ensemble de son pied et ainsi de limiter les risques de blessure, mais aussi les douleurs musculaires et osseuses. Ce type de foulée s’accompagne d’une pronation légère, c’est-à-dire que le pied s’oriente un peu vers l’intérieur lorsqu’il se pose sur le sol.

La foulée pronatrice se caractérise quant à elle par un pied plat. Elle concerne près de 40 % des coureurs. On la reconnaît par un fort mouvement du pied vers l’intérieur au moment où il touche le sol. Cette position entraîne des risques de tendinite ciblée au niveau du talon, des genoux et des hanches.

Le dernier type de foulée est dit supinateur. Il ne touche que 10 % des coureurs mais peut avoir des conséquences importantes sur l’organisme. Comme le pied tourne vers l’extérieur pendant le running, il n’amortit pas correctement le choc, ce qui peut causer des blessures musculaires et osseuses particulièrement au niveau du dos, des genoux et des hanches.

 

COMMENT DÉTERMINER SON TYPE DE FOULÉE ?

Pour connaître la position de votre pied pendant la course, la solution la plus simple est d’observer vos chaussures de running. Si la partie située au centre de la semelle est usée, alors votre foulée est de type universel, ce qui correspond aussi à une empreinte de pied normal. Si la semelle de vos anciennes chaussures est abîmée sur sa partie intérieure, vous pouvez en déduire que votre foulée est pronatrice, ce qui correspond à une empreinte de pied plat. Si inversement, c’est la partie extérieure de la semelle qui est la plus usée, cela veut dire que vous avez un pied supinateur. Dans ce cas, l’empreinte de votre pied sera creuse.

Vous pouvez aussi vous servir du test de l’empreinte pour déterminer votre type de foulée, tout simplement en humidifiant vos pieds et en les posant sur un sol parfaitement sec ou sur une feuille de papier. Comme indiqué précédemment, une empreinte normale correspond à un pied universel, une empreinte plate est le signe d’un pied pronateur et une empreinte creuse indique que votre foulée est supinatrice.

Il est enfin possible d’analyser votre type de foulée sur un tapis de course afin de bien évaluer la position du pied pendant l’effort et déterminer quel type de chaussure est le mieux adapté à votre morphologie.

 

LES CHAUSSURES ADAPTÉES À VOTRE TYPE DE FOULÉE

Des modèles de chaussures de running sont adaptés à chaque type de foulée afin de compenser l’appui du pied concentré sur le milieu, la partie interne ou externe de la semelle.

Si votre appui se situe au centre de votre pied, privilégiez une chaussure de course universelle qui sera confortable.

Si votre pied s’oriente vers l’intérieur pendant vos séances de running, optez pour une chaussure pronatrice stable ou un modèle universel doté d’une semelle compensant l’effort ciblé sur la partie interne de votre pied.

Si votre foulée est supinatrice, vous trouverez quelques modèles de chaussures adaptés qui privilégient le critère de flexibilité. Là aussi, une semelle compensatrice peut être indiquée pour limiter les risques d’inconfort et de blessures.

Si vous choisissez un modèle non adapté à votre type de foulée, vous risquez de ressentir des douleurs aux pieds puis de vous blesser aux genoux et aux hanches. Il est donc recommandé d’identifier votre type de foulée et de choisir les chaussures de running adaptées.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Comments

Et simplement pour la marche "normale" pour un entretien journalier comment évaluer 12000 pas par exemple. Merci


Bonjour, merci pour votre question. Pour la marche sportive ou la marche plutôt typée randonnée ? Merci, Henri.


HAUT DE PAGE